Paysage Audiovisuel

Le festival Digifest a rouvert ses portes à Toronto

Date: 10/11/2011

Le festival Digifest, dont l’édition 2011 s’est tenue à Toronto du 26 au 30 octobre, célèbre la créativité et l’innovation numérique sous toutes ses formes : art, design, jeux vidéo, médias interactifs et architecture.

Le festival a mis à l’honneur cette année, l’interdisciplinarité et la collaboration entre l’industrie numérique et les centres de recherche de l’enseignement supérieur. En témoignaient la soirée d’ouverture, organisée dans l’incubateur flambant neuf dédié au secteur des jeux vidéo de George Brown College à l’occasion de son lancement, et les Innovation Days des deux premiers jours.

Dans le cadre de ces derniers, une vingtaine d’intervenants dont des professionnels de l’industrie, des artistes, des chercheurs, émergents ou confirmés, se sont relayés pour évoquer leurs découvertes et travaux ainsi que les problématiques et transformations du secteur numérique.

Le public a ainsi pu assister à l’intervention de Nuket Nowlan, fondatrice du 3D Virtual Crafting, qui a démontré l’efficacité des mondes virtuels en 3D, comme structure d’apprentissage pour les étudiants en anglais langue étrangère ou en archéologie de Carleton University. Etait également présent Simone Giostra, « Green Architect », qui a lui présenté ses travaux à la croisée entre technologie, culture et respect de l’environnement, comme le GreenPix à Pékin, ou encore le projet Green Media pour le Thomson Reuters à New York.

Maurice Benayoun (MoBen), artiste français précurseur dans les domaines de l’interactivité, du Net Art et du virtuel, était l’invité d’honneur pour clore ces deux journées de discussion. Il a commenté certains de ses travaux dont Emotion Forecast, « la météo des émotions du monde », présenté cette année à la FIAC à Paris. En comptabilisant le nombre d’entrées que fait, dans Google Actualités, un adjectif traduisant une émotion (ex : sad, happy, confused) apposé à un nom de ville (ex : « Toronto happy »), il établit un graphique différentiel, à l’image des fluctuations boursières, qui traduit les émotions des grandes villes du monde.

D’autres événements ont également réuni un public varié : une présentation à l’OCAD University des jeux réalisés lors de la dernière session “TOJam”, où des centaines de créateurs indépendants se réunissent pendant trois jours pour réaliser de nouveaux jeux vidéo; une exposition art et design Link Art & Design Exhibit, ainsi que des conférences et des Jam sessions à la TIFF Bell Lightbox, autour de la création pour la téléphonie mobile lors du TIFF Nexus program.

L’édition 2011 est présentée par Luigi Ferrara, le directeur de Digifest, comme la première étape du projet à long terme de faire de Digifest « la structure d’accueil d’une grande variété d’événements célébrant la collaboration des communautés numériques locale et mondiale ».

Laure Dahout


Il n'y a pas encore de réaction sur cet article, réagissez!

Votre Réaction





*

Copiez le code de sécurité dans le champ de droite


* Champ obligatoire