Cinéma

Conférence SCMS : un lieu stratégique pour la promotion du cinéma français auprès des universités nord-américaines

Date: 21/04/2016


Tournées Festival Tournées Festival

Du 30 mars au 3 avril s’est tenue à Atlanta la réunion annuelle des départements cinéma et media des Universités nord-américaines organisée par la SCMS (Society for Cinema and Media Studies). Pour la seconde année consécutive, les Services culturels de l’Ambassade de France aux États-Unis ont assuré une présence multiforme : panel thématique, présentation du programme Tournées film festival spécifiquement conçu pour les Universités et participation exceptionnelle du Centre National de la Cinématographie et de l’Image Animée.

La conférence SCMS
La SCMS (Society for Cinema and Media Studies) est une organisation professionnelle créée en 1959 qui regroupe des universitaires et historiens du cinéma et a pour but de promouvoir les études des Médias (film, télévision, etc.) dans les universités américaines. SCMS organise tous les ans une conférence dans une ville différente (Montréal en 2015, Chicago en 2017). Elle s’est tenue cette année à Atlanta du 30 mars au 3 avril.

Avec plus de 500 professeurs, spécialistes et éditeurs des presses universitaires nord-américaines c’est un lieu de rencontre et d’influence capital pour assurer la promotion du cinéma français auprès du public étudiant et la promotion des recherches sur le cinéma français, dans ses aspects esthétiques, historiques ou économiques auprès des professeurs les plus réputés des États-Unis et du Canada.

Mission du CNC
En étroite collaboration avec le French & Francophone Interest group ; Kelley Conway (professeur à l’Université du Wisconsin à Madison qui vient de publier un ouvrage sur Agnès Varda) et l’Université de Géorgie (la professeur Rachel Gabara spécialiste du cinéma africain et francophone Richard Neupert, spécialiste de l’animation française), un panel spécifique a été organisé par les Services culturels del’Ambassade de France et le CNC.

Ce panel a été animé par Pierre-Emmanuel Lecerf, directeur administratif, financier et des affaires internationales du CNC et par l’universitaire américain basé à NYC, Jonathan Buchsbaum (CUNY Graduate Center and Queens College). Il était intitulé “French Cinema, A State Affair: History of Cinema and Public Policies from World War II to the Digital Age”. Son objectif était de présenter l’histoire du système français de soutien à la création cinématographique, ses particularités et ses évolutions, d’inclure dans cette présentation un chapitre sur  1936 et la politique culturelle du front populaire tout en encourageant les Américains à s’intéresser au système français. Le public de la conférence était nombreux par rapport aux autres panels,  nombreux contacts ont été noués depuis, qui ont conduit à l’accueil d’étudiants américains au CNC en août.

Le CNC souhaitait également profiter de cette conférence pour assurer la promotion de la conférence internationale “The Popular Front and French Cinema” qui aura lieu le 8 juin prochain à l’Assemblée nationale à Paris, sous le haut-patronage de Frédérique Bredin, présidente du CNC. Cette conférence rassemblera de nombreux universitaires dont Dudley Andrew, professeur à Yale et Jonathan Buchsbaum, tous deux présents à Atlanta.

Présentation de la nouvelle sélection de films du programme Tournées
La conférence SCMS est le lieu idéal de présentation du programme Tournées Film Festival. Créé en 1995, The Tournées Film Festival  est piloté par les Services Culturels de l’Ambassade de France et mis en place avec la fondation FACE (French American Cultural Exchange). Dans le but de développer la diffusion des films de production ou de coproduction française au sein des Universités américaines, il offre depuis 20 ans des bourses aux universités américaines pour qu’elles puissent organiser un festival de film français sur leurs propres campus.

Depuis sa création, Tournées Festival a déjà collaboré avec plus de 450 universités américaines, et permis à plus de 500 000 étudiants de découvrir le cinéma français contemporain ou de patrimoine restauré.

Cette année encore Tournées a pu bénéficier du soutien de ses partenaires : le Ministère des Affaires Étrangères et Européennes, le CNC, le fonds culturel franco-américain (DGA/WGAW/MPAA/Sacem) et côté américain, de Highbrow Entertainment et de la Florence Gould Foundation.

Durant l’année scolaire 2015-2016, Tournées Festival a ainsi pu aider 60 universités américaines, sélectionnées parmi les  établissements qui en avaient fait la demande.

Pour l’année 2016-2017, les films de la sélection proposée et choisie par un comité de professionnels américains indépendants mettent l’accent sur la diversité du cinéma français avec notamment des titres en langue étrangère tel Jauja (de l’Argentin Lisandro Alonso), Mustang (de la réalisatrice turque Deniz Ergüven) ou Francofonia (du Russe Alexander Sokhurov). La sélection de films restaurés ayant bénéficié d’une nouvelle sortie commerciale aux États-Unis est particulièrement riche et appréciée des professeurs et chargés de programmation (L’Armée des ombres de Melville, Chocolat de Claire Denis ou Pierrot le fou de Godard).

Mathieu Fournet


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire