Radio > HD Radio

PRÉSENTATION

En 2002, la Federal Communications Commission (FCC) a adopté la technologie HD Radio, également appelée NRSC-5B ou IBOC (in-band-on-channel), comme norme de diffusion pour la radio numérique terrestre aux Etats-Unis. Le terme « HD Radio », choisi par iBiquity Digital Corporation, société qui a développé cette technologie, signifie Hybrid Digital Radio.

Schéma explicatif du fonctionnement de la HD Radio


Copyright © 2009 iBiquity Digital Corporation

Copyright © 2009 iBiquity Digital Corporation

La HD Radio permet à l’auditeur de bénéficier d’une meilleure qualité d’écoute, puisqu’elle est moins vulnérable aux interférences et aux parasites. Pour les stations de radio, la technologie HD favorise également un enrichissement de leur offre en rendant possible l’intégration de deux fonctionnalités numériques :

– la possibilité d’émettre un signal en multicast, c’est-à-dire de diffuser simultanément trois programmes sur une même fréquence radiophonique. Ces canaux parallèles, souvent désignés par HD2 et HD3, donnent la possibilité aux radios de cibler des marchés niches. Par exemple, la station 96.9 WTKK-FM à Boston a un canal HD1 principal et un autre canal, HD2, sur lequel elle diffuse exclusivement de la musique irlandaise. De la même manière, CBS Radio a lancé une radio sur canal HD2 spécialisée dans la musique des années 70 à Philadelphie et une autre autour du Gospel en Floride.

– l’accès, pour les auditeurs, à un certain nombre d’applications interactives comme la possibilité de marquer une chanson qu’ils aiment et de l’acheter ultérieurement pour la télécharger sur leur iPod (Voir l’article Mediamerica Un nouvel accessoire radio sur les voitures Ford).

La réception des signaux HD Radio nécessite l’achat d’un poste de radio spécialement équipé pour recevoir ces signaux. Une fois le poste acheté, la réception est gratuite, comme pour l’analogique. Après un lancement commercial progressif, il est aujourd’hui aisé d’acheter un poste équipé de la HD Radio partout aux Etats-Unis pour un prix variant autour de 100$. Toutefois, cela n’a pas encore permis à la HD Radio de décoller. En effet, au mois de décembre 2010, seulement 2 086 stations AM/FM diffusaient leurs programmes via la technologie HD Radio aux Etats-Unis, soit 14% du total. D’autre part, seulement 17 stations ont adopté cette nouvelle technologie au cours de l’année 2011, faisant passer le total à 2103 début 2012.

D’autre part, seulement 17 stations ont adopté cette nouvelle technologie au cours de l’année 2011, faisant passer le total à 2103 radios début 2012.

Parmi les 2103 radios existantes, un peu moins de la moitié utilisent le multicast pour proposer simultanément plusieurs programmes et plus de 1000 stations HD2 et HD3 sont actuellement diffusées dans le pays. Un 4ème canal numérique a été lancé pour la 1ère fois par CBS Radio au mois de mars 2010 (Voir l’article  Un 4ème canal numérique lancé pour la 1ère fois par CBS Radio).




APPROCHE DU MARCHÉ

Il est difficile d’obtenir des informations économiques précises sur le marché de la HD Radio, mais celle-ci semble encore loin d’avoir atteint ses ambitions financières. Dans la presse spécialisée, certains expliquent qu’il faudra attendre encore quelques années avant de voir la HD Radio générer un profit. Les plus pessimistes prédisent qu’elle ne deviendra jamais rentable.

Afin d’accroître leurs revenus, les diffuseurs souhaitent faire adopter par la FCC une norme qui leur permette de faire payer aux auditeurs l’accès aux programmes supplémentaires mis en place grâce à la HD Radio. iBiquity a chargé la société NDS de développer un système de cryptage du contenu diffusé qui serait appelé RadioGuard et qui pourrait permettre d’avoir des canaux payants. Toutefois, la FCC n’a pas encore approuvé un tel texte et il n’est pas certain que cela représente une motivation supplémentaire pour les radios.

En effet, l’enthousiasme des débuts passé, l’investissement que représente la conversion d’une radio à la technologie HD Radio (entre 50 000 et 200 000 dollars) a refroidi les stations analogiques qui craignent de ne jamais obtenir de retour sur investissement. Afin de s’équiper, les radios doivent acheter une licence lors de la conversion de leur canal audio à la technologie HD d’iBiquity. Ils doivent ensuite verser à iBiquity 3% des revenus net de chaque canal audio numérique ajouté (Voir iBiquity Licensing Fact Sheet).

Une centaine de stations a déjà fait marche arrière aux Etats-Unis, et rares ont celles qui, actuellement, prennent encore le pari de la HD Radio.

De son côté, la FCC n’a pas manifesté le désir de forcer le passage des radios au numérique, contrairement à ce qu’elle a fait avec la télévision. En effet, une telle opération ne permettrait pas de récupérer des fréquences ensuite commercialisables.




DIFFICULTÉS

1. Incompatibilité avec les autres systèmes
Bien que les normes Digital Audio Broadcasting (DAB) et Digital Radio Mondial (DRM) soient antérieures à la HD Radio, ces trois technologies ne sont pas compatibles. Ainsi, les postes DAB et DRM ne peuvent pas recevoir les signaux HD Radio et, de la même manière, les signaux HD Radio ne peuvent pas être captés par les postes DAB et DRM. D’autre part, alors que les codes AAC (Advanced Audio Coding) sont des standards connus et ouverts au public, ceux des HD Radio sont conservés jalousement par iBiquity.

2. Problèmes de qualité
iBiquity avance que sa technologie permet d’avoir une qualité d’écoute « digne d’un CD ». Toutefois, quand une radio diffuse plusieurs programmes sur une même fréquence, la qualité diminue et n’est pas la même que lorsqu’un seul programme utilise toute la fréquence.

3. Une audience peu réceptive
Malgré l’enthousiasme des premiers temps, l’essor de la technologie HD Radio sur le marché américain semble s’essouffler, quelques années seulement après son lancement. La technologie souffre notamment d’un manque d’intérêt : selon un sondage réalisé par Arbitron, entre 2006 et 2010, jamais plus de 8% des personnes interrogées déclaraient être très intéressés par la HD Radio.



But interest in HD radio remains flat - and minimal


Pourtant, cette technologie reste connue des Américains puisque, en 2011, plus de la moitié de ceux âgés de 12 à 54 ans la connaissaient, dont 61% des 18-24 ans et 59% des 25-34 ans.

La technologie HD Radio a donc encore beaucoup de retard, notamment par rapport à la radio satellite, qui, lancée au même moment, avait convaincu presque 22 millions d’Américains fin 2011 (Lire le dossier Mediamerica Radio Satellite Numérique).



DES PROJETS AMBITIEUX

Malgré un environnement économique difficile, HD Radio Alliance et iBiquity Digital ont réussi, en 2010, à faire progresser la technologie HD, notamment grâce à des partenariats clés impliquant notamment Apple, Microsoft, Best Buy, Sears, Ford, Hyundai et BMW.

Les sociétés membres de la HD Radio Alliance ont également mené  une campagne marketing de grande ampleur en 2011. Cette opération, dont le coût a été estimé à plus de 110 millions de dollars, concernait plus de 650 stations de radio situées dans les 100 premiers marchés américains.

Début 2012, la marque de multimédia embarquée Audiovox a lancé une nouvelle ligne de radios HD, en collaboration avec la HD Radio Alliance, destinée à sensibiliser le public à cette radio.

L’industrie automobile pourrait également donner un nouveau souffle à ce secteur. Même si, en 2011, seulement 2% des plus de 18 ans déclaraient avoir utilisé une radio HD dans leurs véhicules, Cadillac a annoncé à l’automne 2011 qu’elle intègrerait cette radio à ses modèles à partir du printemps 2012. Bon nombre de constructeurs automobiles ont également annoncé la disponibilité de la technologie HD dans leurs véhicules lancés en 2012/2013 (la Camry de Toyota, la GS 350 de Lexus, etc.).




ACTEURS MAJEURS

– Ibiquity Digital Corporation
La société IBiquity Digital Corp. est né de la fusion, en 2000, de USA Digital Radio et de Lucent Digital Radio. USA Digital Radio avait été créée dix ans plus tôt par CBS, Gannett et Westinghouse dans le but d’améliorer les technologies radiophoniques et de préparer l’entrée du médium radio dans le 21ème siècle. IBiquity Digital s’inscrit dans cette même démarche puisque la société a développé une radio digitale IBOC (in-band-on-channel), la HD Radio.


– HD Digital Radio Alliance
La HD Digital Radio Alliance est une association créée début 2005 qui réunit des propriétaires de radios telles qu’ABC Radio, CBS Radio et ClearChannel dans le but de promouvoir la HD Radio. Essentiellement destiné aux stations de radio et aux programmateurs, le site web de l’Alliance propose des « success stories » pour montrer comment rentabiliser les canaux HD2 et HD3, des outils marketing, un guide des stations HD et du contenu.