Cinéma

AFI/AFM : des films français très attendus au festival et un marché qui pourrait trouver, cette année, les moyens de se re-dynamiser

Date: 20/10/2007

L’AFI FEST, l’un des plus importants festivals en Amérique du Nord et le doyen des festivals angelinos fêtera sa 21ème édition du 1er au 11 novembre prochain, en plein coeur d’Hollywood, avec 148 films issus de 37 pays.

13 films et coproductions représenteront la France à l’AFI FEST (contre 9 en 2006). Parmi eux, PERSEPOLIS, de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud – candidat officiel de la France aux Oscars -.

Chiara Mastroianni et Catherine Deneuve, qui ont prêté leurs voix à la version française et anglaise, feront le déplacement à cette occasion. Un hommage à Catherine Deneuve, l’un des événements phares du festival, est prévu le 10 novembre, juste avant l’unique projection du film – qui affichait complet, moins d’une semaine après l’ouverture de la vente des billets.

Une partie du casting du film très attendu de Julian Schnabel, THE DIVING BELL AND THE BUTTERFLY/Le Scaphandre et le Papillon, Mathieu Amalric, Emmanuelle Seigner et Max Von Sydow, sera également présente et cinq autres réalisateurs devraient faire le déplacement : Nadine Labaki pour CARAMEL, Cheick Fantamady Camara pour CLOUDS OVER CONAKRY/Il va Pleuvoir sur Conakry, Aaron Fernandez Lesur USED PARTS/Partes Usadas, Salif Traoré FARO – GODDESS OF THE WATERS/Faro – La Reine des Eaux et Kevin Aduaka pour ELVIS PELVIS.

A noter qu’ELVIS PELVIS est l’un des 17 films présentés en Premières Nord-Américaine, et que 4 autres films français et co-productions figurent parmi la sélection : THE DUCHESS OF LANGEAIS/Ne Touchez pas à la Hâche (Jacques Rivette), THE LAST MISTRESS/Une Vieille Maîtresse (Catherine Breillat), SILENT LIGHT (Carlos Reygadas) et USED PARTS/ Partes Usadas (Aaron Fernandez Lesur).

Au même moment (31 Oct. 11 Nov.) se déroulera à Santa Monica la 28ème édition de l’American Film Market (AFM).

Cette année, une attention toute particulière a été portée par ses organisateurs – l’Independent Film and Television Alliance (IFTA)- à la création d’un ‘buzz’ autour des films présentés. L’idée étant de programmer un grand nombre de Premières Mondiales, bien plus attractives pour les acheteurs que les films ayant déjà été présentés dans des festivals, comme l’explique Jonathan Wolf, Vice-Président Exécutif de l’IFTA, en charge de l’AFM.

Ainsi, sur 522 longs métrages présentés, 106 seront des premières mondiales. Parmi elles, MASKED MOBSTERS/Dernier gang, une production Europacorp, réalisée par Ariel Zeitoun pour laquelle le service audiovisuel de Los Angeles organisera une projection durant le marché.

Beaucoup de professionnels considèrent en effet que l’AFM a perdu l’engouement qu’il avait su créer il y a vingt ans et qu’il doit se re-dynamiser pour devenir à nouveau un vivier de films indépendants.

Par ailleurs, l’AFM fait face à une sévère compétition issue d’autres festivals, en terme de calendrier et d’importance (6 festivals s’enchaînent en l’espace de deux mois: Toronto suivi de l’IFP Market à New York, puis Pusan et l’Asian Film Market en Corée du Sud, le Mipcom à Cannes et depuis deux ans, Rome) ainsi qu’à la mobilité accrue des acheteurs qui n’attendent plus ces occasions pour rendre visite à leurs interlocuteurs.

Cependant, l’AFM pourrait bénéficier cette année d’un attrait particulier pour les acheteurs qui n’ont pas connu un festival de Toronto très fructueux.

En tout cas, il semble que l’excitation soit au rendez-vous; depuis le début du mois d’octobre déjà, plus aucun stand d’exposition n’était disponible au Loews Santa Monica Beach Hotel et au Merigot Hotel.

Mathilde Caillol


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire