Cinéma

“Warm Digital Welcome” au cinéma et à la TV sur Second Life

Date: 30/06/2007

Ouvert depuis 2003, le monde virtuel Second Life (Linden Laboratories, www.secondlife.com), connaît une croissance explosive. Cet univers en 3-D, avec ses 7 millions d’habitants, attire nombre de personnes et sociétés qui souhaitent commercer, promouvoir ou communiquer dans cet univers virtuel.

Le cinéma, lui aussi, l’utilise comme nouvel outil marketing pour promouvoir ses sorties de films. Le premier événement phare a eu lieu en juin avec la conférence de presse du film « Transformers ». Sur un espace appelé « Sector 7 », les journalistes et les fans ont pu dialoguer avec les avatars de l’équipe du film et du réalisateur, Michael Bay.

La conférence a aussi été reprise en vidéo pour être diffusée sur Second Life mais aussi au niveau mondial sur le net. « Sector 7 » sert ensuite de lieu de promotion à proprement parler puisqu’on y trouve des avatars des Transformers, des vidéos et du merchandising à vendre.

Autre événement cinématographique, l’interview sur Second Life de Bruce Willis pour la sortie de son dernier film « Die Hard 4, Retour en Enfer ». La Fox a, dans un complexe construit pour l’occasion, accueilli la promotion du film et Bruce Willis lui-même, enfin son avatar appelé Bee-Dub, plus vrai que nature. Un groupe pré-sélectionné de journalistes et vingt heureux gagnants d’un concours mondial ont donc eu la chance de lui parler en direct.

Enfin les télévisions ne sont pas en reste : CBS, Showtime, MTV ou Sundance Channel ont sauté le pas et ont maintenant leurs espaces sur Second Life. Les networks espèrent y retrouver les spectateurs qui avaient délaissé la télévision pour l’ordinateur, et, en s’approchant au plus près de leurs publics, de leur présenter leurs programmations via le web. Dans l’espace de Sundance Channel, on peut ainsi regarder des longs métrages dans un cinéma en 3-D et discuter avec les autres spectateurs. Showtime, quant à lui, propose aux fans de rencontrer les avatars des séries phares comme « The L World ».

Les chaînes ont alors une audience propre sur Second Life (nombre d’inscrits, moyenne d’âges, etc.) et peuvent communiquer directement avec les spectateurs par le biais des forums, des communautés ou des discussions interactives.

Sundance Channel a, par exemple, deux nouveaux employés – virtuels –, Vincent Tibbet et Maya Palmer, qui servent de passerelle entre le public, les réalisateurs, les férus de cinéma, et la chaîne.

Le spectateur n’est donc plus seul sur son canapé ou devant son écran d’ordinateur, il peut maintenant interagir avec d’autres « web-spectateurs » à tout moment, et par ce biais, prendre une place à part entière dans l’espace virtuel d’un network.

Nathalie Charles

(Sources : New York Times et MTV)


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire