Cinéma

Universal Music Group, une nouvelle société de production audiovisuelle ?

Date: 09/11/2015


Documentaire "Amy" Documentaire “Amy”

En juillet 2015, avec la sortie du documentaire Amy, consacré à la vie de la rock star britannique Amy Whinehouse, Universal Music Group innove et réinvente l’industrie musicale. En effet, c’est la première fois qu’une major produit et finance entièrement un documentaire. Neuf ans après sa sortie, le mythique Back to Black a été vendu cette année à plus d’exemplaires que les albums de Beyoncé, Adele et Pitbull. L’album est même réapparu dans les «Hot 200» de Billboard. Le film, quant à lui, a été présenté en avant-première au Festival de Cannes et a rassemblé plus de $11 millions à travers le monde depuis sa sortie, le 3 juillet.

Lucian Grainge, CEO d’Universal, souhaite désormais étendre cette branche de la société pour lui donner plus d’ampleur et de moyens. Renforcer sa présence au cinéma, à la télévision et via des courts-métrages est désormais une priorité stratégique d’Universal. Car, si les ventes physiques d’albums ne cessent de diminuer, les fans sont toujours prêts à dépenser sans compter pour voir revivre leurs idoles sur petit ou grand écran. Ainsi, Universal est en train de finaliser Montage of Heck, consacré au chanteur de Nirvana, Kurt Cobain. «Ressusciter» les groupes de légende permet d’ouvrir de nouvelles opportunités pour leurs labels, au-delà des ventes d’album qui s’écroulent. Celles-ci ont diminué de deux tiers depuis les années 1990. L’arrivée de nouveaux acteurs tels que iTunes, et des plateformes de streaming, comme Spotify et Deezer ou encore YouTube et Vevo, ont ancré le numérique dans les pratiques des auditeurs. Universal, même en ayant sorti 7 des 10 albums les plus vendus de 2015 dont les albums de Taylor Swift, Sam Smith et la bande originale de Frozen, a connu une baisse de 6,7% dans ses ventes d’album.

Universal Music est actuellement en train de produire un documentaire sur les Beatles pour 2016. Pour le moment, la société n’a pas encore de concurrence, si ce n’est les concerts filmés produits par Sony pour Michaël Jackson et les One Direction. Universal Music a également racheté la société de production Eagle Rock Entertainment qui possède une bibliothèque de plus de 800 titres et a produit les concerts des Rolling Stones, des Who et de U2. Une alliance avec Netflix est aussi envisageable, au vu du succès du documentaire produit par le site sur Nina Simone.

Pour en savoir plus : Bloomberg

Informations fournies par le Bureau Export de la musique à New York


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire