Anti-Piraterie

Opération anti-piraterie : le gouvernement américain ferme 82 sites Internet

Date: 14/12/2010

Le FBI (Federal Bureau of Investigation) a mené, fin novembre, une opération de grande envergure contre les sites Internet accusés de vendre des contrefaçons et du contenu piraté, dont titres en téléchargement, DVD, CD et logiciel piratés.

Lors d’une conférence de presse fin novembre, le procureur général, Eric Holder, a annoncé que des cours fédérales avaient ordonné la fermeture de 82 sites Internet et la saisie de leurs noms de domaines, dans le cadre d’une opération d’envergure menée par le Department of Justice et le Department of Homeland Security’s Immigration and Customs Enforcement (ICE). Baptisé Operations in Our Sites II, l’effort commun aux différents services s’est également attaqué aux articles de contrefaçons de type équipements sportifs, chaussures, sacs à mains, et lunettes de soleil, et a été annoncé publiquement le jour où l’activité est, traditionnellement, la plus importante sur les sites d’achat en ligne, appelé « Cyber Monday » (terme marketing qui désigne le lundi suivant le Black Friday, jour du début des soldes aux Etats-Unis, et qui a pour objectif d’inciter les consommateurs à faire des achats en ligne ce jour-là). Les personnes essayant de visiter les sites concernés sont désormais accueillies par un message les informant que le site a été saisi et fermé par les autorités fédérales.

A Los Angeles, les autorités ont saisi les sites torrent-finder.com, RapGodFathers.com, RMX4U.com, dajazl.com et onmash.com. Selon les responsables des douanes américaines, ces sites comptaient 185 000 pages visitées chaque jour et torrent-finder.com, qui proposait l’accès à des films récents comme Wall Street: Money Never Sleeps (Wall Street : l’argent ne dort jamais), Red et The Social Network, était classé parmi les 5000 sites Internet les plus populaires aux Etats-Unis. Dans le cas de RapGodFathers.com, les autorités ont également saisi le serveur du site et l’intégralité de son contenu numérique.

Les agents fédéraux ont demandé des mandats à des cours fédérales après avoir fait des achats depuis une variété de sites en ligne, sous couvert de l’anonymat. Cette opération était d’une plus grande envergure que celle menée au mois de juin, baptisée Operations in Our Sites, au cours de laquelle 9 sites de piratage avaient été saisis (Voir le communiqué de presse de l’ICE).

Les méthodes employées lors de cette opération sont similaires à celles qui figurent dans le nouveau projet de loi anti-piraterie, Combating Online Infrigement and Counterfeits Act, présenté par le Sénateur démocrate Patrick Leahy au Comité Judiciaire du Sénat à la fin du mois de septembre ( Voir l’article : Le projet de loi contre la piraterie révisé suite à un mouvement de protestation). Il a depuis été approuvé par ce comité, dans une version légèrement modifiée, et doit à présent être voté par le Sénat.

Des opposants à ce texte avancent que l’opération récente prouve que le gouvernement a déjà les moyens de faire ce que la loi était censée permettre.

En revanche, pour les défenseurs du texte, dont la Motion Picture Association of America (MPAA), le Combating Online Infrigement and Counterfeits Act doterait l’administration d’outils supplémentaires dans sa lutte contre la piraterie et lui permettrait de supprimer les sources de revenus de tels sites, à travers une action sur les systèmes de paiement en ligne et les agences publicitaires. Elle permettrait également d’avoir un mandat d’une cour plus rapidement, en cas de changement du nom d’un site Internet.

Feds announce major crackdown on piracy, de Ted Johnson, Daily Variety, 30 novembre 2010

Géraldine Durand


Il y a une réaction sur cet article, réagissez!

Une Réaction

1 - Mesures anti-piraterie aux Etats-Unis et exemples de cas « Mediamerica | 14.12.10

[…] FBI, Operations in Our Sites II (lundi 29 novembre 2010 – Voir l’article du 14 décembre 2010, Opération Anti-piraterie : le gouvernement américain ferme 82 sites Internet) Des cours fédérales ont ordonné la fermeture de 82 sites Internet et la saisie de leurs noms […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire