Jeux Vidéo

La Steam Machine de Valve fait son entrée sur le marché des consoles

Date: 15/11/2013


SteamOS SteamOS

L’industrie de la console de jeu traverse une période difficile. Aux Etats-Unis, le chiffre d’affaire du secteur a diminué de 32% entre 2008 et 2012, pour tomber à 13,3 milliards de dollars. Les estimations ne sont pas plus optimistes pour 2013 face à la popularité croissante des jeux bon marché sur smartphones et tablettes. En août, Nintendo a dû réduire le prix de sa nouvelle console, la Wii U, car les ventes baissaient. Sony et Microsoft tentent aussi de maintenir leurs ventes de consoles et sortiront la PlayStation 4 et la Xbox One pour Noël.

Dans ce contexte, il peut sembler étonnant que le développeur de jeux vidéo Valve, connu pour Half-Life, prévoit de lancer une console haut de gamme : la Steam Machine. Son prix devrait osciller entre 500 $ et 900 $, selon Michael Pachter, analyste chez Wedbush Securities. Elle  fonctionnera sur le nouveau système d’exploitation de Valve basé sur Linux : SteamOS. La nouvelle console est conçue pour proposer des jeux plus immersifs que sur un PC. L’objectif annoncé de Valve est de tirer parti du succès de son site en ligne (également appelé Steam), sur lequel 65 millions d’utilisateurs achètent et téléchargent des jeux pour PC. Cela implique que les joueurs adeptes du PC « migrent vers le salon ». «Je suis sceptique, car je pense les joueurs PC sont des joueurs PC parce qu’ils aiment utiliser leurs claviers et souris », affirme Michael Pachter. « Valve devra prouver qu’il peut offrir quelque chose de vraiment original ».

Valve dispose de clients fidèles très nombreux. Les utilisateurs du site Steam ont plus de 3000 jeux téléchargeables à disposition. Les ventes de Valve ont augmenté de 15% par an depuis le lancement du service en 2002. La firme de recherche IHS estime que, pour les téléchargements de jeux, le chiffre d’affaires de Valve a dépassé 1,1 milliard de dollars en 2012 – ce qui le met au niveau du fabricant de Grand Theft, Take-Two Interactive.

Alors que les ventes de PC sont en baisse, Valve a intérêt à se tourner vers d’autres écrans. Pour réduire les coûts, Valve travaille avec des partenaires PC et sous-traite le développement de son matériel, précise Greg Coomer. Pour attirer les développeurs de jeux, Valve est prêt à ne pas toucher les droits qu’il devrait percevoir lors de la vente d’un logiciel développé pour sa console Steam. En outre, SteamOS permettra aux développeurs et même aux joueurs de publier des mises à jour de leurs jeux sans attendre que Valve ne les approuve.
En outre, SteamOS propose du contenu en streaming et Valve veut aussi financer sa console grâce à des accords avec les cablo-opérateurs qui cherchent des contenus exclusifs.

Environ un tiers des 350 employés de Valve travaillent sur le projet de console. La compagnie créée il y a 17 ans n’a pas de service pour tester les bugs, ni même un calendrier de diffusion pour ses jeux. Ils sortent sur le site ​​Steam lorsqu’ils sont prêts. «Cela peut paraître fou», déclare John Riccitiello, l’ancien CEO du géant Electronic Arts, et pourtant 75%  du marché du téléchargement PC est sur Steam. Les premières images de la Steam Machine ont été dévoilées en septembre dernier. Elle devrait être disponible au printemps 2014.

Valve’s Steam Machines Join Game Console War, de Cliff Edwards, Buisinessweek, 7 novembre 2013

Myriam LAVILLE


Il y a une réaction sur cet article, réagissez!

Une Réaction

1 - La Steam Machine de Valve fait son entré… | 15.11.13

[…]   […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire