Paysage Audiovisuel

Jeffrey Katzenberg, le co-créateur de Dreamworks et Meg Whitman, ancienne PDG d’eBay et HP, lèvent 1 milliard de dollars pour une nouvelle plate-forme de vidéos courtes dédiée aux smartphones.

Date: 04/09/2018

L’influence de Jeffrey Katzenberg à Hollywood est indiscutable. Président de Walt Disney Studios pendant dix ans à partir de 1984, il a redonné ses lettres de noblesse à l’entreprise en supervisant plusieurs films d’animation (La Petite Sirène, La Belle et la Bête, Aladdin, Le Roi Lion…) incarnant le second âge d’or du studio aux grandes oreilles qui était en perte de vitesse. Katzenberg a remonté la pente et également coordonné les rachats de Pixar et Miramax par Disney. Des tensions internes le poussent cependant vers la sortie en 1994.

Avec Steven Spielberg et David Geffen, il fonde alors Dreamworks SKG au sein de laquelle il dirigera le département animation. Responsable de grands succès tels que Shrek (lauréat du premier Oscar du meilleur film d’animation) et acteur majeur de la transition de l’animation traditionnelle vers la 3D, il occupe ce poste jusqu’en 2016.

En janvier 2017, il lève plus de 600 millions de dollars et fonde WndrCo pour investir dans les nouveaux médias et la technologie. C’est sous la houlette de cette dernière que naît aujourd’hui NewTV, une nouvelle plateforme de vidéos courtes dédiée aux smartphones. En s’associant avec les plus importants studios d’Hollywood et Meg Whitman, l’ancienne présidente d’eBay et HP, Jeffrey Katzenberg frappe fort et parvient à réunir un milliard de dollars pour son projet.

Disney, 21st Century Fox, NBCUniversal, Sony Pictures Entertainment, Viacom, AT&T’s WarnerMedia (anciennement Time Warner Inc.), Lionsgate et MGM figurent parmi les principaux investisseurs en plus d’Alibaba Group, géant chinois de la vente en ligne, qui gèrera toute la partie technique afin de mettre en place la plateforme.

Avec une date de lancement prévue pour Noël 2019, NewTV veut conquérir le monde des smartphones en proposant du contenu original spécifiquement adapté aux petits écrans et dont les épisodes n’excéderaient pas dix minutes. En ce sens, Katzenberg estime que sa plateforme n’entre pas en concurrence avec Netflix, HBO ou les chaînes de télévision, la cible et le format n’étant pas les mêmes.

Le modèle économique s’articulerait autour de deux offres : une payante sans pub (dont le montant reste à définir) et une gratuite avec de la publicité, de la même manière que Hulu et Spotify. NewTV ne produira pas de contenu sous sa bannière mais travaillera avec des producteurs de l’industrie cinématographique pour proposer toute une galerie de sitcoms, séries dramatiques, et documentaires.

L’appui des principaux studios hollywoodiens est prometteur. Tous estiment que le smartphone et les formats courts sont un secteur de croissance pour eux. En effet, on estime à 3 milliards le nombre d’utilisateurs d’un smartphone en 2018 avec un taux de pénétration de la population s’élevant à 55% d’après les estimations de Forrester Research.

Quant aux menaces et aux doutes qui entourent le projet, Jeffrey Katzenberg se veut rassurant. Même si du contenu court a déjà fleuri un peu partout sur YouTube, Facebook ou encore Snapchat, aucun de ces acteurs n’a investi des montants aussi élevés (équivalents à ce qui se fait dans la production télévisuelle actuelle). Il cite également Spotify et Apple Music dont la croissance d’abonnés exponentielle illustre l’opportunité qui se présente pour NewTV dans le secteur de la vidéo. Avec le soutien de nombreux acteurs majeurs de l’industrie, Jeffrey Katzenberg et Meg Whitman sécurisent d’ores et déjà un début en fanfare pour leur plateforme qui proposera dès son lancement du contenu original de qualité en grande quantité.

L’entreprise comprend à l’heure actuelle seulement dix employés mais une phase de recrutement intensive est en cours. Meg Whitman estime que l’équipe sera composée de 200 à 300 membres dans les 2-3 prochaines années.

Jeffrey Katzenberg fonde beaucoup d’espoirs dans NewTV : « C’est le projet dans lequel je m’investis le plus en termes de temps et d’efforts. »

Jeffrey Katzenberg’s ‘NewTV’ Startup Closes $1 Billion, All Major Studios Among Investors, de Todd Spangler, Variety, 7 août 2018

Traduit par Guillaume Seeleuthner


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire