Paysage Audiovisuel

Interview de Frédéric Montagnon, cofondateur de Secret Media

Date: 08/06/2015

Frédéric Montagnon est le cofondateur de Secret Media, société lancée par deux Français à New York qui propose des solutions aux éditeurs face à la montée en puissance des bloqueurs de publicité. Il nous explique comment éduquer l’internaute à l’utilité de la publicité sur la toile.

Vous étiez à la tête d’Over- Blog, une plateforme géante de blogs que vous avez revendue pour créer Secret Media avec votre partenaire historique Julien Romanetto. En quoi consistent vos nouvelles activités ?

Je travaille avec les éditeurs pour leur apporter une solution technologique pour que l’internaute ne puisse plus bloquer la publicité. Ça ne résout pas le problème du mauvais ressenti des gens qui n’aiment pas les pop-up, les publicités non ciblées. Sur certains sites, les contenus sont meilleurs, donc les annonceurs paient plus cher pour des publicités qui sont mieux ciblées. Ce n’est pas parfait mais c’est mieux.

Comment inciter l’utilisateur à ne pas bloquer la publicité ?

Il y a un gros problème de perception de la publicité. Le public ne comprend pas à quoi elle sert. Il faut lui expliquer la mécanique. Le secteur du gaming a mis en place un système malin : soit l’utilisateur achète un jeu, soit il regarde une publicité. Il comprend alors que la publicité a la valeur de ce qu’il devait acheter. Quand on travaillait sur Teads, on avait racheté une société qui s’appelait Beezic : cette plateforme de musique consistait à proposer des titres gratuits en téléchargent le MP3, en échange de quoi l’utilisateur devait accepter de regarder un spot de publicité. C’est-à-dire qu’il comprenait bien que chaque titre coûtait un minimum de 70 centimes. Du coup, il n’a pas l’impression d’être agressé par la publicité.

Sur quel aspect peut-on agir pour éduquer l’internaute à l’utilité de la publicité sur Internet ? Il y a un manque de pédagogie de la part des annonceurs. Mais ce travail d’éducation est du ressort de l’éditeur, qui doit assumer son modèle.

Dans le détail, que pouvez-vous apporter à l’usager ? Trois milliards de personnes ont accès à Internet mais plus de la moitié a du mal à payer sa connexion. Un rapport a été édité parInternet.org, un projet porté par Facebook, Samsung, Ericsson et d’autres, qui étudie la connectivité dans le monde. La moitié des personnes dans le monde paie un forfait inférieur à 2,50 dollars par mois. Pour certains, c’est énorme. Si ces gens-là devaient payer pour le contenu et le service, ils ne pourraient plus accéder à Internet.50 % des gens n’ont pas les moyens de se payer les services et les contenus qu’ils consomment. Si le modèle venait à s’écrouler, Internet deviendrait un réseau fermé pour une élite de gens qui paient. Nous devons aider à faire passer ce message.

Comment sont organisées vos activités ? La société est basée aux USA, on a une filiale en France, La R&D est à Paris, et j’ai beaucoup de mal à recruter ici car il faut des personnes très qualifiées. Les entrepreneurs lèvent des fortunes colossales et pour recruter, le niveau de salaire est vertigineux. Je pense qu’on n’a pas loin d’une année d’avance, on a déposé deux brevets. Je suis plutôt très confiant.

Est-il plus intéressant d’investir en France ou aux Etats- Unis ? Je suis très positif sur l’avenir du secteur des nouvelles technologies en France. C’est facile de recruter de très bons ingénieurs en France, les professionnels sont plutôt bien affûtés, les conditions de création d’entreprise sont très avantageuses, le coût de la fiscalité avec la R&D en France est idéal. Les conditions d’embauche ici sont élevées pour un employeur car les salaires sont vraiment hauts. Mis bout à bout, entre l’apport de l’agence d’innovation et le crédit recherche, il est plus intéressant d’investir en France surtout avec le cours de l’euro en ce moment.

 

Propos recueillis à New York par Sandra Muller.

La Lettre de l’Audiovisuel est accessible par abonnements uniquement. Pour plus d’information : sandramullernyc@gmail.com. Pour consulter quelques articles : lettreaudiovisuel.com.


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire