Cinéma

Ouverture d’une nouvelle salle indépendante à Brooklyn : l’Alamo Drafthouse

Date: 04/11/2016


Alama Drafthouse à Brooklyn Alamo Drafthouse à Brooklyn

Quatre ans après avoir tenté de percer le marché de l’exploitation à New York, le groupe Alamo Drafthouse, basé à Austin, réseau de salles connu pour sa programmation originale et sa réglementation stricte sur le fait de ne pas utiliser son téléphone pendant les séances, a ouvert son tout premier complexe dans la métropole américaine le 28 octobre dernier.

Alamo s’est fortement étendu sur le territoire américain depuis l’apparition de son premier cinéma en 1997, et alors qu’un complexe était implanté à Yonkers (Etat de New York) depuis trois ans, le groupe avait depuis longtemps l’envie de s’implanter dans la ville de New York. En 2012, il était déjà prévu qu’un cinéma ouvre dans l’Upper West Side, mais ce projet n’a pas abouti. C’est aujourd’hui chose faite avec l’ouverture d’un cinéma à Brooklyn, situé dans le centre commercial flambant neuf City Point. Alamo était censé ouvrir son cinéma en août, mais des retards de construction ont eu raison du planning initial. “Nous étions prêts depuis un moment” a expliqué Tim League, fondateur et directeur de la firme. “Mais nous ne pouvions pas accueillir les spectateurs sans avoir l’autorisation de la sécurité incendie”.

L’autorisation à présent en mains, l’ouverture tombe peu après l’ouverture d’autres cinémas avec une programmation similaire et avec un service de restauration dans la ville – par exemple le Metrograph dans le quartier de Lower East Side, le luxueux cinéma iPic dans le sud de Manhattan, ou encore le Quad qui va rouvrir prochainement dans le quartier de Greenwich, et cela sans compter l’extension du IFC Center ou du Nitehawk à Brooklyn (sur le sujet : Le renouveau des salles de cinéma Art et Essai privées aux États-Unis). Mais pour le directeur de l’Alamo, il y a de la place pour tout le monde. Il est ravi de la localisation du lieu dans le sud de Brooklyn, très bien desservi par les nombreuses stations de métro. Selon lui, “New York reste sous-équipé en matière d’écrans”. Il ajoute qu’”il n’y a rien de comparable dans ce quartier de la ville et [qu’il a] pensé [son] cinéma comme une grande maison”.

L’espace du Alamo Drafthouse se répartit sur deux étages et comprend sept salles, toutes équipées d’un service de restauration et avec des sièges réservés. Fernando Marulanda, anciennement chef cuisinier de la Tavern on the Green, sera à la tête de la cuisine du restaurant. Chaque salle a des projecteurs digital 4K et une salle est également équipée d’un projecteur 35 millimètres. Un bar, appelé “The House of Wax”, littéralement “La Maison de cire”, fait aussi partie du mini-multiplexe. La programmation inclut des nouvelles sorties et des films de répertoire. La première thématique, calée sur le week-end d’Halloween, s’intitulait “In the Mood for Gore” et mettait à l’honneur des films d’horreur asiatiques des années 80 et 90, projetés en 35 mm. Une fête d’Halloween s’est d’ailleurs tenu le 31 octobre avec la présence d’Andre Gower, acteur principal du film The Monster Squad (1987). D’autres programmations thématiques sont à venir. Parmi elles, “New in Town”, avec des films sur le thème du déménagement, comme Les Muppets à Manhattan (1984) et Coca Cola Kid (1985), et l’autre sur la “blaxploitation” avec les interventions de Wyatt Cenac et Donwill. Quant aux nouvelles sorties, le cinéma optera à la fois pour des blockbusters, tels Doctor Strange et Les Animaux Fantastiques, et pour des films indépendants comme Mademoiselle ou encore le documentaire sur le rock We are X.

Quand on demande à Tim League quelles leçons tirer de toutes ces années d’attente avant l’aboutissement du projet, celui-ci répond : “C’est plus cher et plus long que ce que vous pouvez imaginer de construire un cinéma à New York. (…) J’ai aussi appris à ne jamais annoncer un jour d’ouverture sur un espace publicitaire”.

Food and Drink will go the Movies at Brooklyn Alamo Drafthouse , New York Times, 18/10/2016

Adaptation : Isaac Gaido-Daniel


Il y a une réaction sur cet article, réagissez!

Une Réaction

1 - Réouverture du mythique cinéma Le Quad à New York « Mediamerica | 04.11.16

[…] mais le Quad ne proposera pas de restaurant, se démarquant ainsi de ses concurrents l’Alamo Drafthouse, le Nitehawk Cinema ou encore le Metrograph (sur le sujet : Le renouveau des salles de cinéma Art […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire