Jeux Vidéo

Les jeux vidéo ont-ils atteint l’âge de raison ?

Date: 01/10/2009

L’industrie du jeu vidéo connaît une profonde mutation depuis quelques années : l’élargissement de son public. Pionnière en la matière, la console Wii de Nintendo est explicitement dédiée à un public comprenant autant d’hommes que de femmes, de 7 à 77 ans. Dans une période de morosité économique pour cette industrie, le jeu vidéo se présente surtout comme une passerelle intergénérationnelle. Le marketing s’est adapté à ces nouvelles tendances et tend à donner une image plus policée au jeu vidéo : la joie, la fête et le soleil y ont autant leur place que les combats, les monstres et les bains de sang.

Ainsi, la console vidéo, en devenant partie intégrante de la vie de famille, passe de la chambre à coucher au salon, où elle a désormais toute sa place. C’est tout le sens de la sortie récente de Singstar, nouveau titre-phare de Sony. Les éditeurs cherchent à intégrer à leurs jeux des scénarios plus complexes, insistant sur la réflexion plutôt que sur la violence irréfléchie.

« Traditionnellement, dans l’univers du jeu vidéo, on considère qu’une personne est mûre quand elle a plus de 14 ans, mais il n’est plus question de cela aujourd’hui » affirme Matias Myllyrinne, directeur de Finnish, du groupe Remedy ayant entre autres développé le mythique Max Payne. Ce sont précisément ces considérations que l’industrie fait actuellement bouger.

« L’idée est d’essayer de trouver une nouvelle possibilité de gameplay qui ne soit pas seulement basée sur la répétition de la violence », explique David Cage, PDG de Quantic Dreams, à propos de ses deux nouvelles créations, Heavy Rain et Fable 3.

Néanmoins, ces évolutions ne signifient en rien l’enterrement d’une stratégie toujours payante : de la réflexion, oui, mais toujours une certaine dose de batailles sanglantes et de jeunes filles plantureuses, comme en témoignera Fable 3 à sa sortie fin 2010.

Vid games try to outgrow puberty”, de Scott Roxborough, The Hollywood Reporter, 20 août 2009

Maxime Redon


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire