Jeux Vidéo

Jeux vidéo : Microsoft et Sony se battent pour la seconde place

Date: 22/02/2011



La Xbox 360 de Microsoft vs. la Playstation 3 de Sony

Nintendo est sans aucun doute l’entreprise la plus puissante de l’industrie du jeu vidéo. A la lumière des ventes de l’entreprise, ce fait est incontestable: la DS s’est vendue à 43 millions d’exemplaires et la Wii à plus de 30 millions.

Malgré ce succès, Nintendo a toujours ce petit quelque chose de vieillot. Ses consoles et ses jeux vidéo ne captent pas l’intérêt des sensibilités les plus innovantes de l’industrie. C’est ce qui rend la lutte pour la seconde place si intéressante.

La Xbox 360 de Microsoft et la Playstation 3 de Sony sont à égalité dans cette lutte plutôt inhabituelle pour la seconde place.

Les deux consoles offrent un graphisme de haute définition, des franchises lucratives et un grand nombre de possibilités en termes de divertissement. Ni Sony, ni Microsoft n’aurait de scrupules à détrôner Nintendo, cependant, tous deux bataillent ferme pour gagner la fidélité du client le plus chéri de l’industrie : le passionné de jeux vidéo.

Nintendo a fait fortune en courtisant le joueur occasionnel mais ce dernier n’est pas fidèle. Les joueurs de Wii se tournent de plus en plus vers l’iPad et les jeux Facebook. De son côté, le passionné de jeux vidéo, lui, ne fléchit jamais.

Toutes les consoles ont leurs fidèles, mais notre génération est en train de voir naitre une nouvelle catégorie : les joueurs qui possèdent plusieurs consoles. Avant, acheter une Wii représentait un choix, le choix de n’acheter ni la Xbox 360, ni la PS3. Aujourd’hui, de plus en plus de passionnés achètent les trois consoles. Dans une industrie où les ventes vont atteindre 20 milliards de dollars aux Etats-Unis seulement, cela représente une formidable opportunité pour améliorer les performances.


*Contexte actuel

D’un point de vue purement commercial, Microsoft l’emporte clairement sur Sony.

La Xbox 360, qui est sortie un an avant la PS3, s’est vendue à ce jour à 22,2 millions d’exemplaires. Sony a vendu 13,7 millions de PS3. Même question timing, Microsoft est avantagé. En un an, les ventes de hardware Xbox ont augmenté de 34%, particulièrement grâce à la sortie en juin d’un modèle plus abouti.

D’un point de vue informatique, 2010 a été une très bonne année pour Microsoft. Halo:Reach a généré 200 millions de dollars sur les premières 24 heures de son existence. Les acheteurs de Call of duty: Black Ops – le jeu le plus populaire (voir l’article Téléchargements records pour le jeu « Call of Duty ») et vendu sur les deux consoles – ont largement préféré la version sur Xbox.

Sony, en revanche, a fait d’autres choix. La PS3, vendue au départ à un prix exorbitant (399 à 599 dollars), est depuis l’année dernière disponible à un prix acceptable (299 dollars). Certains observateurs pensent que le temps de la PS3 est venu. DFC Intelligence, a même récemment publié dans un rapport que la PlayStation 3 dépasserait probablement la Xbox en 2011.

« Sur un plan mondial, les deux sont à peu près au même niveau », a déclaré Jesse Divnich, vice président d’Electronic Entertainment Design and Research. « Même si la PS3 rame un peu en Amérique du nord, elle reste à l’heure actuelle  un objectif majeur pour les éditeurs de jeux vidéo».


* Leurs atouts : jeux, « motion control » et 3D

Les titres que détiennent à titre exclusif l’une et l’autre des consoles sont un enjeu capital.

La Xbox 360 a de nombreuses franchises telles que Fable ou Gears of War mais leur succès n’est en rien comparable à celui de Halo. Ce titre a permis de rendre le département jeux vidéo de Microsoft viable, et la série Halo fait partie des jeux vidéo les plus populaires. Bungie Entertainment, qui a conçu les principaux Halo, ne travaille cependant plus sur le projet et on ne sait pas encore qui reprendra la suite.

Sony, constructeur de consoles depuis 1994, n’a que l’embarras du choix avec des franchises à succès telles que Gran Turismo, God of War, Twisted Metal, Ratchet and Clank et Uncharted.

Ceci est très révélateur, puisque en fin de compte ce sont les jeux qui font la réputation de la console.

Même si leur objectif numéro un est de conquérir les passionnés de jeux vidéo, ni Microsoft ni Sony n’ignore les utilisateurs de la Wii. Ainsi cette année, ils ont tous deux lancés sur le marché des accessoires qui captent les mouvements du joueur (motion control) : Sony a lancé PlayStation Move, une manette qui n’est pas sans rappeler celle de la Wii et Microsoft a lancé Kinect, une caméra 3D qui grâce à des capteurs permet de jouer en utilisant les mouvements corporels.

Les deux produits ont bien marché, mais c’est la Kinect qui s’est hissée au rang de phénomène de la culture pop, comme l’ont confirmé les critiques dithyrambiques d’Oprah Winfrey et Ellen DeGeneres.

Sony néanmoins mène la danse dans le domaine des jeux vidéo en 3D : l’entreprise vient de créer un nouveau segment de marché en lançant la nouvelle PS3. Celle-ci peut désormais lire des jeux vidéo et des films en 3D. Microsoft minimise l’avancée de Sony en argumentant que la Xbox 360 peut faire de même, mais que pour l’instant, l’entreprise n’en voit pas l’utilité puisqu’il n’y a pas une réelle demande. Sony évidemment désapprouve. « C’est une nouvelle dimension pour l’industrie du jeu vidéo », a déclaré Kaz Hirai, Président des produits en réseau et des services de groupe pendant le salon E3.


** Au-delà des jeux vidéo : film et télévision

Il est crucial pour les entreprises de jeux vidéo d’avoir de bons titres, mais la nouvelle génération de consoles offre d’autres types de divertissements. La Xbox 360 et la PS3 fonctionnent avec Netflix. Microsoft diffuse en streaming ESPN et Last.fm. Récemment, Sony a fait quelques ajouts-que Microsoft a encore à rattraper-au line-up de la PS3 comme la possibilité de regarder en streaming des programmes de Hulu Plus et BBC America.

Sony a aussi pris de l’avance dans la production de programmes originaux. En février, avec Producer Minds 51, l’entreprise a lancé la série The Tester, que seuls ceux en possession d’une PS3 pouvaient regarder.

« Ce que nous visons en bout de course, en tant que programmateurs, ce sontt des programmes tels que ceux d’HBO », a annoncé Susan Panico, directrice senior de PlayStation Network.

Jusqu’à présent Microsoft n’a pas réagi activement à ces nouveautés. Une raison pourrait être que l’entreprise a des projets plus importants. En novembre, Reuters a rapporté que Microsoft était en pourparlers avec plusieurs entreprises spécialisées dans les médias, pour discuter de leur projet d’acquisition de contenu, dans l’idée de créer un service d’abonnement à une chaîne de télévision payante visionnable en streaming sur la Xbox.



L’esprit de compétition n’est pas quelque chose de nouveau dans le monde des jeux vidéo. En revanche, il n’y a jamais eu autant de forces en présence.

Les accessoires Internet et les jeux de réseaux sociaux ont le plus retenu l’attention, mais ni les uns ni les autres ne parviennent à courtiser les passionnés de jeux vidéo, ou à causer du tort à la Xbox et la PS3. Ce sont plutôt les services en streaming qui représentent la menace la plus forte.

OnLive, une des plus importantes entreprises de services en streaming, a lancé dernièrement sur le marché un décodeur qui permet aux utilisateurs de jouer sur leurs téléviseurs à des jeux vidéo pour PC qui viennent de sortir (voir l’article OnLive propose des jeux vidéo en streaming pour la télévision, la tablette et le téléphone portable). Si ce service ne reste accessible que via un décodeur, cela ne représente pas une grosse menace-mais l’entreprise souhaite adapter ce service à d’autres appareils.

La lutte qui a lieu aujourd’hui a pour but d’accéder au deuxième rang-mais comme la distribution numérique s’impose dans l’industrie du jeu vidéo, de plus en plus d’observateurs se demandent si la lutte, à long terme, ne sera pas plutôt une lutte pour la survie.

Consoles battle for second place, de Chris Morris, Variety, 22 février 2011

Laure Dahout


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire