Anti-Piraterie

350.000 copies illégales par jour

Date: 11/06/2002

La volonté des producteurs de ne pas casser la rentabilité des circuits traditionnels et ne pas perdre le contrôle de la distribution se traduit par une réticence certaine à embrasser un nouveau modèle économique. La distribution électronique remet en cause plusieurs paramètres de la distribution traditionnelle : les fenêtres de diffusion ou l’organisation territoriale des droits. Craintes de développement du piratage et protection du copyright sont évidemment aussi au cœur des débats.

Il est en effet extrêmement facile d’acquérir des films piratés sur Internet au format DivX. La MPAA évalue ainsi à 350.000 le nombre de films téléchargés illégalement chaque jour. Mais, à la différence de l’industrie de la musique qui s’est fait surprendre par l’ampleur du phénomène Napster, Hollywood se dit fermement décidé à contrer cette pratique. L’industrie de l’audiovisuel a pris diverses initiative pour garantir un développement contrôlé du secteur de la distribution électronique:

des actions de la MPAA et des détenteurs de droits devant les tribunaux américains et étrangers pour lutter contre le développement du piratage (systèmes de “peer-to-peer”, sites Internet pirates, etc.) ;

une puissante activité de lobbying auprès du Congrès américain afin que celui-ci intervienne dans le débat et que, suite au Digital Copyright Act de 1998, il impose la mise en place de mécanismes de protection aux industries grand public d’informatique et d’électronique ;

la participation des studios à de nombreux groupes de travail comme le Copy Protection Technical Working Group visant à définir des technologies de contrôle d’accès et de copie avec les différentes composantes de l’entertainment : diffuseurs, constructeurs, etc.

La principale inconnue reste la réaction des utilisateurs face à ces nouveaux modes de consommation, et surtout l’acceptation du support. La généralisation des accès large bande, la facilité d’utilisation, les possibilités de transfert de ces contenus numériques sur d’autres plates-formes et une tarification adaptée seront les facteurs déterminants.

Alain Vuillermet


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire