Cinéma

Première édition de Shoot the Book! à Los Angeles à l’occasion de l’American Film Market (9-10 novembre 2015)

Date: 13/01/2016


Shoot the Book! Los Angeles Shoot the Book! Los Angeles

Né lors du festival de Cannes en 2014, l’opération Shoot the Book! a été organisée pour la première fois en novembre 2015 aux États-Unis, à l’occasion de l’American Film Market (AFM), un des plus importants marchés du film, qui se tient tous les ans à Los Angeles. Un programme dense de rencontres a permis des échanges entre l’univers français de l’édition et les professionnels internationaux du film.


1. Genèse

Aujourd’hui, 1 film sur 5 procède d’une adaptation. Si les auteurs classiques restent une valeur sûre (5 des 10 auteurs les plus adaptés au monde sont français), les auteurs contemporains connaissent également un succès incontestable. La vente de droits audiovisuels représente un relais de croissance important pour l’édition française équivalent à celui de la cession de droits de traduction, soit près de 5% du chiffres d’affaires des maisons, les éditeurs participant pleinement au processus d’adaptation et de produits dérivés. L’adaptation est ainsi le signe de la vitalité des industries culturelles et créatives françaises.

En lançant pour la première fois Shoot the Book! lors du festival de Cannes en 2014, la Société civile des éditeurs de langue française (SCELF) et le Bureau international de l’Édition française (BIEF), en partenariat avec la Commission du film Île-de-France Film Commission, et en 2015 avec le soutien de l’Institut français, se sont donnés pour mission de promouvoir la créativité des écrivains francophones, tout en développant de nouveaux échanges et partenariats entre les maisons d’éditions françaises et les professionnels du film du monde entier.

Il s’agit cette année de la quatrième édition de Shoot the Book!, après deux éditions à Cannes, et une édition au Festival International du Film de Toronto en septembre 2015. La genèse de cette édition à Los Angeles remonte au Festival de Cannes de 2014, où des échanges ont pu se tisser avec les professionnels du film américains, à la recherche de contenus littéraires originaux (intrigues, personnages, idées…). Le partenariat avec l’American Film Market, dont le soutient a été essentiel pour l’organisation de l’événement, a permis de mener à bien la création de cette édition de Shoot the Book! Los Angeles. Conçue comme un accompagnement de la filière du cinéma hollywoodien, celle-ci s’est donc constituée sur mesure, à partir d’une demande spécifique préexistante.


 2. Shoot the Book ! Los Angeles pendant l’AFM

Chaque automne, pendant une semaine, l’AFM réunit au Loews Hotel à Santa Monica des professionnels de l’industrie du cinéma et faiseurs de tendances issus de plus de 80 pays – agents, distributeurs, directeurs de festivals, financiers, producteurs, scénaristes, écrivains, la presse du monde entier… Avec 8000 participants et 700 projections, l’AFM est un marché où se scellent chaque année des contrats de production et de distribution, les transactions conclues s’élevant chaque année à plus de 1 milliard de dollars.

Par ailleurs, l’AFM est partenaire de l’American Film Institute Festival qui a lieu de manière concomitante à Hollywood et qui présente les nouvelles productions du cinéma international à travers l’organisation de galas, de premières, de conférences, d’hommages et de récompenses. L’association des deux événements permet, par l’alliance de l’art et du commerce, de donner une grande visibilité aux cinéastes émergents et aux productions du monde entier, lesquelles reçoivent une attention particulière pendant toute la durée de l’événement, avant le début de l’award season, la course aux Golden Globes et aux Oscars.

Au sein de l’AFM, le fort intérêt pour les œuvres françaises est à replacer dans un contexte plus général, dans lequel la part d’adaptation d’œuvres de langue française au sein des adaptations réalisées par les producteurs américains ne cesse d’augmenter, de près de 10% sur les 8 dernières années. Pour la seule année 2013, on dénombre ainsi 7 productions américaines adaptées d’œuvres françaises, parmi lesquelles la réussite de Snowpiercer de Bong Joon-ho, adapté de la bande-dessinée Le Transperceneige de Jacques Lob et Jean-Marc Rochette. Parmi ces adaptations, la poussée de la bande dessinée est d’ailleurs remarquable : en augmentation de 40% depuis 10 ans.

Le potentiel créatif des écrivains francophones et la grande diversité de leur production exercent un attrait puissant sur les professionnels du cinéma américains. A l’image de cette grande vitalité, l’éventail d’œuvres françaises présentées lors de cette édition de Shoot the Book! est large : bande-dessinée, science fiction, roman noir, autobiographie, tragédie et comédie.


3. Les œuvres sélectionnées

En amont de l’édition Shoot the Book! Los Angeles, les services culturels de l’Ambassade de France aux Etats-Unis, l’Institut français et la SCELF ont demandé à cinq éditeurs (Dargaud, Delcourt, Denoël, Fayard, Gallimard) de proposer chacun quatre titres. Un jury de professionnels américains, présidé par Howard Rodman, leader des scénaristes hollywoodiens et Président de la Writer’s Guild of America West (WGA), a ensuite sélectionné 10 titres sur les 20 initialement proposés pour leur fort potentiel cinématographique, et dont les droits audiovisuels sont disponibles. Le comité réunit également Bob Bookman, agent littéraire pour le cinéma et la télévision (agence Paradigm), Franklin Leonard, fondateur de The Black List, qui travaille à la rencontre de scénarii abandonnés et de réalisateurs et producteurs, et Andrea McCall, vice-présidente de la société de production et de diffusion DreamWorks Studios, à la tête du département de gestion des droits.

Les titres sélectionnés :
Garrigue (Scrubland), Eric Corbeyran et Olivier Berlio | Dargaud
La Page blanche (The White Page), Boulet et Pénélope Bagieu | Delcourt
Black Cocaïne, Laurent Guillaume | Denoël
Moi, Assassin (I, Murderer), Antonio Altarriba et Kéko | Denoël
Tueurs de mamans (Mommy Killers), Zidrou | Dupuis
Alors vous ne serez plus jamais triste (Never Be Sad Again), Baptiste Beaulieu | Fayard
Le Palais des rêves (Palace of Dreams), Ismaïl Kadaré | Fayard
Ce qu’il advint du sauvage blanc (What Became of the White Savage), François Garde | Gallimard
Hémisphères (Hemispheres), Tristan Garcia | Gallimard
Husk, Louis, Frédéric L’Homme et Arnaud Boudoiron | Soleil


3.  Déroulement

En permettant aux représentants des maisons d’édition de rencontrer des professionnels américains du film, Shoot the Book! a permis de développer de nouvelles rencontres en vue de favoriser des contrats pour des adaptations cinématographiques.

La programmation de l’événement, centrée autour de deux moments clés, a été établie afin de favoriser ces échanges.
– Une première rencontre a eu lieu le lundi 9 novembre au matin au Loews Hotel à Santa Monica, dans le cadre de l’AFM. Au cours d’une séance coordonnée par Steven Gaydos, modérateur de l’événement, Vice-Président et Directeur exécutif chez Variety, les éditeurs ont pu présenter leurs titres sous forme de pitchs de 5 minutes, devant une assemblée d’une cinquantaine de professionnels du film participants à l’AFM. La séance s’est poursuivie par des entretiens individuels.

– La deuxième séance de pitch, organisée le mardi 10 novembre en début de soirée à la résidence de France, s’est tenue devant une assemblée de 100 invités « VIP », parmi lesquels Fred Roos, producteur (Le Parrain, Lost in translation, Marie Antoinette), Ron Yerxa, producteur (Little Miss Sunshine, The Leftovers), Randal Kleiser, réalisateur (Grease, Le lagon bleu) ou encore Alan Gasmer, producteur de la série Vikings, ainsi que les représentants des plus grandes agences de talent : l’UTA (American Talent Agency), la WME (William Morris Endeavor). Le reste de la soirée a ensuite été l’occasion pour les éditeurs et les professionnels du cinéma d’étendre leur réseau et de commencer à évoquer de potentiels achats de droits.

Entre ces deux moments phares, les services culturels ont organisé des rencontres avec plusieurs acteurs de la chaîne de production cinématographique et audiovisuelle de Hollywood : les agents télévision et cinéma de l’agence de talent Paradigm, l’agence de management littéraire Madhouse, la compagnie de production Alcon Entertainment ainsi qu’avec le producteur exécutif Antoine de Cazotte, français résident à Los Angeles depuis 30 ans qui a pu faire partager sa connaissance des spécificités des milieux du cinéma des deux continents. Enfin, des one-to-one meetings ont également pu être organisés, afin de favoriser le développement du réseau.

 

Du point de vue des professionnels du film américains, l’intérêt suscité par la révélation d’un vivier d’auteurs a été le point de départ de discussions et de projets. Les rencontres et rendez-vous individuels organisés au long de l’événement ont obtenu un résultat très encourageant : une des œuvres a reçu deux offres d’achat, et l’agence Paradigm s’est montrée très intéressée par le rachat des droits d’un autre titre. Du point de vue des éditeurs, l’événement aura permis une initiation à l’univers du cinéma américain et la découverte en direct du film making process à Hollywood.

Adélaïde Barbier
Consulat de France à Los Angeles


Il y a une réaction sur cet article, réagissez!

Une Réaction

1 - Deuxième édition de Shoot the Book ! à Los Angeles du 2 au 4 décembre à l’occasion de l’American Film Market. « Mediamerica | 13.01.16

[…] marchés internationaux du film, qui a accueilli une des 2 traditionnelles séances de pitch (lire Première édition de Shoot the Book! à Los Angeles à l’occasion de l’American Film Market). Plus étoffé, le programme de cette deuxième édition a fait la part belle aux rencontres […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire