Musique

Canadian Music Week (9-13 mars 2011)

Date: 12/04/2011



Canadian Music Fest

A l’occasion de la 13ème édition de la Canadian Music Week, les Missions économiques-Ubifrance au Canada ont organisé, en partenariat avec le Consulat général de France à Toronto, un “Focus on France” qui a permis de faire venir à Toronto, une dizaine de sociétés françaises et leurs artistes, pour des rencontres professionnelles et des concerts.

En 29 ans, la Canadian Music Week (CMW) est devenue l’un des principaux festivals de musique et marchés d’Amérique du Nord : c’est aujourd’hui un rendez-vous incontournable aussi bien pour les artistes internationaux que pour les professionnels de l’industrie musicale. La CMW attire ainsi à Toronto plus de 2000 professionnels, 3500 artistes, 650 journalistes, 800 groupes en concert à travers toute la ville pendant 5 jours et un public de 100 000 personnes. En dehors de la programmation musicale (“Canadian Music Fest”), la CMW organise également des conférences, débats thématiques, cérémonies, rencontres entre professionnels canadiens et étrangers.

A l’occasion de l’édition 2011, une délégation de dix entreprises françaises, regroupant à la fois labels, tourneurs, programmateurs de festivals (Atmosphériques, A Gauche de la lune, MaMA Event, etc.) est ainsi venue à Toronto après un passage à Montréal. La délégation de “Focus on France” a participé à un panel franco-canadien et de nombreux rendez-vous avec les professionnels locaux de l’industrie musicale, dans la perspective d’exporter leurs artistes mais également de mieux appréhender la réalité du marché canadien.

En parallèle, huit groupes français, liés à ces entreprises, se sont produits devant le public torontois au cours du festival, en particulier lors d’une soirée consacrée à la présence française le 10 mars. Etaient ainsi présents Dub Inc, Medi, 1979, Yeti Lane, Marxs, Noone, Prince Koloni et Dagoba. Tous ces artistes ont bénéficié de deux dates de concert à Toronto (dont un concert en première partie d’USS pour Medi, devant 1200 personnes), en plus de dates à Montréal ou Ottawa, ce qui leur a permis d’optimiser leur venue au Canada.

Le panel franco-canadien a attiré un grand nombre d’accrédités, signe de l’intérêt réel des professionnels canadiens pour la musique française. Les entreprises françaises se sont dites satisfaites de leur séjour car elles ont pu rencontrer un grand nombre de professionnels, même si elles déploraient que ces rencontres soient souvent, pour leurs interlocuteurs, l’occasion de vendre leurs propres artistes plutôt que de signer des artistes français.

Cette opération, fruit d’une collaboration entre le service culturel du Consulat, pour la partie artistique, et Ubifrance, pour la partie industrie et rencontres professionnelles, s’inscrit pleinement dans une logique de synergie et de complémentarité des compétences de ces deux services. Elle constitue un précédent riche d’enseignements pour ce type de collaboration en matière d’industries musicales.

Marie Herault-Delanoe


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire