Musique

35ème édition de la Canadian Music Week (18-23 avril 2017)

Date: 04/05/2017


Panel Spotlight on France at CMW ©B. Demelemester BurEx

Créée en 1981 à Toronto, la Canadian Music Week (CMW) est la plus grande conférence internationale sur la musique au Canada. Réunissant plus de 3000 délégués et 4500 musiciens, la CMW est un lieu de réunion et de réflexion pour les artistes et professionnels qui façonnent l’industrie musicale et audiovisuelle – de l’enregistrement sonore aux nouveaux médias, en passant par l’organisation de concert et l’industrie du film. En parallèle, ce sont plus de 850 groupes et musiciens qui investissent une cinquantaine de salles à travers la ville, des théâtres les plus intimistes aux arènes du Air Canada Centre.

Sur invitation de la Canadian Music Week, une délégation de professionnels et d’artistes français était présente lors de la trente-cinquième édition du festival, qui s’est tenue du 18 au 23 avril 2017 pour une série de rencontres sur-mesure, d’interventions dans les conférences ” industrie” et de concerts. Ce “Spotlight on France” a été organisé conjointement par le Service culturel de l’Ambassade de France au Canada, le Bureau Export, et l’Institut français dans l’optique de relancer les musiques actuelles françaises au Canada anglophone, avec comme point d’orgue la journée du 19 avril.

En effet, placé sixième marché mondial pour la musique par la Fédération internationale de l’industrie phonographique (IFPI), avec des revenus sur la musique enregistrée en constante hausse ces dernières années (+12,8 % pour la seule année 2016 pour atteindre 489,4 millions de dollars canadiens, soit 332,3 millions d’euros), le marché canadien de la musique est plus que jamais en plein essor. Mais si la France est déjà bien implantée au Québec, le Canada anglophone reste, quant à lui, encore à percer.

***


Tété at The Paddock ©C. Richard

En vue de mettre en avant l’expertise française en matière de musiques actuelles, une quinzaine de professionnels ont été invités par la Canadian Music Week sur proposition des partenaires français, à l’ensemble du volet professionnel de la CMW. L’ensemble de la filière y était représentée avec :

– l’édition avec Bruno Lion (Peer Music France) et Philippe Daniel (Melmax Music),
– le booking avec Julia Le Groux (Caramba) et Anthony Chambon (Alternative) ;
– le management avec Jérémy Spellanzon (Caspian Pool), Bob Vincent (Pbox Concerts), Rosanna Granieri (S.P.A.C.E.) et Didier Zerath (DZ Factor) ;
– la musique à l’image avec Didier Lord (Ubisoft) ;
– l’organisation de concerts avec Séverin Mérin (festival Hello Birds) ;
– les associations professionnelles avec Marc Thonon et Benjamin Demelemester (Bureau Export), Malika Séguineau et Aline Renet (PRODISS), Suzanne Combo (La GAM), Virginie Borgeaud-Bigot (Music Managers Forum France) et Guillaume Leblanc (SNEP) ;
– et les artistes eux-mêmes avec Tété, Theo Lawrence & the Hearts, Imany, Cléo T, et Caspian Pool.

Egalement présent pour l’occasion, le directeur général des médias et des industries culturelles du Ministère de la Culture, Martin Ajdari, présent pour l’occasion, a ouvert le panel « Spotlight on France » en dressant un panorama du marché et de la réglementation française, avant de participer à un second panel consacré aux droits d’auteur, où il a clairement expliqué comment ce sujet était traité au niveau français mais surtout européen.

La journée de “Spotlight on France” du 19 avril a donc débuté par un état des lieux du secteur des musiques actuelles français, animé par le journaliste de Music Week Emmanuel Legrand. A noter que la parité hommes-femmes respectée lors de l’événement et la maîtrise de l’anglais de l’ensemble des intervenants ont été particulièrement remarquées.

La Canadian Music Week, en collaboration avec la Canadian Association for the Advancement of Music and the Arts (CAAMA) a profité de cette occasion pour annoncer la publication du Music Market Report, un guide-pratique sur le marché de la musique en France. Très fourni, ce rapport doit servir de boîte-à-outils pour les professionnels de l’export canadien.

La suite de la journée a été rythmée par des sessions de rendez-vous pré-arrangés entre membres de la délégation, et acteurs de l’industrie canadienne, tels que des responsables de labels, des programmateurs de festivals ou encore des agents canadiens et internationaux. Ce programme permettait aux membres de la délégation d’être identifiés comme référence dans leurs disciplines respectives et d’avoir un accès le plus direct possible au marché canadien anglophone.

Les membres de la délégation française ont également pu intervenir sur une série de panels et événements en dehors du seul cadre du « Spotlight on France ». Ainsi, Didier Lord (Ubisoft) a évoqué la place (centrale) qu’occupe aujourd’hui le Music Supervisor dans l’industrie de la musique, et Julia Le Groux (Caramba) a fait part de son retour d’expérience sur les différentes stratégies de tournée qui s’offrent aux agents.

Cette journée de “Spotlight on France” s’est clôturée par un showcase au Rivoli (salle incontournable de la scène torontoise et proche du centre de conférences au Sheraton) mettant à l’honneur 5 artistes français pour autant de sets d’une durée de 40 minutes chacun. Sélectionnés conjointement par les partenaires français et la Canadian Music Week, dans l’optique d’illustrer un large panorama de genres musicaux (folk, blues, électro, soul…) autour d’artistes tous porteurs d’un vrai projet de développement sur le  Canada anglophone avec toutefois des niveaux d’avancement différents. Présent dans le paysage musical français depuis une dizaine d’années, ce n’est que récemment que Tété a débuté son projet d’export au Canada. A l’inverse, Imany vient déjà de remporter un disque d’or au Canada, une reconnaissance qui fut célébrée à l’occasion de son concert au Rivoli. En ce qui concerne Theo Lawrence & the Hearts, Cleo T., et Caspian Pool, 3 artistes encore en développement, il s’agissait pour eux d’un lancement sur sol canadien.

Présentée par le PDG de la CMW, M. Neill Dixon, le Consul général de France à Toronto, M. Marc Trouyet, la Conseillère culturelle, Mme Brigitte Proucelle, et le Directeur général du Bureau Export, M. Marc Thonon, cette soirée a rencontré un franc succès. La présence en nombre des professionnels canadiens n’a fait que confirmer l’adéquation naissante entre les artistes français et le marché canadien anglophone.  Adéquation également confirmée par le public torontois lors des deuxièmes concerts des artistes dans différentes salles de la ville, respectivement la Monarch Tavern pour Cléo T. et Caspian Pool, le Piston pour Théo Lawrence & the Hearts, et le Paddock pour Tété.

Première collaboration entre le Consulat général de France, le Bureau export, et l’Institut français sur une opération de cette envergure au Canada, cette dernière a déjà porté ses fruits puisque certains des artistes sont déjà en contacts avancés avec des labels et des festivals canadiens.

Constance RICHARD


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire