Musique

EMusic dominerait-il iTunes sur les ventes d’albums ?

Date: 01/10/2009

Napster et l’arrivée du téléchargement illégal n’ont pas seulement conduit à une crise du CD mais également à une crise des ventes d’albums. En conséquence, iTunes a suivi ce modèle en mettant essentiellement en avant le téléchargement au titre. Mais aujourd’hui les ventes d’albums semblent refaire surface et ce, grâce à la stratégie opérée par la plate-forme digitale EMusic. Cette plate-forme repose sur un principe de ventes de CD en gros, à prix promotionnels. Cette stratégie semble marcher puisque les téléchargements d’albums ont représenté 72% des ventes totales tandis que les ventes d’iTunes sont partagées entre singles et albums. Le succès de Emusic repose sur trois facteurs : un contenu éditorial et promotionnel de qualité, une clientèle basée sur une fan-base prête à dépenser $12 d’abonnement par mois et préférant, contrairement aux amateurs communs, acheter un album entier. Enfin, les prix pratiqués par Emusic de $4 à $5 pour un album semblent faire lentement, mais sûrement concurrence aux offres pratiquées par iTunes à 0.99$ le titre.

Albums aren’t dead yet, at least on EMusic”, de Jon Healey, Los Angeles Times – Technology, 16 septembre 2009

Bureau Export de la Musique


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire