Cinéma

85ème saison des Oscars : la place du cinéma français

Date: 13/03/2013


Emmanuelle Riva dans le film “Amour” de Haneke

De nombreux films français ou de productions majoritaires françaises étaient en lice cette année dans les différents prix qui ont jalonnés la saison.


1/ Les long-métrages de fiction

Le grand gagnant aura été le film réalisé par Michael Haneke, Amour, qui avec ses 5 nominations et son Oscar du meilleur film en langue étrangère, aura accompli un des plus beaux parcours lors de cette saison. La campagne du film orchestrée de main de maître par Michael Barker et Tom Bernard, les présidents de Sony Pictures Classic, et la productrice Margaret Menegoz, a commencé très tôt par une présentation en septembre au Festival de Telluride. S’en est suivi une succession de sélections en festivals (New-York, AFI Festival) et de nombreuses récompenses des associations de critiques de tout le pays qui ont permis au film d’attirer l’attention des membres de l’Académie. Emmanuelle Riva, nominée inattendue pour l’Oscar de la meilleur actrice, sera passée très près de la consécration. Ses chances de l’emporter face à Jennifer Lawrence dans Silver Linings Playbook (Happiness Therapy selon le titre français) étaient bien réelles dans les deux dernières semaines. Mais la puissance de campagne du distributeur de cette dernière, Harvey Weinstein, a finalement fait la différence. Il est aussi vrai que récompenser deux acteurs français deux années de suite aurait été sans précédent.

Les deux autres films français à avoir fait campagne cette année ont été Intouchables et De Rouille et d’os.

Le premier a obtenu une nomination aux Golden Globes, mais n’a finalement pas été nominé aux Oscars, bien que son distributeur ne soit autre qu’Harvey Weinstein, qui avait fait le succès de The Artist. Cet échec peut s’expliquer par le fait que les comédies sont généralement peu nominées. La polémique ayant entachée le début de carrière du film aux Etats Unis lors de sa sortie en salle ne l’a sans doute pas aidé. En effet, une critique de Variety avait présenté le long-métrage comme « raciste et choquant ». Dans une campagne concurrentielle, le distributeur a sans doute également soutenu des films qui lui semblaient plus prometteurs. Enfin, une campagne réussie nécessite une présence régulière des différents membres de l’équipe d’un film, bien au-delà des cérémonies de remises de prix. C’est un investissement lourd qu’il n’est pas aisé de réaliser.

Le second, réalisé par Jacques Audiard, a été acheté pour les Etats-Unis par Sony Pictures Classic. Fort de sa qualité artistique, très appréciée des membres de l’Académie, et associée à la popularité de Marion Cotillard, il a effectué un bon début de compagne et collecté des prix et nominations dans diverses manifestations. Cependant, la concurrence avec Michael Haneke, comme aux Oscars en 2010, a sans doute été trop vive.


2/ Les long-métrages documentaires

Parmi les cinq films nominés cette année pour l’Oscar du meilleur film documentaire, deux ont été coproduits par la France. Le premier, 5 Broken Cameras, coréalisé par l’israélien Guy Davidi et le palestinien Emad Burnat, et qui a notamment remporté le World Cinema Directing Award au Festival de Sundance en 2012, a été coproduit par la société parisienne de Christine Camdessus et Serge Gordey, Alegria Productions. Le second, The Gatekeepers,réalisé par l’israélien Dror Moreh, aura bénéficié d’une forte médiatisation dans les derniers jours de la campagne, grâce à une sortie en salle orchestrée par Sony Pictures Classics et qui en faisait un des favoris pour l’Oscar. Le film, fruit d’une belle collaboration franco-israélienne a été coproduit par Estelle Fialon, pour la société de Yael Fogiel, Les Films du Poisson. Enfin, on pourra noter la remarquable utilisation des effets spéciaux dans ce film, dont la réalisation a été confiée à la société française MacGuff, également coproductrice.


3/Les films d’animation

Comme l’avait montré l’an passé la nomination surprise de Une vie de chat, l’animation française est une des valeurs sûres du cinéma français. Trois long-métrages concourraient cette année pour l’Oscar du meilleur film d’animation (Le chat du Rabbin ; Le tableau ; Zarafa) et cela grâce au seul distributeur GKIDS. A noter également la participation dans la catégorie des courts métrages, du grand vainqueur du Festivald’Animation d’Annecy 2012, Tram, réalisé par Michaela Pavlátová et produit Sacrebleu Productions, et le film de Léo Verrier, Dripped, produit par la société Chez Eddy. Ces films n’ont cependant pas passé le cap des nominations tant la production américaine de l’année était importante, variée et de qualité contrairement à l’année précédente


4/Les court-métrages

Déception également pour le court métrage entièrement tourné en région Champagne Ardennes, Death of a Shadow de Tom Van Avermaet, coproduit par Ellen De Waele et la française Delphine Schmit de Perspective Films. Celui-ci, alors qu’il faisait figure de favori, a du malheureusement s’incliner face au film américain Curfew qui avait remporté le Prix du public au Festival de Clermont Ferrand.


5/Les talents français 

Les compositeurs français auront été également bien représentés lors de cette 85ème cérémonie des Oscars. Le désormais habitué Alexandre Desplat en premier lieu, dans la catégorie de la meilleure musique originale pour le film américain Argo, dont il s’agissait là de la cinquième nomination. Il a du encore une fois s’incliner face à Mychael Danna, compositeur de la musique de Life of Pi. Etaient également en course, le duo Alain Boublil et Claude-Michel Schonberg pour la chanson Suddenly du film Les Misérables de Tom Hooper.

Un autre domaine dans lequel se sont illustrés des français lors de cette cérémonie des Oscars est celui des effets spéciaux. En effet, un des superviseurs VFX du film de Ang Lee, Life of Pi, récompensé par l’Oscar des meilleurs effets visuels est Guillaume Rocheron, un ancien employé de la célèbre société BUF. Cédric Nicolas-Troyan faisait aussi partie des nominés pour son travail sur le film Snowwhite and the Huntsman.

Adrien SARRE et Axel CRUAU


Il y a 2 réactions sur cet article, réagissez!

2 Réactions

1 - 85ème saison des Oscars : la place du cinéma français « Mediamerica | Cinéma | Etats-Unis et Canada | Scoop.it | 13.03.13

[…]   […]


2 - 85ème saison des Oscars : la place du cinéma français « Mediamerica | Creative and Digital Industries News | Scoop.it | 13.03.13

[…]   […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire