Musique

L’industrie du disque US : résultats contrastés

Date: 18/02/2004

L’industrie musicale termine l’année 2003 avec 668 millions d’albums vendus, un résultat en baisse comparé à 2002 (693 millions, soit moins 3.6%). Mais quelques signes avant coureurs d’une reprise possible sont apparus : augmentation des ventes (+4.7%) d’octobre à décembre 2003 et +18.2% pour la première semaine de 2004.

Des résultats qui ne provoquent pas un enthousiasme débordant. Selon Doug Morris, Président d’Universal Music Group, “nous sommes optimistes pour l’année à venir mais (à vrai dire) personne ne sait”…”2003 aura été une année de transition pour l’industrie, marquée par des coupes sombres dans l’emploi et des baisses de prix (qui continueront cette année), mais le développement de la distribution électronique pourrait ramener la prospérité”.

Le marché du téléchargement licite émerge et “the industry is now moving to a dual business, with sales coming from brick and mortar and electronic outlets”. Un indice intéressant : sous l’impulsion d’Apple I-Tunes, les téléchargements à l’unité atteignent 19.2 millions d’unités en 2003, dépassant de loin la vente de singles (12.1 millions pour l’année). Au total, la combinaison ventes “physiques et virtuelles” atteint 687 millions d’unités, en recul de seulement 0.9% comparée à 2003 (693 millions).

Universal arrive en tête du hit des ventes avec 28.1% de part de marché, 11 points devant Warner (17.6%), suivi de Sony (14.7%), l’ensemble des indépendants (13.5) et EMI (10.5).

Patrick Renault
Sources : Reuters/Billboard


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire