Anti-Piraterie

Creative America lance une nouvelle offensive contre la piraterie

Date: 24/10/2011

Alors que les lobbys hollywoodiens font pression à Washington pour que les lois anti-piraterie, et notamment le PROTECT IP Act, soient votés, ils ont lancé ce qui est peut-être leur plus importante campagne jamais organisée contre un projet de loi, via un outil récemment créé : Creative America.

Annoncée au mois de juillet 2011, la création de Creative America fait écho à la préoccupation des professionnels de l’entertainment vis-à-vis de la lutte contre la piraterie. Réunissant les principaux studios, les chaînes de télévision et les syndicats professionnels américains (CBS Corporation, Directors Guild of America, NBC Universal, The Screen Actors Guild, Viacom, The American Federation of Television and Radio Artists, etc.), la coalition cherche à obtenir l’appui de tous les employés du secteur, et du grand public, dans son combat. Ses membres n’hésitent pas à se rendre directement sur les lieux de tournages et dans les studios pour rallier le plus grand nombre. Selon ses propres termes, elle veut permettre aux 2 millions d’Américains travaillant dans les domaines du cinéma, de la télévision et, plus généralement, de la création, d’exprimer leur souhait que la lutte contre la piraterie devienne une priorité nationale.

A l’occasion du lancement de sa dernière campagne, qualifiée de nationwide mobilization campaign par Mike Nugent, Directeur exécutif de la coalition, Creative America a lancé un nouveau site Internet. Celui-ci a pour slogan « les professionnels de l’entertainment contre le vol de contenu » (« The entertainement community united against content theft ») et ne met pas l’accent sur les stars du secteur, mais sur les techniciens travaillant dans ce domaine à travers tout le pays. L’objectif est d’informer les visiteurs du site des dangers de la piraterie et de leur permettre d’écrire directement à ce sujet à leurs représentants au Congrès. Dans le cadre de cette campagne, NBC Universal a commencé, mi-octobre, à diffuser un message sur ses antennes avec l’acteur et scénariste Tom Papa. D’autre part, une pétition, qui a déjà rassemblé 18 000 signatures, circule actuellement sur les réseaux sociaux.

L’organisation estime que 500 000 films sont distribués illégalement chaque jour dans le monde et que les sites Internet proposant des contenus piratés reçoivent près de 146 millions de visiteurs uniques par jour.

Ce nouvel effort de lobbying a notamment pour objectif de soutenir le passage du PROTECT IP Act au Congrès. Approuvé à l’unanimité par le Comité Judiciaire du Sénat au mois de mai 2011, le projet de loi avait ensuite été bloqué par le Sénateur Ron Wyden. Il pourrait être présenté à la Chambre des Représentants d’ici la fin de l’année 2011. Ce projet est fortement contesté par les associations de défense des droits des Internautes et par les entreprises du Web comme Google, Yahoo! et eBay (Lire Protect IP Act – Positions des différents acteurs, Médiamérica, 16 juin 2011 et L’industrie du divertissement et la Chambre de Commerce américaine demandent au Sénat de voter le Protect IP Act, tandis que le Tea Party s’oppose au projet, Médiamérica, 04 octobre 2011). Michele Bachman (R-Minn.), candidate aux élections primaires républicaines pour obtenir l’investiture du parti aux élections présidentielles américaines de 2012 et Présidente du comité électoral (caucus) du Tea Party, a également souligné sa préoccupation vis-à-vis de ce projet de loi.

Anti-piracy push aims at jobs, de Ted Johnson, Daily Variety, 18 octobre 2011

Creative America Launches New Anti-Piracy Offensive, de John Eggerton, Broadcasting & Cable, 18 octobre 2011

TV, Union Execs Seek Recruits in Piracy War, de John Eggerton, Broadcasting & Cable, 24 octobre 2011

Géraldine Durand


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire