Musique

Ooh la LA Festival : la scène française à la conquête des Etats-Unis à Los Angeles

Date: 01/10/2009


Le festival Ooh la LA

Le festival Ooh la LA

Du 23 au 25 septembre 2009, trois soirées de concerts français se sont tenues au théâtre Henry Fonda à Los Angeles. Dirigé par Sylvain Taillet, responsable artistique du label Barclay, et produit par le leader du marché de l’évènementiel musical, Golden Voice (organisateur du festival rock Coachella), Ooh La LA était le premier festival francophone de Californie.

Mercredi 23 septembre : Cocoon, Gonzales et Sebastien Tellier assuraient les premières notes du festival. Cette soirée a permis à Cocoon de prévoir une tournée à Chicago, New York et Washington. Grâce à la distribution de son album « Sexuality » dans les réseaux américains d’American Apparel, Sebastien Tellier arrivait en terrain conquis et a attiré une foule nombreuse.

Jeudi 24 septembre : Soko remplaçait Emilie Simon qui était absente. Accompagnée par le groupe folk « his Orchestra », elle a réussi à s’imposer grâce à une énergie et à un humour malicieux. Le duo franco-finlandais, The Dø, a redonné un esprit rock à la soirée. Enfin, « Hollywood mon amour », le nouveau projet de Marc Collin (du groupe Nouvelle Vague) qui reprend des titres cultes des années 80, a retenu l’attention du public américain.

Vendredi 25 septembre : Ooh La LA s’est terminé sur une soirée axée « French electronic music ». Le duo Jamaica (aka Poney Poney) a mélangé musique électronique et rythmiques très rock. Le duo de The Shoes s’est orienté vers des musiques et remix plus expérimentaux. Enfin, Brodinsky a conclu ce festival par un passage très dynamisé.

Bien que Ooh La LA ne se soit pas joué à guichets fermés, ce festival a eu le mérite de faire connaître des artistes de qualité au public américain, de monter des tournées aux Etats-Unis et de susciter l’intérêt d’entreprises comme Urban Outfitters qui souhaite se rapprocher de Cocoon.

Ooh La-LA Festival, LAWeekly

Bureau Export de la Musique


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire