Cinéma

Paramount rachète DreamWorks pour 1,6 milliard

Date: 20/12/2005

Alors que les trois fondateurs de DreamWorks – Steven Spielberg, Jeffrey Katzenberg et David Geffen – négociaient depuis plus de neuf mois avec NBC Universal, filiale du groupe General Electric, c’est Paramount, propriété de Viacom, qui vient de reprendre les studios.

Pour 1,6 milliard de dollars (alors qu’Universal n’offrait que 900 millions), Paramount acquiert donc les projets en développement, les droits exclusifs des films de DreamWorks Animation dès 2006 ainsi que les propriétés télé de DreamWorks. Le contrat stipule aussi la cession à Paramount du catalogue existant qui compte 56 films dont “Gladiateur”, “American Beauty”, “La guerre des mondes” ou “Il faut sauver le soldat Ryan”, même si Paramount devrait transférer prochainement ce catalogue à d’autres investisseurs avec lesquels il est en pourparlers, pour un montant estimé aux alentours d’un milliard.

Cette transaction met fin aux efforts entrepris en 1994 par Spielberg et ses associés pour créer un gros studio indépendant. Spielberg restera chez DreamWorks en tant que producteur-directeur, David Geffen en assurera la présidence, Jeffrey Katzenberg sera quant à lui directeur exécutif de DreamWorks Animation SKG. A quelques exceptions près, les 500 employés des studios garderont leurs postes ou en rejoindront de similaires chez Paramount.

A peine la transaction effectuée, Variety s’interroge en titrant « Qu’est-ce Paramount achète au juste ? » Les studios DreamWorks ont beau avoir été fondés par de grands noms, ils ont en effet pratiquement toujours été déficitaires (… et auraient même accumulé une dette de 500 millions de dollars). Mais l’opération reflète la volonté de Brad Grey, le nouveau patron de Paramount, de relancer la dynamique du studio en rentabilisant son investissement rapidement. En absorbant DreamWorks, Paramount pourrait augmenter sensiblement sa force de frappe sur le marché d’Hollywood (en faisant passer sa production annuelle de 10 à 15 films environ) et de ce fait consolider le géant Viacom qui se divise bientôt en deux entités : d’un côté Viacom, qui détiendra entre autres Paramount et MTV, et CBS Corp de l’autre, propriétaire du réseau de télévision CBS et d’Infinity Broadcasting.

Juliette CHARVET
Sources : Reuters, AP, NY Times, Variety


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire