Musique

Le bureau Export de la musique française encore une fois présent au Midem

Date: 11/02/2008


MIDEM

MIDEM

Cette année encore, tous les bureaux et correspondants du Bureau Export de la Musique Française se sont retrouvés au Midem à Cannes et ont partagé un stand lors de la plus importante et influente conférence de l’industrie du disque. Ils y ont également présenté leurs résultats annuels (chiffres de ventes, présence dans les médias, opérations promotionnelles, etc.) lors d’une conférence de presse, et ce avec l’aide de la nouvelle chaîne d’information française France 24 qui a coproduit une vidéo de présentation :


FRENCH EXPORT SUCCESSES OF 2007
Uploaded by 1bfaccb77bbdec1a32951392b. – See the latest featured music videos.



Tout comme les années précédentes, cette édition du Midem a été l’occasion de nombreux rendez-vous entre les représentants du Bureau Export, leurs collègues de travail et de nouveaux contacts du monde de la musique. Le directeur général, Jean-François Michel, a accueilli sur le stand la Ministre de la Culture, Mme Christine Albanel, qui a présenté son plan pour l’avenir de la filière musicale. Après le Midem, de retour à Paris, le Bureau Export a tenu son séminaire annuel qui fut l’occasion pour chaque bureau de présenter son bilan 2007, ses orientations et objectifs pour l’année à venir en présence des organismes qui le financent (Sacem, CulturesFrance, Ubifrance, Ministère des Affaires Étrangères, etc.).

Le directeur du bureau nord-américain, Robert Singerman, travaille depuis longtemps avec les entreprises « New Media » (« Nouveau Média ») pour faire progresser la traduction et l’adaptation de la langue français dans les productions françaises, et ce, dans le but d’offrir des traductions (et adaptations) des paroles approuvées par l’artiste et rémunératrices (traductions accessibles en temps réel mais aussi directement sur les CDs). Il a créé et dirigé un panel intitulé « Music with Subtitles and International Music » lors du CMJ Music Marathon, panel présentant à l’industrie du disque son travail ainsi que celui de cinq autres compagnies pouvant faire reculer la barrière de la langue. Grâce à ce panel, il a pu publier un article sur les traductions dans un livre sur les contenus générés par les utilisateurs (voir le site www.iael.org pour les détails).

Avec seulement 0,5% de la population nord des États-Unis susceptibles de comprendre des paroles en français, le langage demeure l’une des principales barrières à abattre pour que les productions françaises puissent connaître des ventes significatives aux États-Unis et dans les autres pays non francophones. Tout comme pour les films, Robert Singerman reste persuadé que la question de la traduction est pertinente pour la musique, notamment grâce à l’apport de nouvelles technologies.

Une des sociétés impliquées dans cette initiative, Voxonic, a mis au point une technologie permettant de traduire la chanson d’un artiste en gardant intacte la voix du chanteur. Cette société a gagné un Best New Media Award lors du Midem.

Cette initiative de traduction/adaptation, grâce à l’apport d’utilisateurs bilingues, approuvée et valorisée par les éditeurs et labels peut avoir le même effet sur les ventes de disques que sur les films sous-titrés, et permettra peut-être qu’un jour, Manu Chao, Serge Gainsbourg ou Carla Bruni puisse être compris par tous, francophones ou non.


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire