Musique

Téléchargement illégal de musique québécoise en hausse : résultat d’une mauvaise mise en avant de l’offre légale ?

Date: 31/03/2010

Plus de la moitié des morceaux téléchargés par les internautes québécois sur les sites de P2P sont des produits culturels québécois. C’est le résultat d’une étude rendue publique le 9 février dernier par l’Observatoire de la Culture et des Communications du Québec (OCCQ), et qui tend à réfuter l’idée selon laquelle les téléchargements visent principalement les productions étrangères. En effet, 51% des téléchargements sont des productions québécoises, alors même qu’elles ne représentent que 21% du contenu proposé sur les sites P2P.
Pour l’Association Québécoise de l’industrie du disque (Adisq), cela est en partie dû au référencement insuffisant de l’offre légale de musique québécoise, et l’Adisq de constater que « de nombreux titres québécois non disponibles à la vente en ligne sont massivement téléchargés en mode P2P ».

Selon l’Adisq, des investissements plus importants sont nécessaires pour mieux positionner l’offre légale, afin d’y reporter la forte demande existante depuis les sites pirates, et ces investissements ne peuvent être engagés qu’avec un soutien accru du Ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Bureau Export Paris (Vincent Fournier Laroque et César Sabater)


Il y a une réaction sur cet article, réagissez!

Une Réaction

1 - Maryland | 31.03.10

I maintain hope that art and services can reside in harmony. I may be naive, but if so, I have always been so inclined. Both are important for a poptualion's health. Your display of sculptures is magnificent. As is your chic outfit! Such an artistic ensemble only magnifies your intelligence. Just as art and services are a preferred combination, so is self expression and intellectual capacity.


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire