Cinéma

Les webseries et la réalité virtuelle font leur entrée lors de la 21e édition du festival COLCOA de Los Angeles

Date: 20/06/2017


Festival COLCOA

Vitrine du cinéma et de la fiction français aux Etats-Unis, du classique au contemporain, COLCOA a confirmé son statut de plus grand festival de films français hors de France. Après l’apparition des webséries et la réalité virtuelle en 2017, le format de la manifestation doit continuer à évoluer pour répondre aux attentes des nouveaux publics.

La 21e édition du festival COLCOA s’est tenue du 24 avril au 2 mai 2017 au sein de la Directors Guild of America à Los Angeles. COLCOA a été créé et reste aujourd’hui très largement financé par  le Fonds Culturel Franco-Américain, issu d’un partenariat unique entre la SACEM, la Directors Guild of America, la Motion Picture Association, et la Writers Guild of America West. Le festival bénéficie du soutien du CNC, de l’ARP, d’Unifrance, de TVFI et des services culturels de l’Ambassade de France aux États-Unis.

Avec près de 25 000 entrées enregistrées cette année, COLCOA est un événement marquant du calendrier culturel aux Etats-Unis, très apprécié du public local. 77 films et fictions TV ont été présentés, ainsi que, pour la première fois, 5 films de réalité virtuelle, sous l’impulsion des services audiovisuels de cette ambassade.

1. Une sélection reflétant la diversité de la création cinématographique et télévisuelle française

La programmation éclectique de COLCOA met en valeur aussi bien les courts et longs métrages de cinéastes reconnus (Claude Lelouch) que de réalisateurs novateurs (Morgan Simon, Julie Bertuccelli, etc.). La diversité des œuvres projetées (60 films), qu’elles relèvent du cinéma populaire ou du répertoire d’art et d’essai, satisfait un public très large. Le palmarès témoigne de cette diversité : M. et Mme Adelman de Nicolas Bedos a reçu le Prix du Public, et plusieurs mentions spéciales ont été remises, dont une à Folles de joie de Paolo Virzi. Stéphane Brizé (Une Vie), Philippe Lioret (Le Fils de Jean) ont, entre autres, également été récompensés.

De plus, COLCOA poursuit un travail de fond pour rendre visibles les séries TV et webséries françaises (13 au total, auxquelles s’ajoutent 4 téléfilms), telles que Glacé, Baron Noir ou encore la websérie très remarquée Amnesia.

Enfin, la section World Cinema Produced by France a permis, pour la cinquième année consécutive, de mettre en valeur le soutien de l’industrie cinématographique française aux films étrangers, avec, par exemple, le film tunisien Hedi de Mohamed Ben Attia (Prix du premier long-métrage).

2. Un volet nouveau de la sélection : la réalité virtuelle

Cinq films en réalité virtuelle ont été présentés, une première dans l’histoire du festival, soutenu par un partenariat avec Samsung initié par les services audiovisuels de l’Ambassade de France. Cette programmation a connu un franc succès, et pourra être renouvelée à l’avenir.

3. Échanges, rencontres et discussions entre les industries française et américaine

Plusieurs formes de rencontres, dont une conférence de presse, un déjeuner avec les distributeurs locaux et une réception à la Résidence de France ont permis à la délégation française d’échanger avec les professionnels américains (agents, producteurs, distributeurs). Le prix de l’Alliance Française a été remis au cours de la semaine par le Consul Général à l’actrice Jacqueline Bisset.
Le service audiovisuel a également organisé une masterclass animée par Claude Lelouch à l’American Film Institute devant une centaine d’étudiants.
Enfin, des conférences de presse quotidiennes pour plus de 80 journalistes américains accrédités (et des étudiants en cinéma) ont rythmé la couverture médiatique du festival.

 

L’édition 2017 de COLCOA a permis de mettre en lumière la richesse du cinéma français, à destination de publics variés. La présence nouvelle des webseries ainsi que de programmes de réalité virtuelle doit être soutenue afin d’offrir une plateforme visible à Los Angeles pour ces nouveaux contenus.

Séverine MADINIER


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire