Cinéma

Participation française au SIGGRAPH 2011 de Vancouver (7 au 11 août)

Date: 24/08/2011



SIGGRAPH 2011 - Vancouver

Pour la première fois depuis sa création en 1973, le SIGGRAPH (Special Interest Group on GRAPHics and Interactive Techniques), salon mondial de référence pour l’animation, les effets spéciaux, le jeu vidéo et les techniques interactives, était organisé hors des Etats-Unis, à Vancouver.

Le salon a rassemblé 16 000 participants issus de 74 pays et plus de 150 exposants au centre de conférences de la ville. Il s’agissait du plus important événement organisé dans cette nouvelle infrastructure, et de la plus grosse conférence jamais hébergée par la ville. Après une édition 2010 en demi-teinte à Los Angeles, les organisateurs ont exprimé leur très vive satisfaction. Signalons deux tendances du SIGGRAPH 2011, parmi beaucoup d’autres éléments :

– la question des droits d’auteur sur les créations numériques a été mise au cœur des débats, avec une conférence plénière inaugurale du blogueur et journaliste Cory Doctorow (Boing-Boing, Creative Commons, Electronic Frontier Foundation…) insistant sur la protection et la rémunération des créateurs plutôt que des intermédiaires, et sur des dispositifs incitatifs plus que répressifs. Parfois plus proche du plaidoyer enthousiaste que de l’argumentaire raisonné, son intervention signale cependant l’émergence d’une préoccupation grandissante des créateurs en Amérique du Nord concernant la protection des droits associés aux contenus culturels numériques.

– pour la première fois, un Business Think Tank a été organisé le premier jour de la conférence, avec en perspective la volonté de mieux anticiper voire d’influencer les changements de l’industrie.

Rappelons que trois grands types de publics participent au SIGGRAPH : les chercheurs, qui y présentent des communications dans tous les domaines où les technologies de l’informatique graphique peuvent être appliquées ; les entreprises, notamment les studios d’animation et de jeu vidéo et les filières de production associées, qui viennent y exposer leurs innovations et y rencontrer leurs partenaires ; enfin les artistes et créateurs qui dans un domaine très large (animation, design numérique, installation artistique, etc.) y présentent leurs travaux.

Parmi eux de nombreux Français provenant de tous les domaines concernés par le développement de ces technologies.


1- Bilan succinct de la participation française :

La présence française (estimée à 400 participants, avec une grande dispersion), une des plus importantes à Vancouver en 2011, tous secteurs confondus, était notamment visible sur le salon grâce au stand du pôle de compétitivité Cap Digital (labellisé Ubifrance), accompagné d’une délégation de sept de ses adhérents. Le pôle de compétitivité Imaginove était également présent, ainsi que de très nombreux groupes industriels venus de façon indépendante (Saint-Gobain, Renault, LVMH, Dassault, etc.).

Rencontre avec Stéphane Singier, Cap Digital from Consulat de France à Vancouver on Vimeo.

Vidéo réalisée par le service presse du Consulat de France à Vancouver


Les chercheurs français étaient en nombre (entre 60 et 80 participants), les plus gros contingents provenant de l’INRIA (qui présentait deux innovations dans la galerie Emerging technologies) et de ParisTech.

Outre les entreprises et les établissements de recherche, de nombreuses écoles d’animation et de jeu vidéo assistaient également au SIGGRAPH (Gobelins, Supinfocom, ENSAD, CNAM/ENJMIN, ESMA, etc.), ainsi que des plates-formes dédiées à l’innovation numérique (Laval Virtual) et le chapitre parisien du SIGGRAPH.

Sept films d’animation français (dont plusieurs des Gobelins et de Supinfocom) étaient en sélection au Computer Animation Festival du SIGGRAPH.

Contrairement aux autres secteurs où la présence française était visible, aucun artiste français ne participait à la art gallery. L’édition 2011 l’a confirmé, l’enjeu principal du SIGGRAPH n’est pas celui d’un lieu de diffusion artistique – la art gallery est davantage un ornement qu’elle ne constitue le cœur de cet événement, de plus en plus tourné vers les technologies et leurs applications.

La grande diversité de la participation française illustrait la variété croissante des enjeux et des applications de l’infographie, qui étend l’attractivité du SIGGRAPH bien au-delà de l’animation et des effets spéciaux.


2- Actions spécifiquement mises en œuvre par le poste :

Le consulat de France à Vancouver a préparé et accompagné la présence française très en amont :

– en décembre 2010, il a organisé une mission de prospection en France pour deux responsables du SIGGRAPH (le directeur de la communication et des partenariats Sylvain Provencher, et la commissaire de la art gallery, Mona Kasra). Ceux-ci ont pu rencontrer les pôles de compétitivité (Cap Digital, Imaginove), les centres de création et de diffusion d’art numérique (Gaîté lyrique, Bains numériques, Cube), le CNC, le chapitre parisien du SIGGRAPH ainsi que des artistes et commissaires indépendants. Cette visite avait notamment permis l’identification de deux Français invités par le SIGGRAPH à être membre du jury de l’édition 2011. Il s’agit d’Annick Bureaud (commissaire indépendante, éditrice de Leonardo/Isast) et d’Annie Dissaux (Association française du cinéma d’animation – AFCA).

– suite à cette visite, le consulat a maintenu un dialogue constant avec ces différents partenaires français, et notamment Cap Digital, afin de préparer la présence française sur le salon. Ceci a permis :

— l’organisation d’une soirée de réseautage à Vancouver le 9 août dernier, en collaboration avec Cap Digital, Imaginove et l’école des Gobelins. Cette soirée a réuni plus de 150 hauts responsables de studios d’animation et de jeux vidéo et directeurs d’établissements de formation à la Bill Reid gallery, et notamment, côté canadien, des représentants de Pixar, Electronic Arts, Rainmaker Entertainment, Digital domain Vancouver, Microsoft games studio, Emily Carr university, Centre for Digital Media, ainsi que plusieurs membres du comité international du SIGGRAPH.

— sur le salon, deux sessions de projection de films d’animation français ont été proposées lors d’un French Animation Showcase, en collaboration avec l’Association française du cinéma d’animation, les Rencontres audiovisuelles de Lille et le Centre for Digital Media de Vancouver. Ces deux sessions étaient inscrites au programme officiel du SIGGRAPH. Elles ont connu un très grand succès, rassemblant près de 300 professionnels de l’animation qui venaient découvrir une sélection de films récents, dont de nombreux travaux primés. Des représentants des écoles françaises étaient sur place pour présenter leurs films et interagir avec le public.

Participation française au SIGGRAPH 2011 from Consulat de France à Vancouver on Vimeo.

Vidéo réalisée par le service de presse du Consulat de France à Vancouver


Le prochain salon se tiendra, comme pour la plupart des éditions antérieures, à Los Angeles, du 5 au 9 août 2012.

Pour plus d’informations sur les secteurs du jeu vidéo et de l’animation à Vancouver, notamment avec les universités et établissements de formation, vous pouvez contacter Raynald Belay à cette adresse : raynald.belay @ consulfrance-vancouver.org.

Raynald Belay


Il y a 2 réactions sur cet article, réagissez!

2 Réactions

1 - Arts et industries numériques à Vancouver : Bilan de l’opération Digital Connections « Mediamerica | 24.08.11

[…] canadien (lire, entre autres, sur Mediamerica : Arts Numériques et intéractifs à Vancouver, Participation française au SIGGRAPH 2011 de Vancouver (7-11 août), Joséphine Derobe ou l’art de la narration en 3D, et Intervention de Nicolas Manuel, Business […]


2 - VANCOUVER – État des lieux des partenariats avec les festivals de cinéma dans l’Ouest canadien : bilan 2015 et perspectives « Mediamerica | 24.08.11

[…] avoir contribué au succès du SIGGRAPH organisé à Vancouver en 2011 (voir l’article Participation française au SIGGRAPH 2011 de Vancouver (7 au 11 août)), SPARK prend son indépendance et propose depuis 2012 deux rendez-vous annuels autour de […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire