Musique

Succès confirmé pour le Festival SXSW à Austin

Date: 09/05/2012



SXSW 2012

Le festival SXSW a confirmé cette année sa place prééminente parmi les manifestations dédiées à la musique et au multimédia. La présence française à Austin s’est affirmée cette année encore. D’abord par un rendez vous musical de qualité ou une vingtaine de groupes français soutenus par le Consulat de France à Houston et le Bureau Export avaient fait le déplacement. Ensuite sur le plan politique et culturel par la venue d’une forte délégation de la région angevine qui est venue appuyer le jumelage Angers-Austin. 


1) Le festival SXSW

Le festival South by SouthWest (SXSW) a été créé en 1987 comme festival musical. Il s’est progressivement enrichi en s’adjoignant en 1994 une partie interactive, puis une partie film. Il constitue actuellement l’un des principaux festivals de musique aux Etats-Unis et a considérablement contribué à la renommée de la scène musicale d’Austin. Il est surtout l’un des lieux essentiels de rencontre et d’échanges de toutes les industries de la communication interactive, même si cette manifestation demeure encore largement américaine : seuls 10 % des participants étaient internationaux en 2011.

L’édition 2012 s’est déroulée du 9 au 18 mars. Elle a une fois de plus rencontré un énorme succès et a attiré, en dépit d’un temps maussade, une foule estimée à 200.000 participants.

La seule partie interactive a réuni plus de 30.000 personnes pendant 5 jours, venues prendre le pouls des nouvelles tendances numériques, avec 3000 conférences réparties dans des centaines d’espaces du centre ville d’Austin. Les sujets sont aussi variés que le futur de la télévision, la géo-localisation, les moyens de paiement ou le transmédia. Outre les projections, la partie film permet aux nouvelles générations de cinéastes de rencontrer les acteurs plus établis de la création indépendante. Notons que Les Chansons d’Amour de Christophe Honoré était programmé au line up du festival cette année. Lou Reed a ouvert la partie musicale du festival qui regroupait cette année, plus de 1700 groupes venus du monde entier.

SWSX représente aujourd’hui l’une des principales opportunités pour les start-ups de la communication de présenter leurs produits et d’accéder à une notoriété immédiate. On peut rappeler ainsi que c’est au cours de l’édition 2007 de ce festival que Twitter a pu se faire connaître. Les nouveaux réseaux sociaux, issus du croisement entre réseaux sociaux et géo-localisation, apparaissaient en vedette de l’édition 2012, à l’image de la start-up Highlight, application géo-localisée qui s’appuie sur les données de Facebook.


2) La participation française

La participation française à SXSW était répartie en plusieurs pôles :

– Un pôle de nature plutôt politique, avec le déplacement de délégations venues de plusieurs villes et régions françaises comme Angers, Bordeaux ou l’île de France. La délégation de la ville d’Angers emmenée par le Président de la communauté d’agglomération Angers Loire Métropole, Mr Jean Claude Antonini fut la plus importante. Angers est jumelée avec Austin et la ville avait choisi cette occasion pour venir réaffirmer ses liens de partenariat. Cela a donné lieu à une rencontre à l’hôtel de ville avec le maire d’Austin, M. Lee Lefingwell ainsi qu’à diverses réunions de nature plus technique. Sous le label Angers Loire Valley, la ville d’Angers disposait d’un stand imposant au Convention Center décoré par l’artiste texane Madda Sayeg ce qui lui a valu un beau succès. Angers a pu s’imposer comme véritable porte d’entrée culturelle et économique en France.

– La présence d’un certain nombre de sociétés dans le domaine du multimédia et des applications interactives (telles que la société e-worky, spécialisée dans le partage des espaces de travail physiques), plutôt dispersées avec un certain nombre de stands de petite taille au sein de cette très vaste manifestation. Au total, une quinzaine d’entreprises avaient fait le déplacement, dont 7 pour la seule région angevine.

– Une présence culturelle : une vingtaine de groupes français avait fait le déplacement, dont trois groupes de musique d’Austin (parmi lesquels Zenzile et Anoraak). Les concerts ont rencontré un succès certain, avec plusieurs milliers de spectateurs au total. Angers-Loire Valley s’était cette année associé au Bureau Export pour offrir deux réceptions aux participants intéressés par les possibilités d’échanges musicaux franco-américains.

 

Patrice VANONI et Fréderic BONTEMS


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire