Musique

Menaces sur l’hégémonie d’Apple

Date: 09/11/2006

Jon Lech Johansen, alias DVD Jon, qui fut célèbre à 15 ans en craquant le schéma de cryptage CSS protégeant les DVD afin de pouvoir lire librement ses films sous Linux, a annoncé le 25 octobre dernier avoir « cassé » le code de FairPlay, la technologie de gestion de droits numériques d’Apple (DRM). Cette dernière garantissait jusqu’alors l’exclusivité de la firme de Steve Jobs à travers l’utilisation conjointe d’iTunes et de l’iPod : aucune chanson téléchargée sur iTunes ne pouvait être lue sur un lecteur Mp3 autre que l’iPod, et ce dernier ne pouvait pas lire des chansons protégées par des DRM provenant d’autres services. La révolution apportée par Johansen consiste en une duplication de FairPlay sur des morceaux initialement protégés par un autre système, afin de les rendre compatibles avec iTunes. Selon lui le procédé ne serait pas illégal, puisqu’il n’y a aucun contournement technique effectif. Pour autant un tel système permet le transfert de n’importe quel contenu musical protégé contre la copie vers un iPod –jusque-là traditionnellement limité aux formats Mp3 et AAC-. Aussi Johansen s’est-il empressé de créer une nouvelle firme, « DoubleTwist », qui va se charger de vendre sa licence. Considéré comme un pirate par de nombreux industriels de la musique et du cinéma, « DVD Jon » se pose en défenseur de l’interopérabilité au moyen du « reverse engineering », c’est-à-dire en partant d’un projet fini pour en retracer et en saisir la conception.

Une telle ouverture de l’iPod aux autres formats et plateformes musicales peut en effet représenter une avancée majeure en matière d’interopérabilité, même si bien entendu elle ne fait guère les affaires d’Apple qui risque gros à perdre la relation d’exclusivité qui unit son lecteur à l’iTunes store.

Antonin Chef


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire