Cinéma

Avancée importante pour la livraison des films par satellite aux salles de cinéma

Date: 18/10/2010



Le laboratoire audiovisuel Deluxe

Hollywood a depuis longtemps promis une livraison numérique des films aux salles de cinéma, moyen qui permettrait une réduction radicale des coûts de transport. Bien que cette promesse n’ait jamais été tenue, un accord entre deux acteurs majeurs est sur le point de donner à cette livraison numérique l’élan que beaucoup attendaient.

Le laboratoire audiovisuel Deluxe et la compagnie satellite EchoStar ont formé une joint venture en vue de fournir du contenu numérique aux salles de cinéma américaines et canadiennes via satellite. Cette technologie a pour avantage de permettre aux distributeurs d’envoyer les films vers les salles de cinéma sous la forme de données et d’éviter ainsi le transport d’objets physiques tels que des bobines.

Le rapprochement d’un important réseau de satellites comme EchoStar et d’une société telle que Deluxe, qui entretient des liens étroits avec les studios, est un grand pas vers la numérisation du secteur de la distribution. La numérisation des contenus aura pour effet immédiat de réduire les coûts de duplication et de transport pour les distributeurs et les exploitants. Mais par cet accord, Deluxe et Echostar entendent aller plus loin que la simple livraison de films. Selon le Vice Président de la compagnie satellite Echostar, Vern Smith, les deux sociétés souhaitent également retransmettre des événements en direct et faire plus encore. “Nous sommes en mesure de fournir une multitude de signaux en direct et donc de gérer la distribution de plusieurs films au même moment”, ajoute Smith. “Nous ne savons pas encore quel genre de produits sera diffusé à l’avenir, mais nous voulons être capables de fournir chacun d’entre eux”.

Selon Rick O’Hare, directeur de Deluxe Digital Cinema, cette association devrait apporter une amélioration certaine par rapport à l’approche actuelle du disque dur. Il affirme que la livraison des films par satellite est “fiable et efficace” et qu’elle devrait être avantageuse pour les exploitants. En effet, le partenariat Deluxe-EchoStar devrait permettre de relier le réseau directement à un système de bibliothèque cinématographique numérique. Ce système devrait alléger le travail des exploitants qui n’auront plus ainsi à gérer la livraison du matériel. Le réseau sera accessible après paiement d’un droit d’entrée par toute société cherchant à distribuer du contenu aux salles de cinéma. La distribution possible de jeux vidéo est encore en discussion.

Les deux compagnies ont travaillé sur ce partenariat pendant un an, en misant notamment sur la recherche et le développement, afin d’améliorer tant le matériel que le logiciel utilisés. L’accord a été officiellement signé mi-septembre.

La plupart du contenu sera transmis aux satellites depuis Gilbert, Arizona, par le même système utilisé par le n°2 du satellite aux Etats-Unis, DISH Network, pour transmettre son propre contenu vidéo.

Pour être reliées au réseau, les salles de cinéma devront s’équiper de deux antennes paraboliques Deluxe-Echostar.

Environ 20 sites d’essai fonctionnent déjà. La société est en pourparlers avec les exploitants concernant l’installation des récepteurs dans les salles de cinéma. Dès que ces récepteurs seront installés, Deluxe sera en mesure de faire parvenir les films aux salles.

Les partenaires étudient la possibilité de s’étendre à travers le monde, mais n’ont pas encore élaboré de plan précis à ce sujet. La société d’infrastructures médias Arqiva fournit déjà le même type de service en Angleterre.

Le satellite est devenu la technologie la plus populaire pour la distribution de contenu numérique dans les salles de cinéma. Les connections haut débit par câble se sont en effet, jusqu’ici, révélées généralement impraticables, notamment en raison du coût élevé du maintien de ces lignes haut débit entre les réseaux de télécommunications et les multiplexes.

Deluxe, EchoStar pact boosts d-cinema, de David S. Cohen, 21 septembre 2010

Raphaëlle Greffier


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire