Cinéma

Les plus importantes chaînes de cinéma boycottent Beasts of No Nation diffusé simultanément sur Netflix

Date: 31/03/2015


Beasts of No Nation de Cary Fukunaga Beasts of No Nation de Cary Fukunaga

Une novelle fois, la chronologie des médias est remise en cause aux États-Unis par une plateforme de diffusion en ligne et cela ne va pas sans heurts. Netflix crée la polémique après avoir acheté pour 12 millions de dollars le dernier film de Cary Fukunaga, Beasts of No Nation, avec l’intention de le diffuser en même temps que sa sortie en salles.

Les quatre plus grandes chaînes de cinéma – AMC, Regal, Cinemark et Carmike – ont alors annoncé qu’elles ne projetteraient pas ce drame sur les enfants soldats en Afrique si le traditionnel lapse de temps de 90 jours entre la sortie en salles et la diffusion VOD n’était pas respecté.

Ce n’est pas la première fois que Netflix bouleverse cette chronologie. On se souvient des vives réactions provoquées par la sortie simultanée sur la plateforme et dans les salles de cinéma IMAX partenaire de l’opération, de la suite du film à succès Tigre et Dragon. La plupart des exploitants avaient refusé de le mettre à l’affiche (voir notre article Netflix divise Hollywood en produisant son premier film de cinéma, Mediamerica, mars 2014).

Mais tous ne sont pas opposés à ces sorties simultanées. Ainsi the Alamo Drafthouse, une chaîne indépendante de 19 cinémas au Texas, à New York et en Californie a bien l’intention de projeter Beasts of No Nation. Son directeur et fondateur, Tim League, déclare ne pas avoir d’idées arrêtées sur le sujet : « Je vois des films, je veux les montrer, et je les montre quelle que soit leur stratégie de sortie ». D’ailleurs, il rappelle que Snowpiercer a connu un certain succès dans ses salles, même si le film était sorti en VOD alors qu’il était encore à l’affiche. Tim League ne considère pas être en compétition directe avec Netflix.

L’un des producteurs de Beasts of No Nation, Amy Kaufman, affirme que c’est une belle opportunité pour le film de recevoir ainsi le « label Netflix ». Cela lui permet de toucher un public plus large. La qualité des séries et des documentaires diffusés sur Netflix ou sur HBO modifie les habitudes de consommation des spectateurs. Le succès de True Detective, la série diffusée sur HBO et réalisée par Cary Fukunaga, augure de bons résultats pour son dernier film. Beasts of No Nation pourrait être à l’affiche dans 200 à 250 cinémas indépendants.

Major Theater Chains to Boycott Netflix’s ‘Beasts of No Nation’, Variety, 03/03/2015
Netflix divise Hollywood en produisant son premier film de cinéma, Mediamerica, mars 2014

Traduit et adapté par Pervenche Beurier

 


Il y a 2 réactions sur cet article, réagissez!

2 Réactions

1 - Les plus importantes chaînes de cin&eacut… | 31.03.15

[…]   […]


2 - Six conseils pour financer son film indépendant – compte rendu du Art of Film Finance du Made in NY Media Center « Mediamerica | 31.03.15

[…] même si souvent une distribution en ligne peut nuire à une sortie en salles  (voir notre article Les plus importantes chaînes de cinéma boycottent Beasts of No Nation diffusé simultanément sur …, Mediamerica, mars […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire