Musique

Augmentation du chiffre d’affaires de Warner suite au rachat de Parlophone

Date: 15/09/2014


Warner Music Group Warner Music Group

Les résultats de Warner Music Group ont augmenté de 18,9% atteignant 788 millions de dollars durant le deuxième trimestre grâce à l’acquisition de Parlophone Label Group et des revenus tirés des services de streaming. Cela correspond à une augmentation de 16,8% en excluant les écarts de taux de change, sans ce rachat  l’augmentation du résultat de Warner aurait été de 3,5% seulement.

Le résultat des ventes digitales a augmenté de 26,1% atteignant 324 millions de dollars et représente 41,1% de part de marché, soit une augmentation de 38,8% par rapport à la même période l’an dernier. Sans PLG, la part de marché des ventes digitales aurait augmenté de 11,7% seulement.

L’acquisition de PLG a marché grâce aux deux hits du semestre : “Ghost Stories” de Coldplay et “Sheezus” de Lilly Allen. Les autres titres qui ont bien marchés sont : “Turn Blue” des Black Keys, “X” d’Ed Sheeran, “The Hunting Party” de Linkin Park et “Talk Dirty” de Jason Derulo.

Les revenus tirés des ventes de l’industrie du disque ont augmenté de 22,8% (20,8% sans les écarts de taux de change). La part de marché des ventes digitales a augmenté de 26,7% et représente 58,9% du total des ventes, mais aurait représenté une augmentation de 11% seulement sans l’acquisition de PLG. Les revenus tirés du streaming ont augmenté pour  69 millions de dollars, 53 millions sans PLG, mais elle a été partiellement compensée par une baisse du téléchargement de 8 millions de dollars. Les revenus tirés des services et droits des artistes ont augmenté de 35,3% et les droits de licences de 21,2%.

Le chiffre d’affaires tiré de l’édition de musique a augmenté de 2,2% (0,7% sans les variations de change). L’augmentation de 22,7% du chiffre d’affaires a été attribuée à la croissance des ventes de streaming. A cause du déclin des ventes physiques et digitales, le chiffre d’affaires des royalties a baissé de 6,1% et la part de marché des revenus tirés de la synchronisation a baissé de 3,8%.

Aux Etats-Unis, les ventes physiques ont augmenté de 12,4% pour atteindre 253 millions de dollars et la part de marché de l’édition de musique a augmenté de 6,3% avec 51 millions de dollars. L’acquisition de PLG a eu plus d’effet sur le marché international où les ventes physiques ont augmenté de 30,4% avec 403 millions de dollars. Le chiffre d’affaires de l’édition musicale internationale est resté assez stable avec 86 millions de dollars.

Plus d’informations : Billboard

Information fournie par le Bureau Export de la musique à New York


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire