Cinéma

Les ventes et locations de Blu-ray dépassent les premières estimations

Date: 21/01/2011



Blu-Ray

En dépit des estimations très médiatiques qui annonçaient la fin du DVD et du Blu-Ray, une nouvelle étude de Screen Digest constate que les ventes et locations de disques Blu-ray ont largement dépassé la croissance des ventes de films et d’émissions de télévision sur Internet aux États-Unis en 2010.

Alors que les ventes et locations de vidéo à la demande ont augmenté de 21.9% l’année dernière, générant ainsi 2,3 milliards de dollars, les ventes de Blu-ray ont augmenté de 64.2%, et les locations de disques de 105,5%.

Globalement, d’après l’étude, le marché américain du Homevideo a rapporté 18,5 milliards de dollars en ventes et locations de films et séries télévisées en 2010. Alors que les studios sont prêts à encourager la croissance du format Blu-ray, le business du homevideo (locations et ventes de disques) a encore diminué de 6,5% l’an dernier.

Toujours selon Screen Digest, les ventes de disques ont chuté de 3.8%, entraînée par un recul de 15.6% des ventes de DVD, ce qui représente une perte de 1,5 milliards de dollars de revenus pour les studios. Les locations de DVD ont chuté d’encore 12.4%, une perte de 749 millions de dollars.

D’après Tom Adams, directeur et premier analyste médias chez Screen Digest, « les consommateurs continuant de faire très attention à leurs dépenses, le modèle de la location est resté très populaire en 2010 ».

Et c’est pourquoi le commerce en ligne devient de plus en plus important : les ventes et locations sur Internet ont passé la barre des 10% pour la première fois l’année dernière, atteignant 12.2% du marché total du Homevideo. Il représentait 9,6% du marché en 2009. Les locations de VOD ont augmenté de 55.7% et les ventes numériques de 27%.

L’étude prend aussi en considération, dans le cas de la VOD en ligne, les locations proposées par les câblo-opérateurs, opérateurs du satellite et les compagnies de téléphone sur la télévision par abonnement. Enfin, d’après Tom Adams, « le support physique continue de s’approprier la plus grosse part du marché du Homevideo (88% du total), ce qui explique pourquoi les studios s’appliquent à réussir la transition du DVD vers le Blu-ray ».

Blu-ray sales, rental outpace estimates, de Marc Graser, Variety, 5 janvier 2011

Nathalie Charles


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire