Internet

Vers l’âge d’or de l’information en ligne

Date: 06/01/2007

Malgré une forte baisse du lectorat de la presse quotidienne sur support papier ces dernières années, la situation financière des principaux groupes de presse américains semble stable, et ce notamment grâce au fort développement de la mise en ligne des éditions des journaux sur leur site Internet.

Un internaute américain sur trois lit régulièrement les journaux en ligne et les sites les plus visités sont celui du New York Times avec 18% de parts de marché et plus de 12 millions de visiteurs chaque mois, suivi par le Washington Post à 9 % et 10,1 millions de visiteurs et le site de USA Today avec 7% et 8,6 millions. L’augmentation du nombre de lecteurs américains en ligne était de l’ordre de 21 % en 2005, le nombre de pages visitées a progressé de 43 % sur la même période, et en cumulé pour la totalité des sites de journaux, le nombre de visiteurs par mois est passé de 41 millions en janvier 2004 à plus de 58 millions pour le mois de septembre 2006.

L’offre de l’information numérique est donc en plein essor et de nombreuses initiatives sont prises dans le secteur : au mois de novembre, 176 journaux américains ont signé un accord de partenariat avec le moteur de recherche Yahoo!, montrant plus que jamais leur intérêt pour le support numérique, qu’ils considéraient jusqu’ici comme une menace et un concurrent. L’accord permettra à ces journaux de partager leur contenu, notamment en ce qui concerne les offres d’emplois publiées sur ces supports.

En novembre toujours, le rédacteur en chef politique John Harris et le reporter Jim VandeHei du Washington Post ont annoncé leur démission pour lancer un site d’information politique ainsi qu’une publication imprimée. Cette annonce a été perçue comme un tournant dans l’évolution des médias, illustrant le glissement du papier vers le web. Le site sera libre d’accès et tirera ses recettes de la publicité. La publicité en ligne, il s’agit de l’eldorado des journaux « reconvertis »: Google a débuté un test avec une centaine d’annonceurs afin de leur permettre de réserver sur Internet des encarts dans la presse américaine en ligne, en partenariat avec une cinquantaine de journaux dont le New York Times, le Washington Post ou encore The Tribune, s’affirmant ainsi sur le marché audiovisuel dans un rôle de régie publicitaire multi-supports.

Même si les internautes américains privilégient encore les chaînes de TV nationales et locales pour s’informer, leur deuxième source d’information est désormais les sites des journaux. Les groupes de presse semblent avoir mesuré l’ampleur du phénomène de migration de l’information télévisée et presse vers l’information numérique, puisqu’ils se tournent quasiment tous vers la presse sur le net, délaissant de plus en plus leurs activités dans les supports traditionnels: le groupe de médias The New York Times a annoncé début janvier se séparer de sa division télévision Broadcast Media Group, qu’il a vendue 575 M$ au fonds d’investissements Oak Hill Capital Partners.

Décidément, la « pieuvre » Internet continue de se déployer pour installer son règne, et absorbe peu à peu les médias traditionnels, de la télévision classique à la presse écrite.

Juliette Charvet avec Antonin Chef


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire