Cinéma

Célébration des 40 ans du TIFF avec une forte présence du cinéma français

Date: 20/10/2015


Toronto International Film Festival Toronto International Film Festival

Evénement incontournable de la rentrée cinématographique, pour sa 40e édition du 10 au 20 septembre 2015, le TIFF a présenté une sélection de 397 films venus de 71 pays. Destiné à la fois au grand public et aux professionnels, il a mobilisé environ 473 000 spectateurs sur dix jours, investissant tous les cinémas et salles de projection du centre-ville de Toronto.

La France y était représentée avec 72 œuvres en sélection, dont 44 en production majoritaire française, ce qui en fait le troisième pays représenté parmi les 73 après le Canada (98) et les Etats-Unis (84). Une dizaine de films ont été présentés en première mondiale, en présence des équipes de films avec le soutien d’Unifrance, parmi lesquels le documentaire « Je suis Charlie » en présence des coréalisateurs Emmanuel et Daniel Leconte et des directeurs de Charlie Hebdo Riss et Eric Portheault. Au total 57 talents français étaient présents, réalisateurs ou acteurs, dont Jean-Paul Rappeneau, Claude Lelouch, Elsa Zylberstein, Marine Vacht, Mathieu Amalric et Dany Boon.

Les programmateurs du TIFF ont mis un accent particulier sur la production de films par des réalisatrices françaises. Etaient présentes : Catherine Corsini, Deniz Gamze Ergüven, Julie Delpy, Alice Winocour, Leyla Bouzid, Danielle Arbid, Eva Husson, Fabienne Berthaud, Lucile Hadzihalilovic, Maïmouna Doucouré et Cécile Paysant.

Cette année, pour la première fois le festival a proposé une section compétitive intitulée Platform, avec un jury composé de la réalisatrice française Claire Denis, de Jia Zhang-Ke et Agnieszka Holland. Elle comportait douze longs métrages dont deux français (Un Français de Diastème, et Bang Gang d’Eva Husson) ainsi que deux coproductions (The White Knights de Joachim Lafosse et Sky de Fabienne Berthaud). Pas de récompense hélas pour le cinéma français dans cette catégorie mais notons que la réalisatrice française Maimouna Doucouré a obtenu le prix du Meilleur court métrage pour son film MAMAN(S).

Le TIFF est aussi pour les professionnels du cinéma un rendez-vous incontournable de la rentrée. En effet le festival, même sans marché institutionnalisé, reste l’un des principaux lieux de ventes internationales et représente juste avant la sélection pour les Oscars un très bon point d’entrée pour le marché nord-américain en particulier et anglophone en général. 2100 acheteurs internationaux et 68 exportateurs français étaient présents. Les Etats-Unis et le Canada anglophone représentent le 1er territoire d’exportation des films français à l’international. Plus de 120 millions d’euros de recettes pour les films français en 2014 ont été réalisés sur la zone, soit plus de 20 millions d’entrées. 63 films français sont sortis sur ce territoire l’année dernière. L’année 2015 est très encourageante pour le cinéma français sur place, avec 5 productions majoritairement françaises ayant engrangé plus de 1M$ de recettes : Taken 3, Sils Maria, Le Sel de la terre, Timbuktu et Dior et moi.

La programmation « Industrie » a réuni cette année 5 178 professionnels dont 245 français, ce qui fait de la France le deuxième pays européen le plus présent derrière le Royaume-Uni (297 professionnels présents) et loin devant l’Allemagne (137) et l’Italie (80). Le nombre croissant de professionnels présents au TIFF est lié à une volonté des organisateurs de renforcer le marché du film et de développer la programmation «Industry » avec l’organisation de 48 tables-rondes et masterclass réunissant plus de 145 intervenants sur diverses thématiques : le processus de création, le financement et la co-production, le marketing, les ventes et la distribution, le marché du film en Asie, le documentaire ou encore les contenus du futur.

Unifrance avait cette année réservé un bel espace au 1er étage du Hyatt Regency où avait lieu le TIFF Industry pour que les vendeurs français aient un espace de travail où accueillir les acheteurs internationaux. Avec un mécénat de Chanel, l’opérateur a aussi créé un espace Lounge afin de créer un contexte favorable à la mise en réseau des équipes de films et des acteurs de l’industrie présents à Toronto. A ce jour, les ventes sur plusieurs territoires de huit films français, dont Dheepan d’Audiard, Belle Saison de Catherine Corsini et Belles-Familles de Rappeneau, ont été confirmées.

Cette 40ème édition du TIFF fut également l’occasion de la première édition internationale de « Shoot the Book ! » organisée par l’Ambassade de France au Canada en partenariat avec la Société civile des Editeurs de Langue française (SCELF), le Bureau international de l’Edition française (BIEF) et l’Institut français. Plus de 40 professionnels, pour l’essentiel des producteurs canadiens et américains, ont répondu présent à ce rendez-vous qui devrait être réitéré l’année prochaine. Bilan très positif donc pour ce TIFF 2015.

Lucie Carette
Chargée de coopération pour l’audiovisuel
Consulat général de France de Toronto


Il y a une réaction sur cet article, réagissez!

Une Réaction

1 - Lancement francophone du printemps des festivals de cinéma au Canada « Mediamerica | 20.10.15

[…] au Canada qui en compte une cinquantaine et dont le coup d’envoi est lancé par le célèbre Toronto international Film Festival (TIFF) en septembre. Le printemps est la seconde saison haute avec une quarantaine de […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire