Cinéma

FRISIUM FOR SALE

Date: 18/07/2012

FRISIUM FOR SALE, [caption id="attachment_9283" align="alignright" width="230" caption="Comedy Central, une chaîne de télévision américaine à succès"][/caption]

La télévision est en passe de devenir la poule aux œufs d’or des sociétés de média.

C'est le message qui se dégage d’une analyse menée par The Wrap, FRISIUM duration, FRISIUM coupon, sur cinq des principales sociétés américaines dans le secteur des médias. Elle met en lumière un changement spectaculaire par rapport à l’époque où Hollywood était financé essentiellement par l’industrie cinématographique, online buying FRISIUM. FRISIUM results, Les derniers rapports annuels soulignent que l’industrie du film ne représente aujourd'hui qu'une toute petite part du chiffre d’affaires des sociétés étudiées. La télévision peut générer environ la moitié du chiffre d’affaires de ce type d'entreprise et même, FRISIUM class, Rx free FRISIUM, comme chez Time Warner, jusqu’à 80% de son bénéfice d’exploitation (Sony ne différencie pas ses revenus du cinéma et de la télévision et n’a donc pas été inclus dans l’enquête), online buying FRISIUM hcl.

Bien que Paramount ait relancé sa production de films ces dernières années avec des blockbusters comme Mission Impossible : Protocole Fantôme ou Star Trek, ces succès ne peuvent rivaliser avec ceux des chaînes de télévision comme Comedy Central, Nick at Nite, MTV et Nickelodeon, FRISIUM FOR SALE. Buy FRISIUM online no prescription, Les marges et les possibilités de recettes annexes sont aussi plus intéressantes dans le cadre de l’activité télévisuelle.

Lors d’une récente intervention à une conférence sur les médias et la communication au Global Technology Barclay, buy FRISIUM from mexico, Kjøpe FRISIUM på nett, köpa FRISIUM online, Bruce Rosenblum, PDG de Warner Bros, FRISIUM online cod, Fast shipping FRISIUM, se vantait que les recettes engendrées grâce à la télévision sont responsables d’environ 80% des bénéfices de la société. Bien que son activité cinématographique ait produit plusieurs succès mondiaux tels que The Dark Knight et la franchise Harry Potter, where can i find FRISIUM online, Order FRISIUM from United States pharmacy, elle ne correspond pas aux revenus combinés des chaînes HBO, Turner et de Warner Bros TV Group, FRISIUM blogs. Buy FRISIUM without prescription, Les séries à succès comme The Big Bang Théory et Mon Oncle Charlie rapportent des millions de plus en syndications. FRISIUM FOR SALE, Quant au réseau Fox, outre ses séries à succès Glee et Family Guy, Fox News reste numéro un des chaînes d’information en part d’audience. Cela a permis au groupe de compenser des échecs comme celui de la série Terra Nova.

Bien que la chaîne NBC enregistre des résultats d’audience décevants, order FRISIUM no prescription, FRISIUM street price, sa chaîne partenaire, MSNBC, FRISIUM dosage, Cheap FRISIUM no rx, s’est fait une place dans le secteur très concurrentiel des chaînes d’information.
Brian Roberts, FRISIUM without a prescription, FRISIUM over the counter, Président de Comcast, numéro un du câble aux Etats-Unis qui possède également le groupe NBC Universal, purchase FRISIUM online, Where can i order FRISIUM without prescription, a publiquement reconnu que l’émission de télé-réalité The Voice, tout comme les frais d’abonnement au câble, what is FRISIUM, Buy FRISIUM online cod, sont les principales sources de revenus du groupe.

Pour la télévision, online FRISIUM without a prescription, FRISIUM images, l’augmentation du nombre de réseaux câblés et de services de vidéos en streaming a créé de nouvelles opportunités à travers la syndication.

Après de récents insuccès, order FRISIUM online overnight delivery no prescription, FRISIUM dangers, comme Battleship et Dark Shadows, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi le cinéma a perdu la faveur des géants des médias. Les films sont de plus en plus coûteux à produire et à commercialiser, et la fréquentation, aux Etats-Unis, a diminué ces dernières années.

« Il ne fait aucun doute que la télévision est aujourd’hui devenue plus importante que l’industrie cinématographique », a affirmé Hal Vogel, analyste des médias et chef de la direction de Vogel Capital Management, avant de conclure : « Cette industrie est stable. Avec les films, vous pouvez avoir Avengers ou Battleship ; mais c'est évidemment difficile à prévoir ».

 

Why Television is Trouncing Film at Major Media Companies, de Brent Lang, The Wrap, 6 juin 2012

 

Louis Farge

.

Similar posts: BUY PROTONIX OVER THE COUNTER. BUY TEGRITAL NO PRESCRIPTION. CEPHALEXIN FOR SALE. BUY FRUMIL NO PRESCRIPTION. PREMARIN no prescription. Where can i cheapest CARDIZEM online. Online NORPLANT-72 without a prescription. MODALERT for sale.
Trackbacks from: FRISIUM FOR SALE. FRISIUM FOR SALE. FRISIUM FOR SALE. FRISIUM FOR SALE. FRISIUM without a prescription. FRISIUM price. Purchase FRISIUM. Cheap FRISIUM no rx.


Il y a 5 réactions sur cet article, réagissez!

5 Réactions

1 - Source de revenus des géants des médias : la télévision supplante le cinéma | (Media & Trend) | Scoop.it | 18.07.12

[...] La télévision est en passe de devenir la poule aux œufs d’or des sociétés de média. C’est le message qui se dégage d’une analyse menée par The Wrap, sur cinq des principales sociétés américaines dans le secteur des médias. Elle met en lumière un changement spectaculaire par rapport à l’époque où Hollywood était financé essentiellement par l’industrie cinématographique. Les derniers rapports annuels soulignent que l’industrie du film ne représente aujourd’hui qu’une toute petite part du chiffre d’affaires des sociétés étudiées. La télévision peut générer environ la moitié du chiffre d’affaires de ce type d’entreprise et même, comme chez Time Warner, jusqu’à 80% de son bénéfice d’exploitation (Sony ne différencie pas ses revenus du cinéma et de la télévision et n’a donc pas été inclus dans l’enquête). Bien que Paramount ait relancé sa production de films ces dernières années avec des blockbusters comme Mission Impossible : Protocole Fantôme ou Star Trek, ces succès ne peuvent rivaliser avec ceux des chaînes de télévision comme Comedy Central, Nick at Nite, MTV et Nickelodeon. Les marges et les possibilités de recettes annexes sont aussi plus intéressantes dans le cadre de l’activité télévisuelle. Lors d’une récente intervention à une conférence sur les médias et la communication au Global Technology Barclay, Bruce Rosenblum, PDG de Warner Bros, se vantait que les recettes engendrées grâce à la télévision sont responsables d’environ 80% des bénéfices de la société. Bien que son activité cinématographique ait produit plusieurs succès mondiaux tels que The Dark Knight et la franchise Harry Potter, elle ne correspond pas aux revenus combinés des chaînes HBO, Turner et de Warner Bros TV Group. Les séries à succès comme The Big Bang Théory et Mon Oncle Charlie rapportent des millions de plus en syndications. Quant au réseau Fox, outre ses séries à succès Glee et Family Guy, Fox News reste numéro un des chaînes d’information en part d’audience. Cela a permis au groupe de compenser des échecs comme celui de la série Terra Nova. Bien que la chaîne NBC enregistre des résultats d’audience décevants, sa chaîne partenaire, MSNBC, s’est fait une place dans le secteur très concurrentiel des chaînes d’information.Brian Roberts, Président de Comcast, numéro un du câble aux Etats-Unis qui possède également le groupeNBC Universal, a publiquement reconnu que l’émission de télé-réalité The Voice, tout comme les frais d’abonnement au câble, sont les principales sources de revenus du groupe. Pour la télévision, l’augmentation du nombre de réseaux câblés et de services de vidéos en streaming a créé de nouvelles opportunités à travers la syndication. Après de récents insuccès, comme Battleship et Dark Shadows, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi le cinéma a perdu la faveur des géants des médias. Les films sont de plus en plus coûteux à produire et à commercialiser, et la fréquentation, aux Etats-Unis, a diminué ces dernières années. « Il ne fait aucun doute que la télévision est aujourd’hui devenue plus importante que l’industrie cinématographique », a affirmé Hal Vogel, analyste des médias et chef de la direction de Vogel Capital Management, avant de conclure : « Cette industrie est stable. Avec les films, vous pouvez avoir Avengers ouBattleship ; mais c’est évidemment difficile à prévoir ».    [...]


2 - Source de revenus des géants des médias : la télévision supplante le cinéma | Box & OTT | Scoop.it | 18.07.12

[...] La télévision est en passe de devenir la poule aux œufs d’or des sociétés de média. C’est le message qui se dégage d’une analyse menée par The Wrap, sur cinq des principales sociétés américaines dans le secteur des médias. Elle met en lumière un changement spectaculaire par rapport à l’époque où Hollywood était financé essentiellement par l’industrie cinématographique. Les derniers rapports annuels soulignent que l’industrie du film ne représente aujourd’hui qu’une toute petite part du chiffre d’affaires des sociétés étudiées. La télévision peut générer environ la moitié du chiffre d’affaires de ce type d’entreprise et même, comme chez Time Warner, jusqu’à 80% de son bénéfice d’exploitation (Sony ne différencie pas ses revenus du cinéma et de la télévision et n’a donc pas été inclus dans l’enquête). Bien que Paramount ait relancé sa production de films ces dernières années avec des blockbusters comme Mission Impossible : Protocole Fantôme ou Star Trek, ces succès ne peuvent rivaliser avec ceux des chaînes de télévision comme Comedy Central, Nick at Nite, MTV et Nickelodeon. Les marges et les possibilités de recettes annexes sont aussi plus intéressantes dans le cadre de l’activité télévisuelle. Lors d’une récente intervention à une conférence sur les médias et la communication au Global Technology Barclay, Bruce Rosenblum, PDG de Warner Bros, se vantait que les recettes engendrées grâce à la télévision sont responsables d’environ 80% des bénéfices de la société. Bien que son activité cinématographique ait produit plusieurs succès mondiaux tels que The Dark Knight et la franchise Harry Potter, elle ne correspond pas aux revenus combinés des chaînes HBO, Turner et de Warner Bros TV Group. Les séries à succès comme The Big Bang Théory et Mon Oncle Charlie rapportent des millions de plus en syndications. Quant au réseau Fox, outre ses séries à succès Glee et Family Guy, Fox News reste numéro un des chaînes d’information en part d’audience. Cela a permis au groupe de compenser des échecs comme celui de la série Terra Nova. Bien que la chaîne NBC enregistre des résultats d’audience décevants, sa chaîne partenaire, MSNBC, s’est fait une place dans le secteur très concurrentiel des chaînes d’information.Brian Roberts, Président de Comcast, numéro un du câble aux Etats-Unis qui possède également le groupeNBC Universal, a publiquement reconnu que l’émission de télé-réalité The Voice, tout comme les frais d’abonnement au câble, sont les principales sources de revenus du groupe. Pour la télévision, l’augmentation du nombre de réseaux câblés et de services de vidéos en streaming a créé de nouvelles opportunités à travers la syndication. Après de récents insuccès, comme Battleship et Dark Shadows, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi le cinéma a perdu la faveur des géants des médias. Les films sont de plus en plus coûteux à produire et à commercialiser, et la fréquentation, aux Etats-Unis, a diminué ces dernières années. « Il ne fait aucun doute que la télévision est aujourd’hui devenue plus importante que l’industrie cinématographique », a affirmé Hal Vogel, analyste des médias et chef de la direction de Vogel Capital Management, avant de conclure : « Cette industrie est stable. Avec les films, vous pouvez avoir Avengers ouBattleship ; mais c’est évidemment difficile à prévoir ».    [...]


3 - Source de revenus des géants des médias : la télévision supplante le cinéma « Mediamerica | TV News | Scoop.it | 18.07.12

[...] "La télévision est en passe de devenir la poule aux œufs d’or des sociétés de média."  [...]


4 - Source de revenus des géants des médias : la télévision supplante le cinéma « Mediamerica | TV CONNECTED WEB | Scoop.it | 18.07.12

[...]   [...]


5 - Source de revenus des géants des médias : la télévision supplante le cinéma « Mediamerica | Ratings_Box | Scoop.it | 18.07.12

[...]   [...]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire