Paysage Audiovisuel

Le Canada ouvre la voie de la ratification de la Convention de l’Unesco sur la diversité culturelle

Date: 15/01/2006

Après avoir porté avec la France et le Québec le long processus conclu par l’adoption de la Convention sur la diversité culturelle en octobre dernier à l’UNESCO, il n’aura fallu que quelques jours au Canada pour ratifier officiellement le texte.

Les premiers pas remontent à Ottawa en 1998 lorsque 20 ministres de la Culture s’étaient regroupés à l’initiative de la Ministre du Patrimoine canadien de l’époque pour créer le Réseau international sur la politique culturelle, une association qui compte maintenant 65 membres. Le Canada, sur ce dossier comme sur de nombreux autres, a ainsi démontré sa capacité à mener à bien de telles entreprises diplomatiques, même si les pressions du voisin américain furent très fortes pendant tout le processus de négociation.

Dès le lendemain de l’adoption du texte de l’UNESCO, le Canada plaidait pour que plus de 30 pays le ratifient, lui donnant ainsi une valeur incontestable et universelle. Cette ratification rapide traduit cette même détermination à rester un chef de file dans la campagne pour assurer l’entrée en vigueur de la Convention.

Paradoxalement, alors que le Canada assume pleinement son rôle dans ce dossier, il reste passif en matière de lutte contre la piraterie informatique. Alors que près des trois quarts des foyers canadiens sont équipés de lignes Internet à haut débit, aucune loi n’interdit les téléchargements pirates ni l’échange des fichiers de musique ou de films. Maintenant que les Etats-Unis s’attaquent à cet enjeu majeur, de nombreux pirates américains craignant les représailles domestiques viennent installer leur dispositif informatique de l’autre côté de la frontière… Un paradoxe quand on voit la position isolée des Etats-Unis lors de la convention sur la diversité culturelle !

Laurent Allary et Jeanne Goubet


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire