Cinéma

Oscars : victoire des indépendants

Date: 20/03/2003


Le film "Chicago"

Le film "Chicago"

“Chicago”, remportant 6 statuettes, est le grand gagnant de la soirée – ce qui permet à Harvey Weinstein (Miramax) de repartir avec 8 Oscars au total – un record. L’Académie des Oscars n’avait pas consacré de comédie musicale meilleur film de l’année depuis “Oliver”, il y a 34 ans.

“Le Pianiste” crée l’événement en occupant la deuxième place au classement des films les plus récompensés avec 3 Oscars : meilleure adaptation pour le scénario de Ronald Harwood, tiré de l’œuvre autobiographique de Wladyslaw Szpilman ; meilleur acteur pour la première nomination d’Adrien Brody, et enfin meilleur réalisateur pour Roman Polanski.

Dire que cette dernière récompense constitue une surprise est un euphémisme, tant la situation judiciaire de Roman Polanski, l’empêchant de venir aux Etats-Unis, avait été au cœur des débats pendant la campagne des Oscars.

 

Satisfactions… et déceptions françaises

Satisfactions pour le camp français : quoique tourné en anglais, “le Pianiste” est une production signée Alain Sarde et Robert Benmussa. Ces derniers étaient d’ailleurs présents dans la salle, mais ne devaient monter sur scène que si leur champion avait été désigné pour l’Oscar du meilleur film.

Déceptions en revanche pour Philippe Orreindy et Thomas Gaudin (nommés pour le meilleur court-métrage), et Jacques Perrin (nommé dans la catégorie meilleur documentaire pour “le Peuple Migrateur”), qui ne font pas partie du palmarès.

 

Toujours pas de statuette pour Scorcese

L’Oscar pour la meilleure chanson originale décerné à “8 mile” interprétée par le rappeur Eminem, et celui du meilleur scénario original à Pedro Almodovar pour “Parle avec elle”, ont constitué deux autres surprises de taille de la soirée. Quant au producteur allemand de “Nowhere in Africa”, présent à Hollywood cette semaine, il n’était pas sur la scène pour se faire remettre l’Oscar du meilleur film étranger au nom de la réalisatrice retenue à Berlin.

Enfin, les membres de l’équipe de “Gangs of New York”, au premier rang desquels Martin Scorsese, sont les grands perdants de la soirée. Ils rentreront sans aucune récompense, malgré un record de 10 nominations.

Un grand nombre d’observateurs prévoyait pourtant une victoire du réalisateur New-Yorkais pour couronner l’ensemble de sa carrière.

En effet, malgré des films mythiques, Scorsese n’a toujours pas remporté la récompense suprême.

Voir aussi l’article
Les Oscars de la diversité culturelle

Mohamed BENDJEBBOUR


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire