Paysage Audiovisuel

Forte présence française au SIGGRAPH, le grand rendez-vous de l’animation et des technologies interactives

Date: 11/09/2018

Du 12 au 16 août 2018, Vancouver a accueilli le SIGGRAPH, la plus grande conférence mondiale pour l’informatique graphique, l’animation et les techniques interactives (3D, effets spéciaux, réalité virtuelle et augmentée…). Cette manifestation a été une très belle vitrine pour l’innovation française grâce à la présence d’une large délégation (entreprises, scientifiques ou artistes) qui a fait de la France le deuxième pays le plus représenté.

Organisé par la plus grande association internationale du numérique, l’Association for Computing Machinery (ACM), le SIGGRAPH accueille chaque année les professionnels du secteur de l’informatique graphique et des techniques interactives (3D, VFX, VR, AR etc.). L’évènement rassemble des conférences scientifiques, des présentations technologiques, des ateliers, des séminaires, un festival et une exposition avec les plus grands noms de l’informatique et de la transformation numérique tels que Microsoft, Google, Intel, Nvidia, Unity et Qualcomm.

Traditionnellement organisé sur la Côte Ouest des États-Unis, le SIGGRAPH était de retour à Vancouver pour la troisième fois de son histoire (après 2011 – cf. Participation française au SIGGRAPH 2011 de Vancouver – et 2014). Cette édition canadienne a rassemblé 16 500 participants venus de 87 pays. Durant 4 jours, ce sont près de 700 publications scientifiques, rencontres, œuvres d’art et installations qui ont été présentées par 1000 conférenciers : des chiffres en légère hausse par rapport à l’édition de 2017 à Los Angeles.

En ce qui concerne les annonces majeures, on peut citer la nouvelle carte graphique de NVIDIA à la vitesse inédite qui permet de calculer le rendu des lumières en temps réel et devrait apporter un saut qualitatif majeur pour les images de synthèse et les graphismes de jeu vidéo. On note aussi les avancées de la Mocap (Motion capture – capture de mouvement), le nouveau ThinkPad 1 de Lenovo ou encore le logiciel Massive de Sketchfab qui permet de partager des modèles 3D sur internet. Enfin, le très attendu casque de réalité virtuelle StarVR One (projet créé en France sous le nom InfinitEye avant d’être racheté en 2015 par la société suédoise Starbreeze), grand angle à la définition augmentée, se place comme un concurrent sérieux du HTC Vive.

 

Une grande visibilité pour l’innovation française

Depuis 12 ans, les pôles de compétitivité Cap Digital (Ile de France) et Imaginove (Rhône-Alpes Auvergne) rassemblent chaque année des entreprises au sein du “Pavillon France – French Tech” sur l’un des plus grands espaces d’exposition du salon. Cette année encore, avec le soutien du Centre National du Cinéma et l’Image Animée, les deux pôles avaient préparé le déplacement de 16 structures, sélectionnées pour leurs qualités et leur capacité à nouer des partenariats à l’échelle internationale et de conquérir de nouveaux marchés. Inauguré par le Consul général, le pavillon a accueilli durant 3 jours plusieurs milliers de professionnels et de clients potentiels.

A noter que 7 autres entreprises françaises disposaient de leurs propres stands sur le salon. Au total, ce sont donc 23 structures tricolores qui étaient présentes au SIGGRAPH, ce qui a fait de la France le deuxième pays le plus représenté après les États-Unis.

En dehors du salon des exposants, les Français étaient aussi très présents dans les différentes conférences scientifiques, présentations artistiques et rencontres commerciales. Dans le festival d’animation, les productions françaises ont été récompensées remportant 2 des 3 prix attribués : Meilleur film pour Hybrids (Ecole MOPA) et Meilleur projet étudiant pour Overrun (Supinfocom Rubika). Au final, sur une sélection de 25 films présentés, 6 étaient français et principalement des films de fin d’étude, projeté aux côtés des productions de Dreamworks, Pixar ou Disney. Ce résultat démontre une fois encore la qualité des formations françaises dans le domaine de l’animation, une filière d’excellence qui rayonne à l’international. A noter d’ailleurs, la présence de l’ESMA, qui offre depuis l’année dernière une formation en langue anglaise à Lyon, et travaille à l’ouverture d’une antenne au Canada.

 

Le Consulat de France à Vancouver en soutien de la délégation

Pleinement impliqué dans les questions d’innovation et de soutien aux industries créatives et culturelles (ICC), le service culturel et scientifique du Consulat de France à Vancouver a accompagné la délégation française et a travaillé en amont pour accueillir les professionnels et renforcer leur visibilité. Outre une présence constante lors de la manifestation, trois actions principales ont été mises en place :

– Réception de réseautage “France + British Columbia @ SIGGRAPH” : Le 12 août 2018, une réception organisée avec le soutien de Creative BC (agence provinciale pour les ICC) et Cap Digital a rassemblé 180 personnes (entrepreneurs, scientifiques, officiels). L’objectif de cette rencontre était d’accueillir officiellement les participants français et de créer des liens avec les professionnels de l’écosystème local de Colombie-Britannique en amont de la manifestation. Les échanges ont été nombreux et les contacts établis seront particulièrement suivis.

– Quatre bourses de mobilité pour les personnes sélectionnées dans le programme officiel du SIGGRAPH: Le service culturel et scientifique a créé ce dispositif d’aide, en partenariat avec le chapitre parisien de l’ACM SIGGRAPH, pour encourager la venue à Vancouver de jeunes professionnels et chercheurs. Ces bourses ont par exemple permis à deux diplômés d’école d’animation d’être présents pour recevoir leurs récompenses au festival d’animation devant un parterre de professionnels aguerris.

– Diffusion d’un programme de court-métrages des écoles françaises d’animation : La qualité des productions des écoles françaises d’animation est désormais mondialement reconnue et la présentation a rassemblé dans une salle pleine les entrepreneurs, graphistes, artistes et professionnels du secteur.

 

La France possède aujourd’hui le plus grand réseau mondial (avec les Etats-Unis) dans les domaines de l’informatique graphique, de l’animation et des médias interactifs. Son expertise et la qualité de ses formations font que les grands groupes internationaux accueillent de nombreux Français et qu’il est courant de trouver des compatriotes à des postes dirigeants dans l’univers du jeu vidéo, des effets spéciaux ou de l’animation, comme ici à Vancouver.

Le SIGGRAPH est le lieu de rencontre privilégié de tout ce réseau. On peut estimer que plus de 450 Français, venus du monde entier, étaient présents lors de l’édition 2018. La manifestation est un moment idéal pour approcher tous ces potentiels relais, économiques, scientifiques, financiers qui sont à la source-même de l’ensemble des Industries culturelles et créatives (jeu vidéo, cinéma, média interactif, son) et qui font le monde de l’image dans lequel nous vivons désormais.

A lire également: SIGGRAPH 2018 : La délégation française fête ses 12 ans de présence sur le plus grand salon des computer graphics, Medium, 23 août 2018

Etienne FARREYRE, Fabien AGENES, et Nicolas PICCATO


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire