Paysage Audiovisuel

Facebook acquiert Oculus VR pour 2 milliards de dollars

Date: 15/04/2014

Quelques semaines après le rachat de Whatsapp, Facebook a annoncé l’acquisition d’Oculus VR pour la somme de 2 milliards de dollars. La start-up Oculus VR développe un casque (Oculus Rift) permettant une expérience d’immersion en réalité augmentée. Cette nouvelle acquisition illustre la stratégie à long terme de Facebook notamment sur le marché des jeux vidéo et de la réalité virtuelle.

Facebook anticipe la prochaine révolution du jeu vidéo

Facebook ne figure pas parmi les leaders du jeu vidéo mobile. Les magasins d’applications sont aujourd’hui détenus par Google et Apple. Facebook ne représente que l’application « sociale » de la plupart de ces jeux sur mobile : le réseau social permet par exemple aux joueurs de s’identifier et de partager leurs scores. Néanmoins, le rachat d’Oculus permet à Facebook d’investir sur la « réalité virtuelle » avant les autres géants de l’Internet.

Après l’annonce de cette acquisition, Mark Zuckerberg confiait qu’Oculus avait le potentiel pour devenir la plateforme « la plus sociale au monde » et qu’il espérait faire de la réalité virtuelle une application d’utilité quotidienne des utilisateurs de réseaux sociaux. Plusieurs applications pourraient être développées dans les domaines de la télémédecine, de l’éducation ou même du e-commerce.

L’« equity based crowdfunding » en question

En 2012, l’« Oculus Rift Project » – premier prototype d’Oculus VR- avait levé 2,4 millions de dollars via la plateforme de financement participatif Kickstarter. Aujourd’hui, plusieurs des contributeurs s’estiment lésés d’avoir financé un projet qui in fine pourrait profiter à Facebook, sans contrepartie financière. Dans l’objectif de développer les startups, le Jumpstart Our Business Startups Act (ou JOBS Act) de 2012 prévoit d’autoriser le recours à l’ «equity crowdfunding», permettant aux startups de lever jusqu’à 1 million de dollars sur 12 mois auprès d’internautes, et ce, en échange d’actions. Le SEC finalise actuellement le cadre règlementaire encadrant ce type de pratique.

Guilhem Fenieys
Service Economique Régional de l’Ambassade de France à Washington


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire