Musique

Résultat des productions françaises aux États-Unis et au Canada en 2006

Date: 22/01/2007

DISQUES

Nombre de sorties en licence/distribution

En 2006, 69 albums produits en France sont sortis en licence aux Etats-Unis et 66 au Canada. Même si ces résultats sont plus élevés qu’en 2005, ils ne reflètent probablement pas totalement le nombre exact d’albums produits en France sortis sur ces 2 marchés, qui est certainement plus élevé du fait des nombreuses distributions. Il semble que les ventes des productions musicales françaises aient souffert d’un déclin similaire à celui connu par le reste du marché ; en effet, les meilleures ventes françaises détaillées plus bas sont moins importantes qu’en 2005, comme pour les productions américaines.


Meilleures ventes françaises (albums) aux Etats-Unis en 2006



Meilleures ventes françaises (albums) aux Etats-Unis en 2006

* sorti en 2005, mais seules les ventes de 2006 ont été prises en compte ici


Meilleures Ventes Françaises (albums) au Canada en 2006



Meilleures Ventes Françaises (albums) au Canada en 2006

* sorti en 2005, mais seules les ventes de 2006 ont été prises en compte ici
** Ventes totales depuis sa sortie en 2005

Concernant les singles, la musique produite en France connaît encore des difficultés à franchir la barrière des radios commerciales, ce qui explique un niveau plus faible d’exposition et donc des ventes inférieures au potentiel de certains projets. On peut mentionner la réussite des singles d’autres artistes français, notamment Justice (qui s’est fait un nom avec ses singles « We Are Your Friends » et « Waters Of Nazareth »), Phoenix, (dont les singles « Long Distance Call » et « Napoleon Says » ont permis au groupe de s’ouvrir l’airplay de radios de premier ordre telles que KCRW à Los Angeles et KEXP à Seattle) et Nouvelle Vague.


Position des titres français

Les français ont connu une présence régulière dans les charts cette année, tout spécialement jusqu’à l’automne : avec des sorties de haute tenue telles que Phoenix, Bob Sinclar, Gotan Project et Cesaria Evora durant le 1er semestre 2006, ces artistes ont été chartés jusqu’en août/septembre. Les 4 derniers mois de l’année ont été plus calmes du fait du nombre moins élevé de sorties françaises durant cette période.

Les artistes qui ont connu le plus de succès dans ce domaine en 2006 ont été Bob Sinclar (avec 2 singles à la plus haute place des charts Dance Music de Billboard, et le single « World, Hold On » au premier rang du classement des meilleurs singles dance 2006 de cette même publication), Phoenix (dont le dernier album a reçu un bon accueil des radios KCRW et KEXP entre autres), Nouvelle Vague, Cesaria Evora et Wax Tailor.


Evolution par rapport aux années précédentes

On peut détailler les résultats des productions françaises par style musical de la manière suivante :

=> La Pop/Rock à la française a été particulièrement en réussite grâce notamment à Phoenix, Feist et Nouvelle Vague: Phoenix a déjà dépassé le nombre de ventes de son album précédent « Alphabetical » et a reçu de l’airplay dans des marchés locaux majeurs. Si on ajoute leurs tournées de plus en plus fréquentes et de plus en plus longues, tous ces facteurs ont posé les bases pour un succès encore plus grand de leur prochain album. Feist a quant à elle connu une année presque aussi faste que 2005 alors que son seul album cette année, « Open Season », était un album de remixes : grâce à ses aventures solo comme à son travail au sein de Broken Social Scene, elle s’est établie durablement aux Etats-Unis et elle a déjà un public acquis au Canada.

=> La Musique Electronique française est revenue en grâce tant auprès du grand public (ex : Gotan Project) que de l’underground (ex : Justice), créant un beau buzz qui amène certains critiques et journalistes à parler de la 2ème génération de la French Touch. Avec le nouvel album de Air qui se profile, ce style musical devrait connaître un développement encore plus important en 2007.

=> La Chanson a connu une année rigoureuse en Amérique du Nord : Camille et Arielle Dombasle ont vendu environ 10 000 albums alors qu’en 2005 seulement, Carla Bruni et Paris Combo avaient chacun atteint le cap des 25 000 exemplaires vendus.

=> La World Music a elle aussi connu des ventes inférieures à celles de 2005 malgré les sorties de Cesaria Evora, Salif Keita et Jehro : on peut mettre cela sur le compte du nombre moins important de sorties de ce style musical en 2006.

=> Le Jazz français est stable et représente une part conséquente des sorties françaises en Amérique du Nord, grâce notamment au remarquable travail fourni par les équipes de Dreyfus Jazz et Sunnyside Records. L’opération French Quarter menée durant la 34 e conférence de l’IAJE en janvier 2007 devrait accélérer ce développement. Certains labels fondés et contrôlés par des français, comme Sunnyside, connaissent actuellement un succès non négligeable sur le marché digital.

=> A l’opposé de la tendance américaine (50 à 60% des meilleures ventes représentent ces genres musicaux) le Hip-Hop et le R&B français restent quantités négligeables aux USA malgré quelques coups d’éclat et un intérêt certain pour quelques artistes (Daara J, Saïan Supa Crew) qui peuvent être toucher des communautés spécifiques et être « marketés » comme des artistes de World Music.

—————————————————————————


SPECTACLES VIVANTS

Nombre de concerts et tournées d’artistes français

Il y a eu un peu moins de 1400 concerts d’artistes produits en France sur le territoire nord-américain en 2006. Si l’on compare ce chiffre aux 800 concerts de 2005, on remarquera une augmentation très significative de +75%. Cet excellent résultat ne concerne pas exclusivement les artistes français : il est clair que le secteur du spectacle vivant dans son ensemble a connu une croissance remarquable cette année, comme l’explique l’extrait de l’article ci-dessous publié en décembre dans Billboard.

Le marché nord-américain des concerts a connu une croissance remarquable en 2006, d’après les statistiques de Billboard Boxscore. Plus de 2,8 milliards de dollars de recettes ont été enregistrées au box office, soit +35% par rapport à l’an dernier et ses quelques 2 milliards de dollars. Cette hausse était en partie prévisible, du fait des tournées à haut tarif de Madonna, des Rolling Stones, Barbra Streisand ou U2. Mais la vraie surprise tient au fait que malgré ces tarifs élevés, la fréquentation a elle aussi progressé de 14%, avec plus de 52 millions de spectateurs pour les 15 000 concerts pris en compte. C’est un revirement après 2 ans de déclin de la fréquentation, avec notamment une baisse de 3,8% en 2005.

Ces résultats sont tirés des Billboard Boxscores du 16 novembre 2005 au 14 novembre 2006.


Présence française sur les festivals prescripteurs

Poursuivant leur présence dans les plus grands festivals nord-américains (Coachella, Bonnaroo, Lollapalooza, Francofolies de Montréal…), les artistes produits en France ont cette année plus que jamais figuré en bonne place dans les festivals majeurs des Etats-Unis et du Canada. Voici une liste des plus importants festivals auxquels ils ont participé :
– Coachella (fin avril – Indio, CA) : 4 artistes français cette année (record égalé), avec Phoenix, Seu Jorge, Amadou & Mariam et un concert évènement de Daft Punk
– Francofolies de Montréal (juin – Montréal, QC) : concerts de plus de 30 artistes produits en France
– Bonnaroo (mi juin – Manchester, TN) : Seu Jorge, Amadou & Mariam
– Montréal Jazz Festival (fin juin, début juillet – Montréal, QC) : plus de 20 artistes français s’y sont produits
– Ottawa Blues Fest (début juillet – Ottawa, ON) : Seu Jorge, Feist, Amadou & Mariam
– Central Park Summerstage (de mi juin à mi août – New York, NY) : Takfarinas, Feist, Liz McComb, Seu Jorge, Amadou & Mariam, Birdy Nam Nam, Daby Touré, Daara J
– Lollapalooza (début août – Chicago, IL) : Feist, Manu Chao

Les artistes français ont également été bien représentés dans les conférences/festivals tels que la Canadian Music Week , South By Southwest et la Winter Music Conference (cf plus bas).

Pourcentage par style musical :



Concerts d'artistes français aux USA et au Canada en 2006



Evolution par rapport aux années précédentes

La World Music et le Jazz restent les 2 principaux styles musicaux au niveau des tournées, mais le genre Pop/Rock (grâce aux nombreux concerts de Phoenix, Nouvelle Vague et Feist) prend de plus en plus d’importance dans ce secteur. Phoenix en particulier a été amené à tourner de plus en plus loin dans les terres américaines, notamment le sud et le midwest, et plus seulement sur les côtes atlantique et pacifique et leurs marchés majeurs. Cette pénétration accrue a donné au groupe la possibilité de s’attirer les faveurs d’un public plus large et d’établir leur particularité dans un genre dominé par les standards anglo-saxons. La scène Electro a elle aussi connu un essor, avec pour exemples 2 cas opposés : Daft Punk a fait sensation avec son concert à Coachella (leur premier depuis 1998) et DAT Politics, trio lillois peu connu en France, a effectué une tournée de plus de 30 dates couvrant l’ensemble du territoire nord-américain. Les artistes de Chanson ont naturellement été plus présents au Canada qu’aux USA, et le Métal français commence à faire entendre sa voix grâce au remarquable succès de Gojira, qui tourne avec les meilleurs groupes Métal anglo-saxons du moment.

—————————————————————————


AWARDS ET NOMINATIONS

– M83 – Plug Independent Music Award dans la catégorie “Best Electronic/Dance Album” (aussi nominés : Jackson And His Computer Band, Vitalic)
– Bob Sinclar => 2 singles #1 des charts Dance de Billboard => single « World, Hold On » en 1ere position des charts dance 2006 de Billboard
– Wax Tailor dans le top 10 des meilleurs albums électro de 2006 sur iTunes US
– Ed Banger Records élu meilleur label par le magazine XLR8R et URB magazine
– Justice meilleur artiste 2006 pour XLR8R
– Ray Barretto vainqueur du prix 2006 “National Endowment for the Arts Jazz Masters”
– Ray Barretto “Time was – Time is” est nominé à la 10ème cérémonie des Jazz Journalists Association Awards : “Latin Jazz Album of the Year”
– Roy Haynes a reçu un “Lifetime achievement award” lors de l’édition 2006 des Jazz Journalists Association Awards.
– Richard Galliano nominé dans la catégorie “Player of the year in rare instruments” lors de l’édition 2006 des Jazz Journalists Association Awards.
– Marie-Jo Thério a remporté un Félix (Victoires de la Musique québécoises) dans la catégorie « Contemporary Folk Album of the year » pour son album « Les Matins Habitables ».
– Louise Attaque a gagne un Félix dans la catégorie « Artiste de la Francophonie s’étant le plus illustré au Québec » (étaient nominés Thomas Fersen, Arthur H et Katerine).


48e Grammy Awards (février 2006) :

– Daft Punk nominé dans la catégorie “Best Electronic/Dance Album” pour “Human after all”
– David Guetta et Joachim Garraud nominés pour la récompense du “Best Remixed Recording, Non-Classical” avec « Flashdance (Guetta & Garraud F*** Me I’m Famous Remix) »
– Ray Barretto nominé dans la catégorie « Best Latin Jazz Album » pour « Time Was Time Is »
– Amadou & Mariam nominés dans la catégorie « Best Contemporary World Music Album » pour « Dimanche à Bamako ”


49e Grammy Awards (2007) :

– Salif Keita “M’Bemba” dans la catégorie “Best Contemporary World Music Album”
– Richard Bona “Tiki” dans la catégorie “Best Contemporary World Music Album”
– Roy Haynes nominé pour “Hippidy Hop” (Drum Solo) dans la catégorie “Best Jazz Instrumental Solo”


FRENCH MUSIC EXPORT OFFICE IN NEW YORK


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire