Paysage Audiovisuel

La crise financière dans l’industrie des médias

Date: 11/10/2008

NBC Universal souffre dès à présent de la conjoncture actuelle même si les ventes d’espaces publicitaires au niveau national n’ont pas encore été affectées. En effet, la crise actuelle frappe ses télévisions locales affiliées, très dépendantes de l’industrie automobile et des annonces issues des petits commerçants et qui voient leurs volumes d’annonceurs se réduire très largement.

En ce qui concerne plus particulièrement NBC, les derniers résultats liés à l’activité des parcs d’attraction sont inquiétants. C’est pourquoi NBC Universal cherche des opportunités au niveau local de rachat de sociétés ou de partenariats. L’acquisition en août dernier de la société anglaise Carnival Film & Television Ltd va dans ce sens. GE, propriétaire à 80% de NBC, vient lui-même de revoir ses prévisions de profit annuel à la baisse. Viacom et CBS Corporation ont également revu à la baisse leurs objectifs 2008 compte tenu du ralentissement de l’économie et des incertitudes sur le marché de la publicité. Ces exemples illustrent l’inquiétude qui réside actuellement sur le secteur audiovisuel également.

D’ailleurs de nombreux cadres ont annulé leurs séjours au MIPCOM et le marché bruisse de rumeurs de baisse des coûts des achats de programmes.

Des séries à succès comme “CSI”, “House”, “Lost”, “Grey’s Anatomy” avaient augmenté considérablement le prix de revient par épisode mais la grève de cette année n’a pas permis un lancement optimal des nouvelles séries et si des nouveaux venus comme “Life on Mars” ou “Gary Unmarried » tirent leur épingle du jeu, “Knight Rider” et “Ex-List” donnent du souci aux diffuseurs, et pas seulement à cause de leurs audiences mais aussi des ventes à l’international qui en découlent. Le MIPCOM à Cannes est donc réellement important pour tirer un quelconque bilan car, pour beaucoup, il est trop tôt pour analyser l’impact de la crise sur l’industrie des médias. Les professionnels s’accordent néanmoins sur une réduction du marché dès début 2009 (les budgets achat d’espace ayant déjà été votés jusqu’à la fin d’année 2008).

Néanmoins, les sociétés du secteur des médias détiennent des liquidités élevées d’après l’institut Fitch Ratings Disney, News Corp., Time Warner ou encore Viacom devraient résister honorablement à la crise actuelle compte tenu de la grande diversité de leurs sources de revenus (seulement issus de la publicité) et des marges élevées. C’est pourquoi ces sociétés pourraient même devenir des valeurs refuges et attirer les investisseurs dans les conditions du marché actuel.

Olivier Daube


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire