Cinéma

En tournée aux Etats-Unis, Serge Bromberg séduit le public américain

Date: 15/11/2010



Serge Bromberg

Grâce au soutien du département Film, TV et Nouveaux Media des Services Culturels de l’Ambassade de France aux Etats-Unis, Serge Bromberg, fondateur de la compagnie de restauration de films Lobster Films, s’est rendu aux Etats-Unis pour présenter « Retour de Flamme », un programme de films courts de patrimoine, ainsi que son documentaire L’Enfer d’Henri-Georges Clouzot dans cinq institutions culturelles américaines de la côte Est. Tous ces partenaires, cinéphiles et passionnés de cinéma de patrimoine, souhaitaient l’inviter depuis plusieurs années.

Si L’Enfer a rencontré un vrai succès critique lors sa présentation à Cannes en 2009 et lors de sa sortie commerciale, le travail qu’effectue Serge Bromberg autour de la présentation de films restaurés est moins connu. Et pour cause, les films de patrimoine des premières années de l’histoire du cinéma n’ont pas vraiment le vent en poupe. Pourtant lorsque le public se déplace pour voir Serge Bromberg présenter ces films, il est tout de suite séduit par sa vivacité et son talent pour rendre vie à ce cinéma. C’est le pari que ces institutions américaines ont fait en l’invitant, à raison, car sa tournée américaine a connu un grand succès.

Son voyage aux Etats-Unis a débuté à Washington où il a présenté « Retour de Flamme » à la National Gallery of Arts devant 100 personnes. Ce programme s’inscrivait dans une saison plus large sur le cinéma et la musique organisée cet automne à la National Gallery of Arts. Serge Bromberg s’est ensuite rendu à Boston où il a présenté le même programme au Brattle Theater dans le quartier de Cambridge. Une cinquantaine de personnes étaient présentes. A l’Université de Cornell, située à Ithaca au nord de l’Etat de New York, Serge Bromberg a présenté L’Enfer ainsi que « Retour de Flamme » devant près de 200 personnes. Des étudiants en cinéma sont venus d’Ithaca College et de Colgate University (située à deux heures de route) pour l’écouter. Il a profité de son passage pour parler aux étudiants de Cornell de son travail au Festival d’Annecy, et de la place de l’animation dans le cinéma international. Il s’est ensuite rendu à Columbus dans l’Ohio pour présenter L’Enfer au Wexner Center for the Arts, une des plus grosses institutions culturelles du Midwest. Une centaine de personnes étaient présentes. Enfin, Serge Bromberg s’est rendu à New York pour deux interventions. Il a tout d’abord présenté, devant une salle pleine, un programme de films muets en 3D à la BAMCinematek à Brooklyn. La BAMCinematek accueille depuis bientôt 10 ans Serge Bromberg et à réussi à construire, au fil des années, un public de fidèles. Pour sa part, le programme du MoMA a été l’occasion pour le public de découvrir de très vieux films d’animation ainsi que des films de Walt Disney récemment restaurés.

Tout au long de sa tournée, Serge Bromberg a su surprendre et séduire le public américain avec ses commentaires et anecdotes retraçant l’histoire de chacun des films, leur découverte dans des endroits les plus inattendus, tout en les replaçant dans la grande histoire du cinéma.
Le public, même s’il n’était pas toujours très nombreux, était très enthousiaste et réceptif.

Dans chaque ville la presse locale s’est aussi intéressée à son travail et plusieurs articles lui ont été consacrés, saluant son documentaire, L’Enfer, et son talent à animer des projections de films restaurés.

Delphine Selles


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire