Cinéma

Nouvelle opération de promotion du crédit d’impôt et de l’animation française à Los Angeles

Date: 27/04/2010



© Logorama 2010

A l’occasion du Location Trade Show (le salon des locations de tournages et des commissions du film qui s’est tenu à Santa Monica du jeudi 15 au samedi 17 avril), plusieurs délégations françaises ont fait le déplacement jusqu’à Los Angeles pour participer à ce rendez-vous devenu incontournable.

La Commission Nationale du Film, Film France, le service audiovisuel de l’Ambassade de France et l’agence Invest in France ont organisé à cette occasion un évènement de promotion du crédit d’impôt, centré sur l’animation afin de faire connaitre l’expertise et l’offre des principaux studios d’animation français auprès des professionnels américains.

Avec la mise en place du crédit d’impôt international pour les tournages (le fameux TRIP, Tax Rebate for International Productions), la France est de nouveau sur le radar des producteurs américains (voir l’article de mars 2010 Promotion du crédit d’impôt international à Los Angeles).

L’objectif de ce salon est de mettre en contact des producteurs et réalisateurs avec des lieux de tournage, et des équipes locales d’aide au repérage et à la production. La concurrence est vive entre les différents pays qui tentent d’attirer des productions étrangères. Chacun met en valeur ses atouts et notamment des systèmes de crédit d’impôt et autres rabais qui ont pour objectif d’attirer des producteurs de plus en plus regardants quant aux dépenses.

Grâce au crédit d’impôt, la France est de nouveau dans la compétition et tire son épingle du jeu malgré la concurrence de ses voisins européens ou de nombreux Etats américains qui ont, localement, mis en place des mesures similaires (voir pour exemple l’article d’avril 2010 Un rapport salue l’efficacité des allègements d’impôts dans l’industrie cinématographique).

Le location Trade Show, avec 241 exposants venus de 30 pays et des différents Etats américains et près de 4000 visiteurs (producteurs, vendeurs et financiers), s’est encore une fois imposé comme un « marché aux décors » à ne pas manquer.

La France était largement représentée avec notamment les délégations de Film France, les commissions du film de Guadeloupe, du Luberon-Vaucluse, de Provence Alpes Côte d’Azur, de Poitou-Charentes, d’Ile de France, ainsi qu’avec le comité du tourisme de Martinique. Ce dernier a d’ailleurs organisé une soirée “Martinique” à Malibu, alors que la Commission Ile de France a publié un dossier spécial avec Variety et organisé un cocktail pendant le festival City of Lights City of Angels qui se déroulait quant à lui juste après le Location Trade Show.

Au delà des tournages physiques, l’animation est également un secteur couvert par le crédit d’impôt ; c’est pourquoi Film France, le service audiovisuel de l’ambassade de France aux Etats-Unis et l’organisation Invest in France ont uni leurs forces pour organiser une soirée « animation made in France » de promotion des entreprises françaises de l’animation.

La France s’est en effet traditionnellement illustrée pour la qualité de son expertise dans ce domaine. « Il y a plein de pays dotés d’incitatifs fiscaux, mais très peu ont des animateurs et des studios au top niveau mondial. La France a les deux. Et nos équipes maitrisent le relief » résume Franck Priot, directeur adjoint de la commission du film France.

De nombreux journalistes et acteurs du secteur de l’animation ont répondu présents à l’invitation, et ont ainsi pu découvrir les modalités d’obtention du crédit d’impôt, le travail, l’expérience et l’expertise de principaux studios d’animation français. « Les sauts technologiques, comme l’arrivée du relief sont l’occasion de conquérir des parts de marché » analyse Franck Priot.

Buf (Steven Adams), mikros (Baptiste Andrieux), cube/blue spirit (Lionel Fages & Pierre-Gilles Stehr), delacave (Catherine Macresy), teamto (Guillaume Hellouin) mc guff 3d (Arnauld Boulard & Jacques Bledont) ont ainsi présenté leur travail avec des projections d’extraits 3D ou 2D.

Chris Meledandri, producteur délégué d’Illumination/Universal pour le long métrage d’animation « Despicable Me », premier bénéficiaire du crédit d’impôt, est notamment venu partager son expérience de travail aux côtés de Jacques Bled (mc guff) et les modalités d’obtention du crédit d’impôt.

La présentation s’est terminée par la projection du court métrage d’animation réalisé par le collectif h5, « Logorama », Oscar du meilleur court métrage d’animation en mars dernier.

Mathieu Fournet


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire