Cinéma

Fusion Lionsgate – Summit Entertainment, naissance de la 7ème major ?

Date: 23/01/2012



Fusion Lionsgate - Summit Entertainment

La “mini-major” Lionsgate vient d’annoncer l’acquisition de Summit Entertainment pour la somme de 421.5 millions de dollars. Cette nouvelle entité baptisée Lionsgate Enternainment deviendrait ainsi un nouveau poids lourd dans l’industrie hollywoodienne capable de concurrencer efficacement les six majors.

La mini-major Lionsgate née à Vancouver en 1997 et dont les quartiers généraux se trouvent aujourd’hui à Santa Monica en Californie, est devenue ces dernières années un des studios indépendants les plus puissants d’Hollywood. Elle dispose d’une franchise ultra-rentable, SAW mais a aussi à son actif une Palme d’or, Fahrenheit 9/11, le documentaire de Michael Moore, qui reste à ce jour son plus gros succès. Elle s’apprête à lancer en mars le premier volet d’une nouvelle franchise à gros budget : Hunger Games de Gary Ross.

La société, dirigée par Jon Feltheimer et Michael Burns, possède également un catalogue de plus de 13.000 titres et dispose d’un solide département production-distribution pour la télévision dont les fers de lance sont  deux des séries les plus marquantes du paysage télévisuel de ces dernières années :  Mad Men pour AMC et Weeds pour Showtime.

La société Summit Entertainment fondée en 1991, s’est transformée, depuis 2007, d’une société de vente internationale en une “mini-major” regroupant distribution et production. Elle a connu le succès avec le lancement en 2008 de la franchise Twilight (plus de 2.5 milliards de dollars de box-office sur quatre films) et dont le cinquième et dernier volet sortira au mois de novembre 2012. Le studio a connu d’autres succès avec RED, Prédictions et Source Code et son catalogue contient des films reconnus comme Démineurs de Kathryn Bigelow, Oscar du meilleur film en 2009, et The Ghost Writer de Roman Polanski, Ours d’argent à Berlin en 2010.

Lionsgate voyait sa part de marché faiblir ses dernières années. Il devenait urgent pour la “mini-major” de changer de stratégie. Concurrentes auprès du public des jeunes adultes, les deux sociétés avaient déjà envisagé un rapprochement dès 2008. Les actionnaires de Summit (Participant Media et Rizvi Traverse Management) avaient également reçu une offre de Colony Capital, propriétaire de Miramax. Mais l’offre de Lionsgate semblait plus intéressante, en raison notamment de ses activités télévisées (Mad Men, Weeds, Nurse Jackie, Boss, Anger Management). Les discussions autour de l’accord sont redevenues possibles à dès août 2012, suite à la revente du stock d’actions Lionsgate par le milliardaire Carl Icahn.

Les deux studios fusionnés, ils continueront d’exploiter chacun leur marque comme producteurs et comme distributeurs. La division de ventes internationales de Summit fonctionnera normalement à Berlin et à Cannes, les accords passés avec les distributeurs internationaux étant valides jusque fin 2012. Lionsgate espère toutefois “doper” son département des ventes internationales grâce à ce rachat.

Les deux présidents de Lionsgate, Jon Feltheimer et Michael Burns, dirigeront la nouvelle société et viennent de nommer Rob Friedman et Patrick Wachsberger, vice-présidents en charge de la division long-métrages (regroupant les activités d’acquisition, production, distribution et ventes internationales du nouveau groupe).

Adrien Sarre


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire