Paysage Audiovisuel

Lab emergence 2016, troisième édition du laboratoire franco-canadien dédié aux nouvelles écritures transmedia

Date: 30/06/2016

Depuis 3 ans, le service culturel de l’Ambassade de France au Canada en partenariat avec l’Institut français et le BANFF Centre, accompagne le développement des nouvelles écritures avec les professionnels des industries culturelles. En juin 2016 la troisième édition du Lab Emergence a réuni des professionnels français et canadiens de haut-niveau autour de trois projets concrets. Grâce au retour d’expérience des éditions précédentes et aux résolutions prises à l’issue de celle de 2015, cette troisième édition a permis de mieux répondre aux attentes des participants présents comme à celles des partenaires du Lab. Pour accompagner et nourrir les collaborations France-Canada sur la création et la coproduction de nouvelles formes de contenus, l’Ambassade de France au Canada a organisé (en partenariat avec l’Institut Français et le Banff Centre et avec le soutien de On Screen Manitoba) la troisième édition du Lab Emergence initié en 2014.

Cette troisième édition du laboratoire franco-canadien dédié aux nouvelles formes d’écritures s’est tenue, au Banff Centre, dans les Rocheuses canadiennes, du 4 au 11 juin.

Cette Résidence s’inscrit dans un contexte d’échanges bilatéraux très dynamiques qu’elle vise à renforcer. La France et le Canada sont en effet des pays précurseurs en matière de  développement et de production de contenus destinés à une exploitation multiplateforme tant au niveau créatif qu’au niveau technologique. Les deux pays ont en commun un contexte très favorable et bien souvent complémentaire : financements publics très développés, formations de qualité, secteurs de l’audiovisuel, du cinéma, du jeu vidéo, des nouvelles technologies, des télécommunications, des effets spéciaux et de l’animation très dynamiques.

L’objectif de ce programme est de proposer un espace de création qui permette la convergence entre l’expertise d’auteurs ou “storytellers“, et celle des nouveaux intervenants techniques ou artistiques de l’écriture interactive et multiplateformes afin d’explorer de nouvelles formes de narration et de nouveaux savoir-faire.


– Une troisième édition améliorée  

Sur appel à projets le Lab émergence 2016 a sélectionné 3 projets transmedia (contre 2 l’an passé) sur une Résidence de 7 jours (contre 5 l’an passé).
1 – L’épopée d’alphabet : conte numérique et jeu d’apprentissage de l’alphabet par le geste pour les enfants. Ce projet était porté par Camille Duvelleroy, de nationalité Française résidant à Toulouse ;
2 – Hectarium : projet multiplateforme de documentaire interactif et de “serious-game” autour du thème de l’utilisation des terres agricoles. Ce projet était porté par Diego Briceno, de nationalité colombienne, résidant à Montréal.  ;
3 – Les passagers : expérience interactive de réalité mixte, augmentée et virtuelle, à vivre au cours d’un voyage en train. Ce projet, qui et une coproduction franco-canadienne, était porté par Jean-Christophe Yacono, de nationalité française, résidant à Montréal.

Ces projets ont été choisis à la suite d’un appel à candidatures mis en place sur le site du Banff centre, et relayé par tous les partenaires en France et au Canada, qui a permis de recevoir 43 propositions (contre une douzaine l’an passé). Le principal critère ayant présidé à la sélection finale était la diversité, tant en ce qui concerne le format des projets (1 de type appli pour tablette, 1 de type réalité virtuelle ; 1 de type webdoc) que de leur niveau d’avancement (1 au niveau de l’idée, 1 en  développement, 1 en pré-prod).

Les porteurs de projets ont bénéficié de l’apport d’experts qui ont été recrutés, pour moitié, par rapport à des exigences très précises requises par les porteurs de projets, et pour l’autre moitié, au contraire, compte tenu de leur polyvalence leur permettant de passer d’un projet à l’autre. Le seul point commun à tous les participants était leur bilinguisme, prérequis obligatoire, qui qui a permis des échanges bien plus riches entre tous. L’autre critère était évidemment la mixité-parité entre participants française et canadiens.

Canadiens: David DRURY – Sound designer ; -Paul GEORGES – Développeur et game designer (Dpt.) ; -Dylan PEARCE – Réalisateur RV (Avatar Media) ; -Josette NORMANDEAU – Productrice (Idéacom) ; -Nicholas KLASSEN – Producteur interactif à l’Office National du Film de Vancouver ; Francais de France: -Julien AUBERT – Producteur interactif  (Bigger than fiction) ; -Chloé PAYOT – Designer interactive et maker (Joshfire) ; -Ségolène ZAUG – Conseillère éditoriale chez France Télévisions Nouvelles Ecritures ; Français du Canada: -Anne FONTANILLE – Interactive designer (Nventive) ; -Svetlana JARAUD – Project manager (Joydrop)

Cette troisième édition s’est dotée, sur recommandation du Banff Centre, d’un directeur de programme indépendant des organisateurs. Jonathan Belisle, startuper Montréalais et consultant interactif, rompu à l’animation d’ateliers, présentait l’avantage supplémentaire de bien connaître le programme pour avoir participé à sa première édition. Son concours a été précieux non seulement pendant la semaine Résidence, mais également en amont pour la phase de sélection des participants, et en aval puisque c’est aussi lui qui rédige le rapport final de cette troisième édition et ses enseignements en termes de développement de projets comme de talents dans ce contexte de mixité franco-canadienne.

Cette préparation a notamment permis de remédier à un problème pointé du doigt l’an passé par nos partenaires du Banff Centre, lesquels avaient regretté qu’on ne recourt pas à toutes les ressources techniques et humaines dont ils disposent. Grâce à l’anticipation de cette année, elles ont été largement sollicitées dans des domaines très variés (chambre verte, ingénieur-son, programmeurs, plusieurs cameramen, bibliothèque multimedia, etc.) pour le plus grand plaisir de tous et ont redonné au Lab sa vocation initiale de lieu d’expérimentation, laquelle s’était un peu estompée l’an passé dans une dérive plus “incubateur”.

Enfin, au rang des améliorations on notera de meilleures interactions non-seulement entre les participants de notre programme, mais aussi avec ceux des autres Résidences également présentes. Ainsi, par exemple, le sound designer de notre projet VR a pu réaliser des enregistrements avec un quartet de musiciens de Montréal. Aussi, sur la dernière journée, un “open–studio” a été organisé, invitant toutes les personnes présentes sur le centre à venir rencontrer nos équipes pour qu’ils présentent leur travail de manière informelle à des non-initiés d’horizons très variés (musiciens, traducteurs, philosophes, céramistes, etc.)


– Les apports du Lab

Deux chantiers sont d’ores et déjà en cours.

Le premier, à court terme, consiste en la réalisation d’un outil pratique conçu par l’Ambassade de France et l’Institut français, pendant la Résidence, avec le concours de tous les participants présents, mais à destination de ceux des acteurs émergents du multimedia en France et au Canada qui, n’ont pas encore eu la chance d’être présents à Banff. Intitulée “BaL du Lab”, pour “Boîte à liens du Lab-émergence”, elle consiste en un bloc-note imagé en 4 parties rassemblant 101 liens essentiels : la 1ère rassemble les principaux rendez-vous (festivals et marchés) consacrés aux nouveaux média, agrégés sous forme d’un calendrier croisé franco-canadien; la 2ème recense des sources d’info ou d’actu qui font référence sur le secteur ; la 3ème fournit d’autres liens utiles vers des acteurs clefs du domaine, au premier rang desquels ceux qui peuvent être source de financement ; la 4ème enfin répertorie des exemples de coproductions franco-canadiennes existantes, parmi les plus récentes. Ce guide pratique sera joint en annexe au rapport final du directeur de programme et repris sur les sites web des partenaires du Lab émergence.

Le second consiste à mieux établir la notoriété et la visibilité du Lab-émergence comme une marque forte dans le panorama des Résidences de ce type. Cela commencera par la création d’un logo (fait à Banff) et d’une « landing page » dédiée laquelle renverra vers le site de l’Institut français où seront agrégées les ressources accumulées au cours des 3 dernières années : vidéos, rapports finaux, suivi des projets, sans oublier nos « alumni » qui constituent sans doute la principale richesses de ce laboratoire de projets mais aussi de talents.

Face au succès de cette troisième édition du Lab totalement en phase avec la nouvelle ligne stratégique du Banff Centre, celui-ci a exprimé son souhait de poursuivre le partenariat l’an prochain.

Julien Lamy, Catherine Briat


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire