Cinéma

Young French Cinema: un outil pour diffuser les films contemporains français non distribués commercialement aux Etats-Unis

Date: 12/01/2018


Young French Cinema 2018

Young French Cinema est un nouveau programme conçu il y a trois ans, par les Services Culturels de l’Ambassade de France et UniFrance, pour renforcer la diffusion de la création cinématographique française contemporaine aux États-Unis. Douze longs-métrages et huit courts-métrages, non distribués commercialement sur le territoire américain (et pour certains titres, au Canada) sont proposés annuellement et destinés spécifiquement aux salles art et essai, aux institutions culturelles et aux Universités, avec un triple objectif : renouveler les publics, proposer une sélection clef en main aux programmateurs américains & mettre en avant de jeunes réalisatrices et réalisateurs encore méconnus. En 2017, 87 projections ont été organisées dans 39 villes/lieux répartis sur tout le territoire américain.

 

1. Un programme qui permet de diffuser sur l’ensemble du territoire des films non distribués commercialement aux États Unis.

Les services culturels et Unifrance réalisent chaque année une présélection de films et de courts métrages qui est proposée à nos partenaires américains avec des droits négociés. En 2017, ce programme a permis la mise en place de 87 projections dans 39 villes/lieux répartis dans les différentes circonscriptions consulaires du pays (en 2016 on en comptait seulement 26). Les films ont circulé au total dans 21 états : Ohio, Illinois, Californie, Maryland, Alabama, New York, Pennsylvanie, Minnesota, Louisiane, Michigan, Floride, DC, Texas, Washington, Hawaï, Massachusetts, Géorgie, Porto Rico, Connecticut Virginie, Rhode Island.

80% des projections ont eu lieu dans des salles art et essai et des cinémathèques, contre 20% dans des universités. 7% des projections ont eu lieu au Canada, notamment anglophone (Ottawa, Toronto, Vancouver). Parmi les salles qui ont programmé le plus de films : Gateway Film Center à Colombus (Ohio), Gene Siskel Film Center à Chicago, Minneapolis Film Society, Cable Car Cinema à Providence (Rhode Island), et Honolulu Museum of the Arts (Hawaï). Parmi les universités, on peut citer : Harvard University, San Diego University, ou encore John Hopkins University (Baltimore, Maryland).

Plusieurs projections scolaires ont été organisées autour de Swagger : le film a été montré à des collégiens, lycéens et étudiants à San Francisco, Greenwich (Connecticut), et Chicago.

Le partenariat avec Ymagis / Eclairplay a très bien fonctionné via l’envoi dématérialisé ou physique des DCPs et la promotion croisée du programme auprès des lieux de diffusion.

 

2. La présentation de la sélection a lieu chaque année lors de la conférence des salles art et essai américaines.

La conférence des salles art et essai américaines Arthouse Convergence a lieu chaque année en janvier dans l’Utah, juste avant le festival de Sundance. UniFrance et les Services Culturels de l’Ambassade de France sont partenaires depuis trois ans de cette manifestation qui permet de diffuser la brochure YFC à l’ensemble des programmateurs américains, de présenter les films et de participer à des panels autour des questions de la diffusion du cinéma français et étranger aux États-Unis.

 

3. Ce programme constitue aussi une source de revenus complémentaire pour les ayant droit français.

En termes de revenus, les différentes projections de longs et courts métrages YFC 2017 ont généré environ 25 000$ pour les ayants droit français. Pour mémoire, la programmation de chaque long métrage est facturée $300 pour deux projections, celle d’un court métrage $40.

Avec 23 projections (soit près de 7000$ de revenus pour le vendeur français), Swagger est de loin le titre-phare de la sélection 2017, confirmant l’intérêt des programmateurs américains pour le jeune cinéma français audacieux, questionnant le champ du politique et les thématiques sociales de la France contemporaine.

La loi de la jungle et Demain sont les deux autres titres qui ont suscité le plus d’intérêt auprès des salles et universités américaines.

A noter qu’à la suite de son succès dans le cadre de YFC, le film Swagger a été choisi pour tourner auprès du réseau des Alliances françaises en 2018, dans le cadre du programme “One film, One Federation” organisé avec la Fédération des Alliances française depuis deux ans.

 

4. Des tournées de réalisateurs ont été organisées pour accompagner ce programme

Quatre tournées ont eu lieu en 2017 :
–       Olivier Babinet a fait 2 voyages aux États-Unis pour présenter Swagger : il s’est notamment rendu à Porto Rico, à New York, à Greenwich, ainsi qu’à Colombus, San Francisco, Minneapolis, Détroit et Grand Rapids,
–       Antonin Peretjako a voyagé en mars 2017 à New York, Providence et Washington DC pour présenter La Loi de la jungle suite à la sélection du film lors des Rendez-Vous with French Cinema de New York,
–       Orelsan a fait une tournée Los Angeles – Austin – Minneapolis en avril 2018 pour présenter Comment c’est loin au public américain.

A la demande des salles, des vidéos faites par certains réalisateurs ont pu aussi être envoyées pour introduire les séances. Ce fut le cas notamment pour Léa Fehner à l’occasion des projections canadiennes des Ogres.

 

5. Palmarès 2017 des films et court métrages les plus demandés par nos partenaires américains.

Classement des longs métrages les plus projetés

Swagger : 23 projections
Struggle for Life / La Loi de la jungle : 8 projections
Tomorrow / Demain : 8 projections
Uncompleted Song / Comment c’est loin: 6 projections
Ogres : 6 projections
Much Loved: 5 projections
A Young Poet / Un jeune poète : 3 projections
The Woods Dreams are Made of / Les Bois dont les rêves sont faits : 3 projections
A German Youth / Une jeunesse allemande : 2 projections
This Summer Feeling / Ce sentiment de l’été : 2 projections
Spartacus & Cassandra : 2 projections
Ville-Marie : 2 projections

 

Classement des courts métrages les plus projetés

Love :  4 projections
When You Hear the Bells / Le bruit des clochettes: 3 projections
Alice: 2 projections
Haramist / Haramiste : 2 projections
Partner / Réplique : 2 projections
The Geneva Convention / La convention de Genève : 2 projections
Campo de Víboras / Champ de vipères : 1 projection
Joint-Tenants / Colocataires : 1 projection

 

Les Services culturels et Unifrance attendent beaucoup du lancement de la quatrième édition de ce programme phare, qui sera présenté le 16 janvier lors de la conférence annuelle des exploitants art et essai à Midway dans l’Utah (ArtHouse Convergence). Les titres choisis en 2018 représentent le cinéma français dans sa jeunesse et sa diversité avec un intérêt fortement marqué pour les coproductions internationales.

Plusieurs sélections sont déjà en cours de confirmation pour début 2018 à New York, Chicago, Washington et dans plusieurs villes du MidWest, avec des titres-phares comme Speak Up de Stéphane de Freitas, Diamond Island de Davy Chou, ou Jeune Femme de Léonor Serraille. Plusieurs tournées de jeunes réalisatrices et réalisateurs sont également en préparation pour mars/avril 2018.

Mathieu Fournet, Service Culturel de l’Ambassade de France aux Etats-Unis, et Adeline Monzier, Unifrance.


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire