Paysage Audiovisuel

Comcast/Time Warner : naissance d’un câblo-opérateur géant

Date: 26/02/2014

Le 13 février 2014, Comcast, premier câblo-opérateur américain, a annoncé son intention de racheter Time Warner Cable, numéro deux du secteur, pour environ 45 milliards de dollars. Si elle a lieu, la fusion des deux groupes donnerait naissance à un géant du câble, réunissant en une même entité presque un tiers des abonnés américains.

Cette fusion doit encore être approuvée par les autorités de la concurrence, mais son annonce a d’ores et déjà généré une vague de protestations assez prévisible. Avec 30% des foyers américains abonnés à l’une des deux offres TV, la nouvelle entité serait en mesure d’imposer sa volonté aux chaînes de télévision lors des négociations sur les droits de diffusion.

Cette perspective inquiète tant les consommateurs que les fournisseurs de contenu. Selon eux, le marché du haut débit n’est déjà pas assez concurrentiel. Toutefois, il est probable qu’avec la fusion Time Warner/Comcast, la situation ne serait ni meilleure ni pire. Contrairement à AT&T et T-Mobile, qui ont vu leur fusion rejetée par le ministère de la Justice, Comcast et Time Warner Cable ne s’affrontent directement sur aucun marché. En effet, leurs câbles passent dans des villes différentes, ou, parfois, comme à New York, dans des quartiers différents. Par conséquent, les craintes tiennent davantage au fait que cette nouvelle entité serait particulièrement puissante pour négocier l’acquisition de contenus, d’équipement ou de bande passante.

Selon les partisans de la fusion, l’opération permettrait à Comcast/Time Warner de payer moins cher les programmes des télévisions. Les achats de contenus se répercutant directement sur les factures des consommateurs, cela impacterait à la baisse le prix des abonnements. Ce scénario est possible. Pour les détracteur de la fusion, en imposant sa volonté aux chaînes, Comcast obtiendrait un avantage déloyal sur les autres fournisseurs de télévision payante comme DirecTV ou Verizon FiOS. Comcast pourrait même exiger des autres cablo-opérateurs des frais supplémentaires pour leur donner accès à ses propres chaînes – dont NBC acquis par Comcast en 2011.

En ce qui concerne le haut débit, la fusion pourrait accélérer le processus engagé par Comcast visant à créer un réseau national de données Wi-Fi qui se poserait en concurrent des principaux opérateurs téléphoniques. Comcast pourrait ainsi imposer aux utilisateurs de réduire leur consommation de bande passante. De telles restrictions seraient susceptibles de nuire à Netflix et à d’autres plateformes de contenu en ligne qui connaissent une forte croissance aux dépends des câblo-opérateurs. L’accord Comcast/ Netflix annoncé récemment est probablement le résultat de ce calcul.

Aux Etats-Unis, les foyers n’ont qu’un choix très limité de FAI – généralement pas plus de deux. Par conséquent, il est très compliqué pour des consommateurs mécontents de changer de fournisseur d’accès. Toutefois, les instances de régulation – dont la Federal Communications Commission – ont une longueur d’avance sur Comcast. Elles ont le pouvoir de l’empêcher d’imposer sa volonté au marché par le biais de cette fusion. Lors du rachat de NBC Universal par Comcast en 2011, la FCC avait exigé un certain nombre de restrictions afin d’éviter des entorses aux règles de la concurrence. Depuis, Comcast s’est engagé à respecter les règles de neutralité du net (Open Internet Order) jusqu’en 2018, y compris celles rejetées par la cour d’appel fédérale le mois dernier. De telles restrictions limitent les risques liés à la montée en puissance de Comcast, sans pour autant empêcher la fusion avec Time Warner Cable.

Comcast/Time Warner: The making of a cable TV giant, LA Times, 14/02/2014


Il y a 3 réactions sur cet article, réagissez!

3 Réactions

1 - L’accord entre Netflix et Comcast : une remise en cause de la neutralité du Net ? « Mediamerica | 26.02.14

[…] accord a été annoncé à peine 10 jours après l’annonce du potentiel rachat par Comcast de Time Warner pour environ 45 milliard de […]


2 - Le projet de fusion Comcast /Time Warner présenté devant le Sénat « Mediamerica | 26.02.14

[…] 9 avril 2014, le Sénat a tenu sa première audition sur le projet de fusion entre les câbloopérateurs Comcast et Time Warner. La fusion, estimée à 45 milliards de dollars, devra être autorisée par la FCC et le Department […]


3 - AT&T rachète l’opérateur de télévision par satellite DirecTV « Mediamerica | 26.02.14

[…] supplémentaires et devenir le deuxième plus grand fournisseur de pay-TV aux Etats-Unis, derrière Comcast qui a acheté Time Warner Cable en février dernier pour 45 milliards de dollars. AT&T qui développe son offre vidéo aura […]


Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire