Cinéma

Tribeca Film Festival (New York, 25 avril-7 mai)

Date: 22/05/2006


Tribeca Film Festival

Tribeca Film Festival

Lancé en 2002 par Jane Rosenthal et Robert de Niro, avec de nombreux soutiens professionnels et médiatiques, pour redonner vie à un quartier durement éprouvé par l’anéantissement du World Trade Center, le festival du film de Tribeca bat encore une fois cette année ses propres records : 4100 films soumis à la sélection, 250 programmés, 764 projections (« more than any film festival this side of Cannes », selon Variety), 42 pays représentés et près de 200 000 spectateurs sans doute, le festival ayant pour la première fois franchi les limites du sud de la ville et « annexé » plusieurs salles du nord.

Entre plusieurs avant-premières hollywoodiennes comme Mission Impossible III ou Poseidon, et quantité de documentaires et docu-dramas (sur la guerre en Irak, le terrorisme, le communautarisme, les sectes etc.), il est plus que jamais difficile de définir la ligne éditoriale de ce festival. Peut-être comme le dit avec respect Stephen Holden dans le New York Times : « an intensive course in compassion, suffering and outrage », « rien de plus normal pour un festival sorti des cendres du 11 septembre 2001 », ajoute-t-il.

C’est d’ailleurs United 93 sur le quatrième avion détourné le 11 septembre qui a fait l’ouverture, lancée par Robert de Niro devant une salle où se trouvaient les familles des victimes avec de nombreux acteurs, réalisateurs et personnalités comme Dan Glickman, président de la MPAA.

Après les Etats-Unis et le Royaume-Uni (20 sélections), la France est la troisième cinématographie représentée à Tribeca, avec 15 films dont Backstage d’Emmanuelle Bercot, Sheitan (K. Chapiron), Siah Bâzi: The Joy Makers (M. Khakipour), Chats perchés (C. Marker), L’ivresse du pouvoir (C.Chabrol), Zaïna, cavalier de l’Atlas (B. Guerdjou), Epitaphe (M. Lubtchansky), A l’est du paradis (L. Kowalski), Colour me Kubrick (B. W. Cook), la réédition du Fleuve de Jean Renoir, etc.

Côté professionnel, les « Tribeca talks » ont accueilli plusieurs colloques et rencontres, comme celui opposant studios et fédérations d’exploitants aux « novateurs », partisans d’une sortie rapprochée voir simultanée des films en salles, à la TV et en DVD comme Morgan Freeman (Clickstar), Todd Wagner (2929 Entertainment) et Stephen Soderbergh.

At Tribeca Festival, Films long on harsh reality, short on Fluff“, de Stephen Holden, The New York Times, 25 avril 2006

Patrick RENAULT


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire