Musique

Les ventes d’albums chutent fortement aux États-Unis en 2007

Date: 08/01/2008

Alors que pour la troisième année consécutive, les ven- tes globales de musique (albums, morceaux digitaux, vidéos…) dépassent le milliard d’exemplaires pour atteindre 1,37 milliards, une augmentation de 14% par rapport à 2006, les ventes globales d’albums (physiques + digitales) n’en finissent pas de chuter, et ont connu en 2007 une baisse de 15%, baisse qui s’est accélérée par rapport à l’année précédente (-5% seulement de 2005 à 2006).

Comme les années précédentes, les ventes de morceaux digitaux connaissent une forte augmentation (+45%) et atteignent le nombre record de 844,2 millions de ventes, sans pour autant être capables de compenser la chute des ventes physiques, puisque si l’on inclut les équivalents albums (10 morceaux = 1 album) de ces morceaux digitaux dans les ventes d’albums, on constate que ces ventes subissent quand même une baisse de 9,5% en 2007, à comparer à la baisse de 1,2% de 2005 à 2006.

L’année 2007 a donc été une année difficile sur le marché nord américain de la musique, marquée par la plus grande importance prise par le marché digital (23% des ventes de musique sont digitales, 10% des albums vendus sont des albums digitaux) aux dépens du marché physique (toujours dominé par la grande distribution, qui représente 40% des ventes physiques d’albums).

Parallèlement à cette baisse des ventes d’albums, le secteur du spectacle musical a lui aussi marqué le pas en 2007 après l’année record qu’il a connu en 2006 : les revenus générés par les concerts en 2007 en Amérique du Nord sont en baisse de 10,2% pour atteindre 2,6 milliards de dollars, tout comme leur fréquentation, également en baisse de 19,2% sur la même période (51 millions de spectateurs).

Dans ce contexte difficile, les productions françaises tirent plutôt bien leur épingle du jeu puisque d’après nos informations, les 10 productions françaises les plus vendues cette année cumulent 800 000 ventes environ, contre 215 000 en 2006, en partie grâce au succès de Feist qui a vendu plus de 450 000 exemplaires de « The Reminder ».

Toujours d’après nos informations, le nombre de concerts d’artistes produits en France a également fortement augmenté aux Etats-Unis en 2007, passant de 1000 à 1600.

On peut donc considérer 2007 comme une bonne année pour la musique produite en France ici aux Etats-Unis, année marquée par le couronnement d’artistes confirmés (Feist, Daft Punk, Air, Manu Chao) et la découverte de groupes prometteurs (Justice, Ayo, Charlotte Gainsbourg…).


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire